Nouveau plan d’exécutions massives de prisonniers qui devraient avoir lieu après la fin du ramadan dans la prison de Kerman

Nouveau plan d’exécutions massives de prisonniers qui devraient avoir lieu après la fin du ramadan dans la prison de Kerman.

Rouhani-hanging2

1er Aout 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via la page Face Book Freedom Messenger après une relative "accalmie "dans sa politique d’exécutions sommaire due aux fêtes du Ramadan que le régime totalitaire de d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani annoncent toujours comme une soi-disant "Période de trêves et de pardon". La machine à exécutions massives de l’appareil policiaro-militaire de la "République Islamique d’Iran" est de nouveau prête à frapper impitoyablement.

Selon les dernières nouvelles sur les exécutions en Iran, les militant-es et activiste de la page Freedom Messenger, ont réussi à se procurer une liste d’un grand nombre de détenus enfermés dans les couloirs de la mort de la prison de Kerman- une ville située dans le Centre-Sud Est du pays-NDLR. Et que le régime des Mollahs a l’intention d’envoyer prochainement à la potence. Plusieurs membres des autorités judiciaires ont d’ailleurs déclaré que ces exécution seront très probablement appliquées après la fête de l’Eïd al-Fitr qui marque dans le pays la fin du mois sacré du Ramadan.

La listes des noms de ces détenus susceptibles d’être sommairement exécutés dans les semaines à venir dans la prison de la ville de Kerman sont: Ne’matollah Pega, Abuzar Assadi, Hamed Heidari, Vahid Heidari, Mahmoud Sabeki, Mohammad Reza Mazlumi, Hamed Assad Abadi, Navid Narouie, Abdullah Fallahi, Mohammad Shahriari, Hossein Karim Abadi, Hassan Sarhaddi, Mehdi Zaboli, Mohammad Shahraki, Mohammad Amin Darvishi , Ali Ranjbar, Hossein Arab, Abbas Madayenzadeh, Jalil Shahraki, Mohsen Ismaeeli, Mohammad Javad Hassan Abadi, Mohammad Ali Rezaie, Seyed Maliki, Nezhad Abdullah Nikan, Morteza Zakeri, Saeed Ashayeri, Ruzbe Yabande, Sedigh Sangak, Ruhollah Khaleghi, Islam Rokn Dini et Yasser Saïdi.

- Déjà le 22 Juillet 2014 les militant-es et activistes du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Humann Right News Agency ou Hana, avaient signalé dans un article que plus de 50 personnes avaient été exécutées quasiment clandestinement, dans cette même prison de la ville de Kerman entre le mois de Décembre 2013 et le mois de Juillet 2014.

Les rapports du site Human Rights News Agency ou Hrana pour l’année 2014 nous apprennent également que depuis nouveau gouvernement prétendument "Modéré" est arrivé au pouvoir en Iran, le système Judiciaire du pays a fait augmenter de manière continue les exécutions secrètes dans les prisons du pays. Tout en faisant d’énormes pressions sur les "Agences de presse" et de propagande médiatique gérées par l’état comme l’Irna, l’Irib, Press-tv, Mehr News et Fars News, pour que celles ci communiquent le moins possible les noms et identités des personnes exécutées sur les ordres des Juges et Procureurs du régime.

Plusieurs militants et Organisations de défense des droits humains en Iran, ont pu recueillir quelque noms de ces personne ont été exécutés dans la prison centrale de Kerman, depuis le début de cette année 2014, sur ​​la base de cette date on a pu apprendre que 50 personnes avaient été exécutées à huis clos et en secret dans ce centre de détention, pour des accusations présumée de: "Trafic, usage, stockage de stupéfiants et de médicaments illégaux".

Les médias gouvernementaux n’ont officiellement publié que les noms de quatre personnes victimes de cette vague d’exécutions massives, mais n’ont pas publié les noms des 46 autres prisonniers exécutés à cette même période dans la prison de la ville de Kerman. Tous ces verdicts de peine de mort ont été émis par un "Tribunal Révolutionnaire" présidés par le Juge Ahmad Ghorbani et le Procureur Farajollah Kargar.

Selon le Rapport annuel 2013 publié par le site Human Rights Activists in Iran, plus de la moitié des exécutions en Iran ont été appliquées dans le secret, et les chiffres de ces exécutions non communiquées en 2014 par le régime ont doublée par rapport à l’année dernière.

Voir aussi sur: https://fa-ir.facebook.com/Freedom.Messenger
Et sur: https://hra-news.org/en/50-prisoners-hanged-kerman-last-6-months
Et sur: https://www.facebook.com/Hrana.EN

clandestine-executionsiran2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Refus de soins médicaux pour trois prisonniers politique Kurdes Iraniens gravement malades

Refus de soins médicaux pour trois prisonniers politique Kurdes Iraniens gravement malades.

zendan-mahabad2

31 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency: Deux prisonniers politiques Kurdes Iraniens originaires de la ville de Mahabad, Mostafa Faghih et Jamal Ghadernejad et un troisième originaire de la ville de Piranshar Omar Pirnia, sont actuellement privés de tous traitements médicaux, malgré une grave détérioration physique de leurs états de santé respectifs.

Selon le rapport parvenu aux militant-es et activiste Human Rights News Agency ou Hrana, Mr Mostafa Faghih qui est âge de 53 ans et un prisonnier politique Kurde Iranien enfermé dans la prison de la ville de Mahabad fait face à un diabète sévère impossible à soigner sur place. Toutefois malgré le fait que le médecin de la prison ait donné son accord favorable pour qu’il puisse bénéficier d’une mise en libération provisoire, pour se faire soigner correctement dans un Hôpital public à l’extérieur de la prison, les autorités pénitentiaires et judiciaires de la ville de Mahabad, refusent toujours ses demandes légitimes, et les recommandations de ses médecins comme celles de celui de son centre de détention.

Jamal Ghadernejad qui est âgé de 38 ans et qui est lui aussi un prisonnier politique Kurde Iranien enfermé dans la prison de la ville de Mahabad, souffre quand à lui de graves maux de dos et de problèmes de disques lombaires, malgré cela il s’est vu lui aussi refuser systématiquement par l’administration pénitentiaire, ses demandes légitimes de se faire soigner en dehors de la prison.

Une source locale bien informée qui a requis l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité à déclaré à un journaliste d’Hrana: "Mr Jamal Ghadernejad est victime de graves problèmes de maux de dos et de disques lombaires qui sont des suites de toutes les tortures qu’il a subi au cours de violentes séances d’interrogatoires, pendant la période où il était en détention préventive dans un centre de détention géré par des agents du Ministère des Renseignements, actuellement il souffre tellement qu’a plusieurs reprise il à été totalement incapable de se mouvoir et de faire ses besoins naturels seul ".

Cette même source locale bien informée a également déclaré: " Un autre prisonnier politique Kurde Iranien originaire de la ville de Piranshahr . Mr Omar Pirnia qui est lui aussi en prison à Mahabad, pour des accusations d’espionnage présumées souffre également d’une grave maladie. Il est marié et il a un fils de 5 ans, sa femme à de graves problèmes financiers et qui est très pauvre n’est plus actuellement en mesure de s’occuper de leur fils. Malgré la gravité de son état de santé les responsables de l’administration pénitentiaire, lui refusent également systématique de bénéficier d’une mise en liberté provisoire et d’une mise en congé pour raisons médicales. Aux dernières nouvelles que nous avons eus de lui, il vient de donner un ultimatum au directeur de la prison, en déclarant qu’il se lancerait bientôt dans une action de grève de la faim, tant que celui ci refuserait de répondre à ses demandes légitimes".

Il convient de noter qu’en principe et sur le papier, les prisonniers politiques et dits de "droits communs", selon les lois appliquées par la constitution et les règlements judiciaires de la haute administration pénitentiaire de la "République Islamique d’Iran" peuvent quand ils sont gravement malades demander des mises en liberté provisoires dites de "congés de maladie", afin d’êtres correctement soignés hors de prisons dans des Hôpitaux publics, mais dans la pratique ces droits fondamentaux des détenus Iraniens à bénéficier de traitements humains leur sont bien sur systématiquement refusés et déniés, par les directeurs des prisons, les juges et les procureurs locaux ou régionaux qui ne justifient bien sur jamais officiellement les "décisions" iniques de ces mêmes refus de soins. Nous somme donc bien la devant des formes ignobles de tortures qui ne disent pas leurs noms, des pratiques inhumaines et dégradantes qui ont d’ailleurs été à plusieurs reprises fermement condamnées par les rapporteurs sur les questions relatives aux droit de l’homme des Nations Unies, ainsi que par plusieurs Organisations Iraniennes et internationales de défense des droits humains et des prisonniers.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/3-kurdish-political-prisoners-critical-health-condition-mahabad

Soliranparis contacts nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Khuzestan nouvelles tensions et arrestations après une marche pacifique en mémoire des prisonniers politique Arabes Ahwazis exécutés

Khuzestan nouvelles tensions et arrestations après une marche pacifique en mémoire des prisonniers politique Arabes Ahwazis exécutés.

awhazi-march-2

31 Juillet 2014 nouvelles qui nous parvenue via le site Awhazna.net: Le Lundi soir 28 Juillet 2014 dernier après avoir assisté à la prière de l’Eïd Al-Fitr, des dizaines de jeunes Arabes Ahwazis sortant d’une mosquée locale, ont lancé une marche pacifique en solidarité avec les familles dont les fils Ahwazis avaient été récemment exécutés et emprisonnés par le régime Iranien des Mollahs.

Les manifestants se sont ensuite rassemblés devant les maisons des familles des martyrs , ils voulaient lancer un message de défi fort contre le régime et les politiques racistes d’occupation du gouvernement, en récitant et en scandant des poèmes locaux à la louange et à l’auto sacrifices de leurs martyrs récemment exécutés par le régime totalitaire de Khamenei. les jeunes ont ensuite sorti et porté des banderoles avec des slogans demandant l’arrêt des politiques de discriminations racistes et de nettoyage ethnique du régime de Téhéran dans la province Iranienne du Khuzestân, où une large partie de la population est majoritairement Arabe.

Selon des rapports provenant de sources fiables locales, la réponse des forces répressives Iraniennes ne c’est pas faite attendre, et celles ci ont ensuite violemment perquisitionné les maisons, d’une grande partie des jeunes Arabes Ahwazis qui avaient pris part à cette manifestation de l’Eïd Al-Fitr , un certain nombre d’entre eux dont les noms n’ont pas encore été identifiés par les organisations Awhazies de défense des droits humains, ont ensuite été violemment embarqués vers des lieux de détention inconnus.

Il convient de noter que les deux grande fêtes religieuses de l’Eïd Al-Fitr et de l’Eïd al-Adha, sont deux événements nationaux locaux qui revêtent une grande importance, pour toutes les personnes d’origine arabe Ahwazies de la province Iranienne méridionale du Khuzestân, elles sont utilisées par les populations locales comme des journées de protestations et de campagnes nationale contre les pratiques oppressives et discriminatoires du régime de la "République Islamique" d’Iran visant selon elles, à éradiquer l’identité culturelle et linguistique Arabe dans la région d’Ahwaz.

En dépit de la répression policière et militaire brutale des forces répressives Iraniennes. chaque année lors de ces deux fêtes, les populations de la région d’Ahwaz visitent et font la tournée des maisons des familles et des parents Arabes Ahwazis, dont les enfants ou les proches ont été emprisonnés, enlevés, torturés et exécutés par le régime totalitaire d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani, afin de déclarer leur solidarité continue avec ces familles en deuil.

Deux vidéos de la marche sont visible ci dessous:

awhaz-march-3

Voir aussi sur: http://ahwazna.net/en/hundreds-of-ahwazi-arabs-visit-and-eulogize-martyrs-families-in-eid-al-fitr/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Paris rassemblement commémoratif de la marche du peuple de Mariwan lors de la révolution de 1979

Paris rassemblement commémoratif de la marche du peuple de Mariwan lors de la révolution de 1979.

mariwan1979-2

29 et 30 Juillet 2014 – ce 29 Juillet 2014 une quarantaine de camarades Iranien-nes, Kurdes et Français-es se sont réuni-es sur la place de la Fontaine des Innocents, en mémoire de la marche des habitant-es de la ville de Mariwan une ville située dans le Kurdistan Iranien qui dés les débuts de la révolution Iranienne de 1979 qui avait chassé la marionnette impérialiste qu’était le dictateur Reza Shah Pahlavi, marchèrent courageusement pour protester contre la future confiscation de leur révolution qui leur semblaient déjà imminente, une contre révolution qui allait effectivement se mettre en place quelques mois après avec la mise en place et l’aide de l’Occident impérialiste, des contre révolutionnaires menés par les Mollahs réactionnaires regroupés autour de l’Ayatollah Khomeiny et de ses Pasdarans.

Ci dessous le tract qui a été distribué lors de ce rassemblement:

Pour célébrer le 35 éme anniversaire de la contestation et de la marche des habitant-es de la ville Mariwan qui eu lieu lors des mois de Juillet-Aout 1979 qui ont évacué leur ville (située dans le Kurdistan d’Iran), et de la grande marche de solidarité des citoyens de Sanandaj ( Alors considérée comme Capitale du Kurdistan d’Iran) avec eux des cyclistes ont pédalé de Londres jusqu’à paris!

- Le peuple Kurde n’accepta pas le gouvernement théocratique du Régime de la "République Islamique d’Iran", issue de la prise du pouvoir par l’Ayatollah Khomeiny en février 1979.

La première attaque brutale du gouvernement Islamique contre le Kurdistan Iranien qui eut lieu le 17 Mars 1979 causa la mort d’au moins 113 personnes, et fit 343 blessés parmi les habitants sans défense de la ville de Mariwan.

Malgré les quelques reculs du nouveau gouvernement au cours des tous derniers jours de Mars 1979, et malgré l’accord la "promesse" de dissolution des organes répressifs comme les "Comités Islamiques" et les "Gardiens de la révolution Islamique" dans la région signés par le nouveau régime, celui ci continua à renforcer ses troupe dans le Kurdistan d’Iran.

Au mois de Juin 1979 le nouveau pouvoir du régime "Islamique" avec l’aide de collaborateurs Kurdes nommé les Jashs*1 incita ceux ci à semer le trouble dans la ville de Mariwan, lui fournissant le prétexte du retour à l’ordre, le Régime de la "République Islamique" de Khomeni attaqua ensuite sauvagement la ville en y envoyant l’armée et les "Gardiens de la Révolution".

Le peuple résistant et courageux de la ville de Mariwan en guise d’action d’auto défense, pris alors l’initiative de quitter la ville sous le slogan: "Nous ne voulons pas la guerre mais nous ne capitulons pas!" et au bout d’une marche glorieuse et sans précédents de toute sa population, campa à 15 Kilomètres de la ville. *2 Des dizaines de milliers d’habitant-es d’autres villes du Kurdistan Iranien, y compris ceux de Sanandaj, en solidarité avec le peuple de Mariwan et de leur initiative civile, marchèrent vers cette ville.

Pour célébrer cet acte civil héroïque de contestation par l’évacuation de toute la ville de Mariwan les mois de Juillet et Aout 1979, prés de 35 années après des cyclistes ont décidé de pédaler sur un trajet allant de Londres à Paris, afin d’entretenir la mémoire de cette contestation et de maintenir vivant par ce parcours symbolique, le souvenir de celles et ceux qui en Iran et au Kurdistan perdirent leur vie pour la liberté.

Association des Kurdes résidant en France. Paris 29 Juillet 1979.

Notes -*1: Ces collabos Kurdes au services des régimes locaux existent aussi dans le Kurdistan de Turquie sous le nom de Cerdevans. On peut lire sur le site Kurde Rojhelat.info les exactions que commettent encore de nos jours les Jashs au service des "Gardien de la révolution" de l’IRGC dans le Kurdistan Iranien sur cet article The victims of Kurdistan serial Killings sur : http://rojhelat.info/en/?p=6506
-*2 : En laissant de la sorte une ville morte et vide au "Gardiens de la Révolution" et à la Flicaille de Khomeiny.

mariwan1979-3mariwan1979-4Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Un homme condamné à mort par lapidation dans région de la ville de Ghaem Shahr

Un homme condamné à mort par lapidation dans région de la ville de Ghaem Shahr.

stoning-iran2

21 et 27 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Campaign for Human Rights in Iran Un jeune homme a été condamné à la peine de mort par lapidation dans la province du Mazandaran située dans le Nord de l’Iran par un Tribunal de la ville de Ghaem Shahr. La nouvelles a été publiée sur le site de l’Agence Bolagh News qui a relayé une déclaration du Juge et Chef du pouvoir Judiciaire de cette ville de qui rendu cette décision finale de peine de mort par lapidation.

"Cet individu et délinquant avait commis toutes sortes de crimes, nous l’avons condamné pour adultère et viol, pour la possession de plusieurs pièces d’armes de guerre et d’armes blanches, ainsi que pour la possession et la vente de boissons alcoolisées et d’équipements illégaux pour recevoir la Tv par satellite": a déclaré sur site Bolagh News le Juge et Chef de la magistrature de la ville de Ghaem Shahr Seyed Javad Borhani.

Le Juge Seyed Javad Borhani à aussi déclaré sur le site de l’Agence Bolagh News qu’il avait condamné le suspect présumé deux fois , une première fois à une peine de 15 ans de prison, et une seconde fois à  des peines de mort par pendaison puis Lapidation: "l’Examen du dossier et la décision judiciaire de condamner à mort ce criminel âgé de 32 ans et demi qui a suivie, peut être considérée comme l’une des meilleures décisions et l’une des actions les plus importante, appliquée par la Magistrature de notre province et de notre ville de Ghaem Shahr depuis l’année dernière".

La peine de mort par Lapidation est considérée partout dans le monde comme un châtiment cruel est et des plus inhumain, suite à cette nouvelle plusieurs responsables chargés des questions des droits de l’Homme des Nations Unies, et plusieurs organisations Internationales et Iraniennes militant pour la défense des droits de l’Homme et l’arrêt de la peine de mort, ont demandé instamment au haut pouvoir Judiciaire de la "République Islamique d’Iran"de cesser la délivrance de peines cruelles et inhumaines telles que, les pendaisons publiques, l’amputation des membres, ou la peine de mort par Lapidation.

Ci dessous en Persan l’annonce de cette condamnation à mort publié sur le site de l’Agence Bolagh News.

blog-news-ir

Voir aussi sur: http://www.iranhumanrights.org/2014/07/stonning-ghaemshahr/
Et sur: http://hriran.com/en/arrestsasentencesaexecutions/71-arrests-and-sentences/4838-man-sentenced-to-stoning-in-irans-northern-city.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Iran le prisonnier politique condamné à mort Arzhang Davoodi risque d’être bientôt exécuté

Iran le prisonnier politique condamné à mort Arzhang Davoodi risque d’être bientôt exécuté.

arjang221 et 28 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via la page Iranienne Face Book Freedom Messenger et celle du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency Le pouvoir Judiciaire du régime Iranien, a récemment condamné à mort Prisonnier politique Arzhang Davoodi pour son opposition au régime des Mollahs, alors même que selon des témoignage locaux et les dernières informations reçues du pays. M. Davoodi a déjà purgé 10 ans de prison.

Arzhang Davoodi qui est maintenant âgé 62 ans, est un enseignant qui avait été arrêté en Octobre 2003 , puis condamné à une peine de 15 ans de prison qui a été plus tard portée en appel à une peine de 20 ans de détention. Au cours des dix dernières années Arzhang a été soumis à des tortures, à des pressions physiques et psychologiques continuelles, ainsi qu’a de longues mise en cellules d’isolement et des privations constantes de soins médicaux.

Aux dernières nouvelles il serait bientôt transféré de la prison de Bandar Abbas une ville située dans la province du Hormozgan dans le Sud de l’Iran vers une prison de Téhéran, diverses organisations de défense des droits de l’Homme de la diaspora Iranienne, et Amnesty International craignent que ce transfert brutal , soit en faite une préparation de l’exécution imminente de ce prisonnier politique. Et que celle ci soit appliquée et réalisée peu de temps après la fin du Ramadan

-Mise à jour parue le 26 Juillet 2014 sur le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency ou Hrana.

La condamnation à mort d’Arzhang Davoodi  est Illégale: Le procureur de la Direction générale du Numéro un du "Tribunal Révolutionnaire" de la ville de Karaj s’est basé sur l’ancien Code pénal Islamique, pour faire condamner à mort ce prisonnier politique.

Selon le rapport parvenu aux militant-es et activistes de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency ou Hrana, l’avocat d’Arzhang Davoodi maitre Vahid Meshkani Farahani, s’est rendu compte que le Juge et procureur général Asef AL-Hossaini présidant la Cour du "Tribunal Révolutionnaire" de la ville de Karaj, s’était basé sur le verset Numéro 186 de l’ancien Code pénal Islamique pour le faire condamner à mort, alors que celui ci est obsolète et n’a plus cours actuellement en Iran.

Une source locale bien informée a dit à une journaliste du "Il y a plus d’un an que cette loi a été rendue obsolète par le parlement du Majlis et il n’y a pas eu de nouveau verset dans le Code pénal Islamique depuis. Normalement pour les charges judiciaires retenues contre lui, "d’appartenance et soutien au parti politique illégal du Mek" [...] "Mr Arzhang Davoodi ne pouvait être condamné qu’a une peine maximale 15 ans de prison, sa condamnation à mort est donc complètement Illégale".

La Direction Numéro une du "Tribunal Révolutionnaire" de la ville de Karaj a certes fait condamner à mort Arzhang Davoodi après un second procès en appel, mais en oubliant de dire que cette peine n’avait pas encore été confirmée, tant qu’elle ne serait pas statuée par la Cour suprême de la "République Islamique d’Iran" qui doit en principe confirmer ou non l’application de la peine de mort contre ce prisonnier politique.

Au cours de ces deux dernières années Arzhang Davoodi, a été condamné à deux nouvelles peines successives de dix années de prison par la branche Numéro 26 du "Tribunal Révolutionnaire" de Téhéran, alors qu’il purgeait déjà une peine de 10 ans de prison, ces deux précédentes condamnations ainsi que cette nouvelle brutale condamnation à mort, démontrent bien que les autorités Judiciaires du régime totalitaire d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani s’acharnent contre ce prisonnier qui n’a jamais voulu renier et arrêter ses activités politiques, y compris depuis l’intérieur des prisons où il a été successivement détenu.

Arzhang Davoodi est actuellement détenu dans la prison centrale de la ville de Bandar Abbas mais les autorités de pénitentiaire locales, l’on récemment informé de son transfert dans une prison de la province de Téhéran qui devrait avoir lieu dans les jours à venir.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/arzhang-davoodi-illegaly-sentenced-death
https://www.facebook.com/Freedom.Messenger

ArzhangDavoodi2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Kurdistan Iranien cinq hommes ont été fouettés en public dans quatre quartiers différents de la ville de Kermanshah

Kurdistan Iranie  cinq hommes ont été fouettés en public dans quatre quartiers différents de la ville de Kermanshah.

lashes-iran2
23 et 27 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via la page Face Book Iranienne Freedom Messenger: Les hommes de main et bourreaux du régime iranien ont fouettés en public cinq hommes dans quatre quartier différents de la partie Ouest de la ville de Kermanshah située dans la province du Kurdistan Iranien, parce qu’ils avaient mangé en public durant le mois sacré du Ramadan, a rapporté Lundi 21 Juillet dernier l’Agence médiatique de propagande gérée par l’Etat Mehr News.

Ali Ashraf Karimi le chargé du Ministère de la justice dans la province du Kurdistan Iranien déclaré: "Les cinq accusés avaient été surpris en train de manger en public dans quatre quartier différents pendant le Ramadan, c’est pour cela que les peines ont été appliquées dans quatre endroits différents de la ville de Kermanshah" [...] "Les peines ont été réalisées sur la place Nowbahar pour deux des condamnés, à Azadi Square pour un autre, et sur la place Ferdowsi et à l’intersection Motahari pour les deux derniers". Ali Ashraf Karimi n’a ensuite pas voulu donner les noms des quatre victimes de cette peine inhumaine de flagellation, ni plus d’informations relatives à l’affaire aux journalistes de l’Agence Merh News.

La police des Mœurs de régime iranien a également fait fouetter la semaine dernière, un autre homme 70 fois , la peine a été appliquée à huis clos dans la cour de la prison de la ville septentrionale de Babolsar située au bord de la mer Caspienne dans la province de Mazandaran , le Dimanche 20 Juillet 2014 dernier, après qu’un "Tribunal révolutionnaire" local l’ait fait condamner à cette peine inhumaine pour: "avoir mâché en public chewing-gum pendant le mois sacré du Ramadan".

L’homme avait déclaré à la cour qu’il acceptait quand même de payer une amende, alors qu’il avait une dispense disant qu’il n’était obligé de jeûner pendant le mois du Ramadan mais le "Tribunal révolutionnaire" local a rejeté sa demande lors de son procès en appel. Depuis le début du mois sacré du Ramadan, la police des Mœurs et les membres des forces des milices paramilitaires Bassidj’is du régime totalitaire d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani, n’ont pas cessé-es de harceler le peuple iranien sous divers prétextes. Dans un certain nombre de cas dans plusieurs ville, ces harcèlements continuels ont donné lieu à plusieurs reprises, à  des affrontements violents entre des jeunes et les agents des forces répressives du régime.

L’augmentation constante de ces punitions inhumaines et des exécutions capitales, depuis l’arrivée au pouvoir d’Hassan Rouhani, toujours présenté par les médias et les Agences de presse Occidentales complaisantes comme un "Modéré" ayant opté pour une politique d’apaisement dans les relations diplomatiques Iraniennes, semblent décidément faire bien peu de cas de la situation catastrophique des droits de l’homme dans le pays, ni s’intéresser plus en profondeur aux politiques toujours plus répressives encouragées par le régime dictatorial et totalitaire des Mollahs actuellement au pouvoir en Iran

Voir aussi sur: https://fa-ir.facebook.com/Freedom.Messenger

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Six hommes et Quatre femme exécutés par pendaison dans la prison de Birjand

Six hommes et Quatre femme exécutés par pendaison dans la prison de Birjand.

iran-deathpenalty2

27 et 26 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights New Agency : 6 hommes et 4 femmes ont été exécuté-es dans la prison centrale de Birjand une ville située dans la province du Sud Khorasan une région frontalière avec l’Afghanistan -Ndlr. Ces six exécutions se sont déroulées à huis clos sur deux jours consécutifs

Selon le rapport publié par les activistes et les militant-es du site Human Rights News Agency ou Hrana, dans le début de la soirée du Dimanche 20 Juillet 2014 quatre hommes et quatre femmes qui avaient été accusé-es de: " transport et stockage illégal de drogues et médicaments" ont été exécutés par pendaison dans la cour de la prison centrale de Birjand. Le lendemain dans la soirée du 21 Juillet 2014 deux autres prisonniers étaient exécutés par pendaison pour les mêmes faits dans la cour de la même prison.

Une source bien informée a déclarée à un journaliste du site Hrana: "Une des personnes exécutées était originaire de la ville d’Ispahan , elle avait été accusée du transport et du trafic de 110 kg d’opium, elle était détenue depuis un an environ dans les couloirs de la mort de la prison de Birjand".

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/6-men-4-women-executed-birjand

Execution-iranperday2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Commentaires

Lettre de syndicalistes Iraniens solidaires des luttes du peuple Palestinien

Lettre de syndicalistes Iraniens solidaires des luttes du peuple Palestinien.

iraniansworkers-solidarity2

Déclaration de l’Alliance internationale en faveur des travailleurs en Iran contre les attaques brutales du gouvernement colonialiste israélien et le massacre du peuple Palestinien:

Nos camarades militants syndicalistes Iraniens et ceux de L’Alliance Internationale en faveur des travailleurs en Iran et condamnent fermement le massacre du peuple Palestinien par le régime colonialiste Israélien, elle se joint et soutient pleinement les appels à soutiens lancé par les organisations de défense des droits de l’homme Palestiniennes ,les organisations civiles et indépendantes de Palestine, la Fédération palestinienne générale des syndicats, L’Association des professeurs universitaires Palestiniens, L’association de défense des travailleurs de Palestine, L’Union générale des femmes palestiniennes, L’Union générale des travailleurs de Palestine, L’Union générale des travailleurs agricoles, L’Union générale de la pétrochimie et des travailleurs du gaz, L’Union des comités de travail féminins, L’Union des comités de lutte des femmes, la Campagne des universitaires et étudiants Palestiniens pour le boycott d’Israël du PSCABI, et plusieurs autres organisations progressistes Palestiniennes qui ont annoncé dans un communiqué commun publié le 12 Juillet 2014: "Nous, les Palestiniens piégés à l’intérieur de l’appel la bande de Gaza assiégée et ensanglantée, appelons partout dans le monde toutes ​​les personnes de conscience à agir et à organiser des protestation, à intensifier les boycotts contre l’état colonialiste d’ Israël, jusqu’à ce que celui termine cette attaque meurtrière, et que ses dirigeant actuels rendent des comptes devant l’opinion publique internationale" - voir l’appel publié vers le lien ci dessous sur le site Socialist Project:

http://www.socialistproject.ca/bullet/1009.php#continue

A ce jour environ plus de 200 Palestiniens ont été tués à la suite des frappes aériennes des troupes Israéliennes Plus de 1.000 personnes ont été grièvement blessées, environ trois-quarts de ces victimes sont des femmes, des enfants, des gens ordinaires et des civils sans défense. Selon toutes les informations que nous avons reçues et loin de nous l’idée de rejeter dos à dos les chiffres des victimes, nous rappelons que les tirs de roquettes du Hamas contre Israël ont fait jusqu’à présent moins de morts civils que les bombardements de Gaza. Même si nous condamnons fermement les attaques à la roquette du Hamas et que nous considérons généralement celui ci comme une tendance politique et un parti réactionnaire et anti ouvrier. La vérité sanglante et nue est la juste devant nos yeux, on ne peut que constater que cet ethnocide du peuple Palestinien conduit par le régime d’occupation Israélien n’a pas commencé avec le seul Hamas et sous le prétexte de ses attaques à la roquette. Ce régime Israélien et ses franges les plus nationalistes et les plus réactionnaires a été formé des ses débuts, en se basant avec ou sans prétextes sur le massacre du peuple Palestinien, et par l’occupation et le quadrillage militaire et policier systématique de ses territoires.

L’histoire de ce régime raciste et répressif, est basée sur une occupation continue des territoires Palestiniens , le massacre de ses populations, la répression quotidienne et arbitraire, les atteintes aux droits de l’homme les plus élémentaires contre les populations Palestiniennes se sont faites sur une forme d’apartheid et de rejet des autres, sur des tueries, des destructions, des bombardements, des crimes de guerre contre ce peuple. Avec le siège sanglant et criminel qui frappe aujourd’hui la bande de Gaza et le bombardement par Israël de ce territoire avec comme prétexte les tirs de roquettes du Hamas. On ne peut que constater que nous avons encore en face de nous la triste illustration des résultats des politiques égoïstes et cyniques des gouvernements et des puissance capitalistes mondiales*1 ainsi que des politiques hégémoniques concoctées depuis des années par les franges les plus réactionnaires du gouvernement des États-Unis et de certains de leurs alliés Occidentaux.

Ces massacres doivent cesser, la voix des gens de conscience, les organisations syndicales, les organisations politiques et les institutions progressistes internationales, doivent multiplier les déclarations de solidarité avec la classe ouvrière et les populations défavorisées de Palestine, celles ci doivent résonner aux quatre coins du monde, contre les crimes de guerre du régime Israélien.

Comme nous l’avons déclaré dans plusieurs de nos déclarations antérieures entourant la question de la Palestine, l’Alliance internationale pour le soutien des travailleurs en Iran ou IASWI et les camarades qui organisent un peu partout dans le monde, des campagnes de soutien aux luttes pour les droits de la classe ouvrière en Iran, sont parmi les ardents défenseurs et propagateurs de la pleine indépendance des organisations Syndicales non contrôlées par les gouvernements et leurs forces capitalistes, non seulement en Iran mais partout ailleurs dans le monde entier. L’IASWI considère comme de sa responsabilité première de multiplier ses efforts pour œuvrer à l’unité internationale de la classe ouvrière et à son auto-détermination.

En tant que membres de l’Alliance internationale pour le soutien des travailleurs en Iran, nous déclarons que nous condamnons fermement le bombardement de Gaza et les massacre de ses populations par le régime oppressif et colonial d’Israël, dans le même temps nous déclarons que nous exprimons notre solidarité pleine et entière avec la classe ouvrière, les organisations syndicales libres de travailleurs, et toutes les forces progressistes en Palestine.

Nous croyons que dans le cadre des luttes récentes qui ont éclatées au Proche et Moyen-Orient comme ailleurs dans d’autre pays et d’autres continents du monde où la classe ouvrière mondiale s’est mobilisée, nous devons plus que jamais accroître nos efforts pour créer un mouvement de solidarité et une classe ouvrière puissante qui puisse combattre le système capitaliste dans son entier, seule cette solidarité internationale entre ouvriers et travailleurs de tous les pays, peut nous aider à la réalisation de changements sociaux progressistes et avancés et à la possibilité d’amener une paix réelle et durable qui servirait à la fois les intérêts de la classe ouvrière et des populations opprimées du Proche et Moyen Orient.

Alliance internationale en faveur des travailleurs en Iran -IASWI Juillet 2014.

Notes Soliranparis: *-1 Dans les puissances capitalistes et impérialistes mondiales nos camarades syndicaliste Iraniens qui rappelons le, paient chèrement leurs luttes, et subissent depuis plus de trente ans la dictature fasciste et les pillages des peuples d’Iran par le régime des Mollahs, incluent également la Russie de Poutine et son capitalisme maffieux, la Chine , les Pétromonarchies réactionnaires et théocratiques des Pays du Golfe, mais aussi celles d’autres "Gouvernement de puissances émergentes" bien connues pour leur politiques prétendument de "Gauche", mais qui en pratique n’appliquent que des politiques nationalo-chauvines démagogiques, ultra libérales et anti ouvrières, et dont certaines d’entre elles osent encore et en plus se prétendre "Anti impérialistes" et "Anti Américaines" .

Voir aussi sur: IASWI strongly condemns the massacre of the Palestinian people by the Israeli regime

Contact: info@workers-iran.org
http://www.workers-iran.org
https://www.facebook.com/IASWI?ref=stream&fref=nf

freedom-middleeast2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Le Procureur général de Téhéran accepterait finalement les conditions demandées par le syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi

Le Procureur général de Téhéran accepterait finalement les conditions demandées par le syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi.
shahabi-hungerstrike
21 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le Radio Zamaneh: Notre camarade et militant syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi a mis fin à sa grève de la faim de 50 jours, après que Procureur général de Téhéran ait accepté la plupart des ses demandes légitimes.

Les premier rapports parvenus d’Iran indiquent que Mehdi Khodabakhshi l’un des adjoints du procureur général de Téhéran, a rendu visite à Reza Shahabi à l’Hôpital Iman Khomeiny, ce dimanche 20 Juillet 2014, après négociations celui ci à finalement accepté la plupart de ses exigences, tout en lui demandant de mettre enfin fin à sa grève de la faim.

Reza Shahabi avait exigé d’être mis en liberté sous caution, des réponses officielles sur les véritables raisons de son précédent transfert illégal de la Section 350 d’Evin à Téhéran vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh à Karaj, d’être enfin soigné dignement dans un hôpital public pour son opération de la colonne vertébrale et ses problèmes au cou. Il a toutefois déclaré qu’il mettait fin à sa grève ce Lundi 21 Juillet 2014 mais sous conditions, et que si toutes les promesses du Procureur n’étaient pas tenues dans les semaines à venir, il se verrait dans l’obligation de refuser à nouveau toute nourriture et de se lancer dans une nouvelle action de grève de la faim.

Reza Shahabi était le trésorier et l’un des membres fondateurs de l’exécutif du Syndicat libre de la Vahed Bus Co regroupant les travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et de sa banlieue, il avait été arrêté en Juin 2010, après une parodie de procès il avait été jugé et condamné arbitrairement pour de prétendues "Actions contre la sécurité nationales", alors que comme des milliers d’autres militants ouvrier il n’avait a se reprocher que de simples faits de syndicalismes, et pour s’être battu pour défendre les droits sociaux de ses collègues et de tous ses camarades travailleurs en Iran.

Reza qui n’a jamais cédé aux pressions et violences physiques et psychologiques des matons de l’administration pénitentiaires du régime totalitaire, fasciste et Anti ouvrier de Khamenei qui ont tout fait pour tenter de le briser, s’était déjà lancé précédemment à plusieurs reprises, dans des actions de protestations et de grèves de la faim, pour dénoncer les mauvais traitements et les violences infligées quotidiennement aux milliers de prisonniers par le système judiciaire et le système pénitentiaire de la "République Islamique d’Iran".

Voir aussi sur: http://archive.radiozamaneh.com/english/content/prosecutor-agrees-jailed-activist%E2%80%99s-demands
Et sur: http://www.workers-iran.org/index.php?option=com_content&view=article&id=238:support-the-demand-of-hopi-and-ali-pichgah-for-the-immediate-release-of-reza-shahabi&catid=11&Itemid=129&lang=en
shahabisolidarity
Dessin du dessinateur et opposant Iranien Mana Neyestani en solidarité avec Reza Shahabi.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Reza Shahabi déclare qu’il n’arrêtera pas sa grève de la faim jusqu’à ce qu’il obtienne satisfaction de ses demandes légitimes

Reza Shahabi déclare qu’il n’arrêtera pas sa grève de la faim jusqu’à ce qu’il obtienne satisfaction de ses demandes légitimes.

reza-shahabi-libération1

20 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency: Notre camarade le militant syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi, a décidé qu’il continuerait sa grève de la faim, alors qu’il est maintenant admis à l’Hôpital Imam Khomeiny de Téhéran.

Selon un rapport parvenu aux militant-es et activistes du site Human Rights News Agency ou Hrana. Le militant syndicaliste et prisonnier politique Reza Shahabi Zakaria, avait été brutalement transféré sans aucune raison valable, de la Section 350 de la prison d’Evin vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr de la ville de Karaj le dimanche 1er Juillet 2014 dernier. Le même jour de son arrivée dans ce centre de détention, il entamait une grève de la faim pour protester contre ce transfert illégal.

Reza à depuis le 12 Juillet 2014 été transféré d’urgence de la prison de Karaj vers l’Hopital Imam Khomeiny de Téhéran, mais hier soir dans la soirée du 19 Juillet, il a refusé de mettre fin à sa grève de la faim, Il réclame toujours entre autre que les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire des prisons d’Evin et de Gohardasht Rajaee Sharh, s’expliquent et assument officiellement sur leurs décisions de son transfert illégal.

Il convient de noter que depuis son arrivé à l’Hôpital Imam Khomeiny notre camarade était sous étroite surveillance d’agents du Ministère des Renseignement qui avaient donné l’ordre formel qu’il soit menotté à son lit ,et qui avaient interdit toutes visites de sa famille et de ses amis.

Après de longues négociations entre la famille et le procureur de Téhéran, certaine de ces mesures inhumaines et vexatoires ont été levées , ces deux dernier jours ils lui ont enlevé les menotte et la famille de Reza Shahabi a enfin pu obtenir le droit de lui rendre visite. Elle a aussi pu déclarer que son état de santé s’était gravement détérioré et qu’elle était très inquiète pour la vie de Reza .

Ce prisonnier politique souffre de grave problèmes au cou et dans sa colonne vertébrale, depuis des mois il devrait bénéficier d’une opération chirurgicale immédiate incompatible avec un maintien en détention, ses médecins ont d’ailleurs déclaré qu’il devait mettre fin à sa grève de la faim, parce qu’il était bien évidemment impossible de l’opérer actuellement du fait des séquelles physiques de ces 50 jours qu’il a passé sans se nourrir.

Une source locale bien informée qui a désiré garder l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité a déclaré à un journaliste du site Hrana à propos du cas de Reza: " Depuis très récemment ils ont inventé de nouvelles formes de persécutions pour les prisonniers malades qui demandent à être soignés dans des hôpitaux, ils les soignent d’abord très mal dans les infirmeries des prisons, et un fois qu’ils sont finalement admis dans ces hôpitaux, il les empêchent d’avoir tous contacts avec leurs familles et leurs proches, ce n’est ni plus ni moins qu’une autre forme de mise à l’isolement qui ne dit pas son nom".

Reza Shahabi qui a été injustement et arbitrairement condamné pour des simples faits de syndicalisme et pour avoir défendu les droits légitimes des travailleurs en Iran, était le trésorier et l’un des membres fondateurs du conseil d’administration du Syndicat libre de la Vahed Bus Company regroupant les travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et de sa banlieue , il lui reste encore à purger une peine de quatre années de prison , il a également été condamné à une peine supplémentaire de cinq ans d’interdiction de toutes activités syndicales à compter de la date de sa libération, ainsi que d’une amende de 70 millions de Rials (environ entre 3 000 et 5 000 euros) à payer également le jour de sa libération.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/reza-shahabi-continues-hunger-strike-hospital

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Nouvel acharnement contre le militant syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ibrahimzadeh et statu quo sur le sort de son camarade Reza Shahabi

Nouvel acharnement contre le militant syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ibrahimzadeh et statu quo sur le sort de son camarade Reza Shahabi.

behnam-ebrahimzadeh2

19 et 20 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via la page Face Book Freedom Messenger : L’acharnement manifeste du régime totalitaire fasciste et anti ouvrier d’Ali Khamenei et Hassan Rouhani contre toute forme de contestations s’illustre encore dans sa brutalité. Notre camarade syndicaliste prisonnier politique Iranien Behnam Ibrahimzadeh, est de nouveau interdit de toute visites de sa familles et de ses proches.

Le 29 Juin dernier 2014 il avait enfin pu voir son fils après avoir passé plusieurs mois en cellule d’isolement complet période pendant laquelle il avait été privé de tous droits de visites, cependant la veille de cette visite , un groupe d’environ 6 agents du Ministère des Renseignements avaient perquisitionné son domicile familial puis avaient brutalement interrogé son fils Nima Ibrahimzadeh âgé de 15 ans qui est gravement malade et souffre d’une Leucémie aiguë, avant de lui saisir son ordinateur et d’autre de ses affaires personnelles.

Behnam Ibrahimzadeh est actuellement détenu dans la section 209 de la prison d’Evin de Téhéran, l’aile de la prison réservée aux prisonniers politiques jugés comme " Les plus remuants et les plus dangereux pour le régime" qui est sous le contrôle des agents du Ministère des Renseignements et des "Gardiens de la révolution" de L’IRGC, et on est actuellement sans nouvelle du sort qui lui est réservé pour les semaines à venir.

Behnam Ibrahimzadeh est un blogueur et militant syndicaliste également défenseurs des droits de l’homme et de l’enfant, qui était parmi les détenus qui avaient été brutalement transférés à l’isolement après le raid violent d’unité anti émeutes spéciales et "Gardiens de la révolution " en Avril 2014 dernier contre des prisonniers de la Section 350 d’Evin ou plusieurs détenus avaient été griévement blessés, une journée de sinistre mémoires que les opposants Iraniens appellent désormais Le Jeudi Noir d’Evin.

-Sort incertain et graves inquiétudes toujours sur l’état de santé de notre camarade syndicaliste Reza Shahabi.

Nous n’avons pas plus de nouvelles pour le moment de notre camarade syndicaliste Iranien Reza Shahabi depuis son transfert d’urgence de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh vers l’Hôpital Imam Khomeiny de Téhéran, tout ce que nous savons c’est qu’il vient d’atteindre les 50 jours de grève de la faim. On sait juste pour le moment qu’il attend Lundi pour donner sa réponse sur la fin de sa grève de la faim ou non, tant les autorités pénitentiaires ne lui auront pas donné de réponses positives sur le rétablissement de ses droits de visites. Ne lui auront pas donné de réponses positives sur le rétablissement de ses droits de visites.

Voir aussi sur: https://fa-ir.facebook.com/Freedom.Messenger

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Transfert vers un hôpital de notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi aprés plus de 41 Jours de grève de la faim

Transfert vers un hôpital de notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi après plus de 41 Jours de grève de la faim.

reza-46jours

17 et 18 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency: Notre camarades syndicalistes et militant défenseur des droits des travailleurs Iranien Reza Shahabi qui est toujours en grève de la faim depuis plus de 41 jours , a été transféré d’urgence à l’hôpital Imam Khomeiny de Téhéran. Selon des témoignages parus et relayés sur différentes pages face book de l’opposition Iranienne son état de santé s’est encore aggravé et il accuse maintenant une perte de poids de plus de 18 Kilos. Il convient également de noter que les représentants du gouvernement totalitaire, anti ouvrier et fasciste du régime de Khamenei et d’Hassan Rouhaniqui craignent des manifestations de solidarité devant l’hôpital , n’ont pas encore permis à sa famille , ses amis et aux camarades de son syndicat de lui rendre visite.

Selon les premiers rapports publiés par les militant-es et activiste du site Human Rights News Agency ou Hrana, notre camarade Reza Shahabi a été transféré en secret le 12 Juillet 2014 dernier de la salle de l’infirmerie de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr située dans la ville de Karaj, vers l’hôpital Imam Khomeiny de Téhéran où il actuellement admis.

Une source bien informée qui a préféré garder l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité a déclaré à l’un des journalistes du site Hrana : "Les gardiens de prison qui surveillent nuit et jour Reza Shahabi, l’ont enchainé avec des menottes sur son lit, ils n’ont pas encore permis à son épouse et à ses enfants ni à ses amis de lui rendre visite à l’hôpital. Les membres de sa famille envisagent de rencontrer demain le procureur de Téhéran pour tenter obtenir l’autorisation de lui rendre visite".

Cette même source a également ajouté: "Les médecins ont déjà entrepris plusieurs traitements médicaux pour Reza Shahabi, mais il a décidé qu’il resterait en grève de la faim jusqu’à ce qu’il obtienne la permission de voir sa famille et ses proches".

Notre camarade syndicaliste et défenseur des droits des travailleurs Iraniens emprisonné Reza Shahabi à qui il reste encore quatre ans de prison à purger pour des simples faits de syndicalisme, avait été transféré de forces et sans aucunes raisons valables le 1er Juin 2014 dernier de la section 350 de la prison d’Evin à Téhéran vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr située dans la ville de Karaj, le jour même de son arrivée dans ce centre de détention il entamait une grève de la faim pour protester contre ce transfert Illégal, et contre les harcèlements et pressions continuelles contre ses codétenus.

Notes Soliranparis comment pouvons nous aider Reza Shahabi ??? Le régime totalitaire, anti ouvrier et fasciste d’Ali Khamenei et Hassan Rouhani qui ces dernier temps multiplient les appels du pied aux entreprises et au patronat du monde entier. Détestent au plus haut point que ce genre d’affaires de répression anti syndicales soient médiatisées sur le devant des scènes internationales. Nous nous devons donc d’aider nos camarades syndicalistes Iranien avec tous les moyens dont nous disposons. Par ailleurs nous tenons a rappeler à nos camarades syndicalistes français qu’une délégation de 120 patrons du Medef s’était rendue en Iran en février 2014 dernier pour parler Bizness et gros sous- le fait que le régime de Khamenei ai fait exécuter plus de 414 prisonniers depuis l’arrivée au pouvoir du "Modéré"Hassan Rouhani et que des centaines de militants ouvrier croupissent dans les prison de la "République Islamique d’Iran"ne semble pas avoir beaucoup ému ni interpellé Gattaz et sa clique de patrons réactionnaires*1 -Ndlr.

Nous demandons donc fraternellement à tous-tes nos camarades Syndicalistes Francais-es solidaires des luttes ouvrières dans le monde, de relayer aux maximum ces nouvelles dans leurs union locales et régionales, dans leurs réseaux et liste mails de luttes, sur leurs pages face book personnelles où encore celle de leur Unions locales.

Ne laissons pas seul notre camarade Reza Shahabi dont la vie est menacée!!! Libérations immédiates et sans conditions de tous-tes les militant-es syndicalistes emprisonné-es en Iran!!!

Vous pouvez aussi contacter les camarades Iraniens qui animent le site Free Them Now!Campaign to Free Jailed Workers in Iran: http://free-them-now.blogspot.fr/

Contacts mails Shahla Daneshfar: shahla_daneshfar@yahoo.com

Bahram Soroush: bahram.soroush@gmail.com

Notes voir sur: -*1 Comment le Medef et 120 gros patrons français se complaisent déjà avec le régime Anti Ouvrier des Mollahs et de leurs Pasdarans et vont à Téhéran leur passer la brosse à reluire en se foutant bien comme vous pouvez l’imaginer de l’immense précarité des millions de travailleurs opprimés et exploités en Iran:

 lefigaro.fr/conjoncture/2014/02/02/20002-20140202ARTFIG00024-les-entreprises-francaises-a-l-assaut-de-l-iran.php
 .rfi.fr/economie/20140202-france-iran-medef-voyage-affaires-entreprises-mollahs-rohani-psa-renault/
 http://www.fim.net/fr/sites-fim/accueil/la-fim/reseau-international/actions-fim/iran-compte-rendu-mission-medef-3-5-fevrier-2014
 Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/reza-shahabi-transferred-imam-khomeini-hospital

free-RezaShahabi3

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Violences policières dans la province Iranienne de l’île de Qeshm par les forces anti émeutes on déplore 5 morts et 10 Blessés

Violences policières dans la province Iranienne de l’île de Qeshm par les forces anti émeutes on déplore 5 morts et 10 Blessés.

ahwaz-killingsbypolice17 et 16 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via les sites et les pages Face Book Freedom Messenger, Mission Free Iran, Ahwazna.net et Human Right New Agency ou Hrana une triste illustration de plus de la violence du racisme institutionnel du régime de Khamenei envers certaines minorités ethniques et régionales en Iran comme les Kurdes, les Azéris, les Arabes du sud du pays ou encore les Baloutches à la frontière Pakistano Iranienne: Les militant-es et activistes du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency ou Hrana on appris par des sources fiables, confirmées ensuite par plusieurs Organisations Arabes Ahwazies de défense des droits humains. Que le 12 Juillet 2014 des forces de police anti émeutes et des agents des "Gardiens de la révolution" Iraniens de L’IRGC, avaient tué 5 personne et grièvement blessés 10 autres à l’intérieur de l’ile Qasem (île de Qeshm) située à l’Ouest de la province d’Ahwaz et du Hormozgan , les familles des victimes ont également confirmé que des femmes et des enfants étaient parmi les blessés, et que les autorités policières du régime, refusaient toujours de rendre les corps des personnes tuées au cours de cette attaque d’une brutalité sans précédents dans la région depuis longtemps.

Selon toutes ces sources le 12 Juillet 2014 dernier, les forces anti émeutes et des agents des "Gardiens de la révolution" Iraniens de L’IRGC, sous prétexte de: "lutte contre la contrebande et contre les trafics de carburants" ont brutalement attaqué et délibérément tiré des coups de feu contre la population du village de Kaweh situé à l’intérieur de l’ile de Qeshm. Le bilan des derniers chiffres parvenus par le biais de ces Organisations locales de défense des droits humain est très lourd: 5 personnes tuées et 10 autres grièvement blessées. On a également appris que les forces répressives du régime totalitaires de Khamenei et d’Hassan Rouhani, avaient arrêtés plusieurs habitant du village de Kaweh qui ont ensuite été embarqués de force vers des lieux de détention qui restent pour le moment inconnus des familles des personnes arrêtées.

L’Ahwazi Defence for Human Rights Organisation une des principales organisation de défense des droit de l’Homme de la province Arabe du Khuzestân condamne fermement les assassinats aveugles par des troupe de la police anti émeute et de L’IRGC Iranienne de ces cinq Arabes Ahwazis dans l’île de Qeshm , elle condamne également toutes les discriminations racistes, culturelles et économiques qui visent depuis des années les populations Arabes vivant en Iran, elle demande également à toutes les Organisations Internationales de défenses des droits de l’homme qu’elles fassent pression sur les autorités de la "République Islamique d’Iran", pour que les auteurs de ce massacre soient punis, elle demande aussi à ce que les corps des victimes soient rendus à leur famille, et que les autorités Iraniennes lévent le blocus de l’Ile de de Qeshm qu’elle ont mis en place depuis l’attaque brutale du 12 Juillet 2014 dernier.

minority-iran2
-Informations Complémentaires sur L’île de Qeshm

L’île de Qeshm est l’une plus grande île dans le golfe Persique elle se trouve à quelques kilomètres de la côte sud Iranienne en face de la grande ville portuaire de Jamberoon (Bandar Abbas). L’île a une superficie de plus de 1491 km2 (soit 135 km de longueur sur 40 km de large) et une population d’environ 113 846 Habitant-es majoritairement Arabe (chiffres du dernier recensement de l’année 2010). Cependant au cours des 20 dernières années, les autorités iraniennes ont commencé à systématiquement et délibérément changer la composition démographique de l’île, en faisant venir sur l’Ile un nombre massif de colons issus de différentes parties de l’Iran.

Les sources économiques et de revenus de la population de l’île, sont principalement la pêche, l’agriculture et le petit commerce avec des pays du Golfe arabique comme les Emirats Arabes Unis voisins. Cependant depuis plus d’une dizaine d’années les autorités de la "République Islamique d’Iran" bloquent systématiquement les négociations sur la pèche avec les autres pays du Golfe, et il faut maintenant que populations Arabes autochtones des zones côtières des provinces du Khuzestân et du Hormozgan demandent des autorisations officielles pour pouvoir pécher dans les eaux territoriales Iraniennes, autorisations qui leur sont bien sur quasiment jamais accordées. Avec pour conséquences que la population locale déjà pauvre se paupérise d’avantage, et que beaucoup de gens sont obligés de faire de la contrebande de carburants et de divers autres produits pour survivre et faire vivre leurs familles

Lire aussi sur: http://ahwazna.net/en/urgent-action/
Des photos très dures des victimes sont visible ci dessous et sur l’image cliquable plus bas:
http://ahwazna.net/en/five-ahwazi-arab-shot-dead-and-ten-seriously-wounded-by-the-iranian-regime-police-security-forces/
Et sur: https://fa-ir.facebook.com/Freedom.Messenger

ahwaz-killingsbypolice2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Lancement de campagnes d’actions Internationale en solidarité avec les syndicalistes Iraniens emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh

Lancement de campagnes d’actions Internationale en solidarité avec les syndicalistes Iraniens emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh.

free-RezaShahabi2

15 et 16 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de la Campagne Labourstart : Reza Shahabi est le trésorier et l’un des membres et du syndicat libre des employés des autobus de Téhéran et sa banlieue de la Vahed Bus Co, il est sous les verrous en Iran depuis juin 2010, sur des inculpations liées à sa part dans la représentation légitime des membres du syndicat. Reza Shahabi souffre de plusieurs problèmes de santé qui semblent liées à la brutalité de son arrestation et de ses conditions actuelles de détention.

Des organisations syndicales et non-gouvernementales dont la Fédération Internationale des Ouvriers du Transport et Amnesty International, sont intervenues à plusieurs reprises pour obtenir les soins médicaux dont il a besoin, et pour exiger sa libération. L’Organisation Internationale du Travail ou Oit a enfin publié un communiqué exhortant le gouvernement, sans plus attendre, à relâcher M. Reza Shahabi de prison et abandonner toute les charges retenues à son encontre.

Vous aussi, dites à ce gouvernement qu’aucun travailleur ne devrait être emprisonné pour sa part dans des activités syndicales en Iran, et encore moins, traité d’une manière qui s’apparente à de la torture. Exigeons sa libération immédiate et inconditionnelle !

Vous pouvez signer dans vos unions Syndicales à l’adresse suivante: http://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=2383

campaign-freeiranianworkers2

12 et 13 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de notre amie militante féministe Iranienne Maryam Namazie et nos camarades du Parti Communiste Ouvrier d’Iran: Ceci est un appel a toutes les organisations syndicales et de défense des droits de l’homme Françaises et Européens à se joindre la journée internationale de solidarité avec les militants syndicaux emprisonnés en Iran qui a débuté depuis le 12 Juillet 2014. Nous devons agir d’urgence pour que Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh qui ont besoin de soins médicaux d’urgence, cessent enfin et une bonne fois pour toutes d’êtres harcelés par les autorités de l’administration pénitentiaire et judiciaire de la "République Islamique d’Iran".

Vous pouvez télécharger le flyer ci dessous *1 avec des photos de nos camarades travailleurs Iraniens emprisonnés, prendre des photos de vous en train de soutenir des banderoles et des pancartes de soutien, et les envoyer à Fariborz Pooya au contact mail suivant: fariborz_pooya@yahoo.co.uk pour vous faire connaître sur le site New Channel TV. Rejoignez-nous. Ensemble, nous devons tout faire pour aider à sauver les vies de ces deux camarades menacées par les autorités judiciaires et pénitentiaires, du régime fasciste, totalitaire et anti ouvrier d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani.

Action urgente: Reza Shahabi risque de mourir et Behnam Ebrahimzadeh a besoin de soins médicaux d’urgence: Notre camarade et militant syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi qui était avant son arrestation membre du Comité exécutif de l’Union Syndicale libre des travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et de sa banlieue de la Vahed Bus Co. Il est en grève de la faim depuis le 1er Juin 2014 dernier pour protester contre son transfert illégal depuis la Section 350 de la prison d’Evin à Téhéran vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee -Shahr située dans la ville de Karaj, il proteste également contre les refus systématique de l’administration pénitentiaire Iranienne de ses droits légitimes à bénéficier d’une mise en libération en conditionnelle pour se faire soigner dans un hôpital public.

Shahrokh Zamani, un autre militant syndicaliste et membre de l’Union du Syndicat de la Vahed Bus Co qui est détenu lui aussi dans le même quartier de la prison de Gohardasht Rajaee -Shahr que Reza, a appelé lui aussi à lancer des campagnes de solidarités internationale en faveur de son codétenu Reza Shahabi.

Dans le même temps un autre camarade Syndicaliste Iranien Behnam Ebrahimzadeh, connu aussi pour son engagement de défenseur des droits de l’Homme et des enfants, ne cesse d’être harcelé par les autorités pénitentiaires du régime, nous rappelons qu’on l’avait maintenu en cellule d’isolement complet dans la section 209 de la prison d’Evin du 3 Mai au 29 Juin 2014 dernier, que depuis des mois on lui refusait systématiquement tous droits de visites de sa famille qu’il a enfin pu voir lors de cette même date du 29 Juin. Toutefois à la veille de cette date, les agents de la police politique de la Vevak et ceux du Ministère des Renseignement, ont procédé à une descente et à une perquisition musclée de son domicile familial, ils ont ensuite après avoir confisqué son ordinateur et des documents personnels, violemment interrogé son fils âgé de 15 ans Nima Ebrahimzadeh alors que celui ci est atteint d’une forme grave de leucémie, et qu’il ne doit subir aucun stress de quelque nature qu’il soit à cause d’un traitement médical lourd.

Behnam Ebrahimzadeh souffre également lui aussi de graves problèmes de santé, dus à aux multiples tortures physiques et psychologiques qui lui ont été infligées par les matons et les agents des forces répressives du régime, des problèmes de santé qui n’ont fait qu’augmenter du fait des conditions inhumaines de détention qu’il subi dés les débuts de son incarcération.

En réponse à l’appel urgent de notre camarade Iranien Shahrokh Zamani nous devons multiplier les actions et protestations de solidarité internationales, pour alerter les opinions publiques et les membres des sociétés civiles, sur les situations dramatiques subies et vécues par nos camarades syndicalistes Iranien emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh. Nous appelons tous les syndicats et les organisations syndicales mondiales, les organismes de défense des droits de l’homme internationaux et le public à soutenir cette campagne, dans leurs réseaux de luttes avec tous les moyens possibles.

Avec cette campagne et notre soutien, nous assurons à Reza Shahabi que nous allons faire en sorte qu’il ne soit pas oublié et lui demander s’il veut mettre fin à sa grève de la faim qui met gravement sa vie en danger. Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh doivent être libérés immédiatement et sans conditions et doivent pouvoir bénéficier de traitement médicaux immédiats. Behnam Ebrahimzadeh doit être de nouveau autorisé à recevoir des visites pour être aux cotés de son enfant malade. Voir ci dessous une vidéo du collectif du Pain et des roses expliquant la situation:

Contacts: Shahla Daneshfar mail: shahla_daneshfar@yahoo.com. Bahram Soroush mail bahram.soroush@gmail.com
-*1 Affiche à télécharger et a diffuser dans vos unions régionales Syndicales respectives:
 http://freethoughtblogs.com/maryamnamazie/files/2014/07/FTNOW1.jpg
Voir aussi sur: http://freethoughtblogs.com/maryamnamazie/2014/07/12/july-12-international-day-of-solidarity-with-reza-shahabi-and-behnam-ebrahimzadeh/
Et sur http://free-them-now.blogspot.fr/

Mise a jour 16 Juillet parue il y a 12 heure sur la page Face Book de Freedom Messenger merci de la partager le plus largement sur les réseaux sociaux Reza se trouverait actuellement dans un hôpital enchainé à son lit, et ses parents déclarent qu’ils sont prêts eux aussi à se mettre en grève de la faim, si leur fils continue d’être victime de mauvais traitements.

reza-43days

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Manifestation à Londres ce 12 Juillet 2014 pour demander la libération des syndicalistes Iraniens emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh

Manifestation à Londres ce 12 Juillet 2014 pour demander la libération des syndicalistes Iraniens emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh.

freedomforReza

10 et 11 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site de notre camarade militante féministe Iranienne Maryam Namazie: Des représentant-es du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran à l’étranger et au Royaume-Uni appellent tous-tes les militant-es ouvrier-es , les organisations syndicales, les organisations de défense des droits de l’homme, et les opinions publique Anglaises et Européennes, et à se joindre à la manifestation de solidarité internationale avec les travailleurs et militants ouvriers Iraniens emprisonné Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh qui aura lieue à Londres le 12 Juillet 2014 à 14h (Heure locale) place Trafalgar Square

Reza Shabi est un membre du Comité exécutif de l’Union syndicale libre des travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et sa banlieue de la Vahed Bus Company à qui il reste une peine de quatre ans de prison à purger pour des simples fait de Syndicalisme, il est en grève de la faim depuis le 1er Juin 2014 dernier pour protester contre son transfert illégal depuis la Section 350 de la prison d’Evin à Téhéran vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh -Située dans la ville de Karaj, alors qu’il en arrive maintenant à presque quarante jours de la faim et qu’il est dans un état de santé critique, les autorités judiciaires et l’administration pénitentiaire du régime totalitaire et fasciste du régime de Khamenei et d’Hassan Rouhani refusent toujours tant qu’il n’arrêtera pas sa grève de la faim, de le soigner et de le faire transférer vers un hôpital public, afin qu’il puisse y recevoir des soins médicaux appropriés.

Behnam Ebrahimzadeh est un militant syndicaliste et défenseur des droits de l’Homme Iranien qui a été maintenu en cellule d’isolement complet pendant de long mois, après des années de refus de ses droits de visites systématiques, il avait enfin pu voir sa famille dans la prison d’Evin le 29 Juin 2014 dernier, mais la veille de cette visite les agents de la police politique de la Vevak et du Ministère des Renseignement avaient fait une descente et une perquisition musclée de son domicile familial et brutalement interrogé son fils âgé de 15 ans Nima Ebrahimzadeh après lui avoir saisi son ordinateur, alors que celui ci souffre d’une Leucémie et qu’il est gravement malade.

Pour protester contre le régime totalitaire de la "République Islamique d’Iran" qui met gravement en danger les vies de nos camarades et militants ouvriers Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh ainsi que celles de leurs familles et de leurs proches.

Nous appelons à soutenir la journée internationale de solidarité avec Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh et exigeons les libérations immédiates et sans conditions de tous les autres militants syndicalistes et ouvriers Iraniens emprisonnés, qui n’ont jamais rien commis de mal a part défendre les droits de leurs camarades et des millions de travailleurs et de travailleuses opprimés en Iran.

Manifestation de solidarité Internationale pour demander les libérations immédiates des militants ouvriers Iraniens emprisonnés Reza Shahabi et Behnam Ebrahimzadeh. Samedi 12 Juillet 2014- Londres: Trafalgar Square (National Gallery) de 14:00 à 16h00

Pour de plus amples informations et pour organiser d’autres actions de soutien vous pouvez joindre la direction du Workers Iranian Party au Royaume-Uni aux contacts ci dessous:

fariborz_pooya@yahoo.co.uk  Télephone + + 44 (0) 7861 740 999

Voir aussi sur http://freethoughtblogs.com/maryamnamazie/2014/07/09/12-july-action-free-labour-activists-now/

NimaEbrahimzadeh2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Trente Huitième jour de grève de la faim pour notre camarade syndicaliste Iranien Reza Shahabi

Trente Huitième jour de grève de la faim pour notre camarade syndicaliste Iranien Reza Shahabi.

reza-hunger-strike2

9 Juillet 2014 nouvelle parue il y a quatre heures auparavant via la page Face Book Freedom Messenger, aujourd’hui 8 Juillet 2014 notre camarade et ami syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi en est à maintenant à son Trente-huitième jour grève de la faim, il proteste depuis le 1er Juin 2014 dernier contre son transfert de la Section 350 de la prison d’Evin à Téhéran vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh située dans la ville de Karaj.

Message paru sur la page Freedom Messenger et sur d’autre pages de réseaux sociaux Iraniens : Aujourd’hui le 17 Juillet 1393 ( dans le calendrier Iranien) notre camarade et ami militant ouvrier emprisonné Reza Shahabi , est en grève de la faim depuis trente huit jour, il refuse toujours de s’alimenter et vient de déclarer qu’il n’ouvrira plus les lèvres jusqu’à la fin de son combat, et tant que ses demandes légitimes ne seront pas acceptées par les autorités de l’administration pénitentiaires et judiciaire du régime totalitaire et anti ouvrier de la "République Islamique d’Iran"

Voir aussi sur: https://fa-ir.facebook.com/Freedom.Messenger

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Dernières nouvelles de la répression dans le Kurdistan Iranien

Dernières nouvelles de la répression dans le Kurdistan Iranien.

siwan-hoseynpur2

Sivan Hossainpoor

5 et 8 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via l’agence de presse Kurde E Kurd. net: Villes, régions et localités Mariwan – Mehabad – Sanandaj (Sine) – Baneh – Saqiz – Paweh- Kermânchâh – Urmiyê (Orumiyeh), Nowsud, Sardasht, Bokan, Paweh [Kurdistan de l'Est, le Kurdistan iranien]

- un photographe et artiste Kurde Iranien arrêté à Mahabad

- Ville de Mahabad: Sivan Hossainpoor un jeune photographe et dessinateur Mahabadi a été arrêté à son domicile dans la ville de Mahabad, située dans la région du Kurdistan Iranien (Rojhelat). Selon un rapport publié par les militant-es et activiste site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency . Le 1er Juillet 2014 Sivan Hossainpoor a été arrêté par les agents des services du Ministère des Renseignements, sa maison a ensuite été perquisitionnée de fond en comble, avant qu’il soit transféré dans un lieu de détention inconnu. Une source bien informée a déclaré aux journalistes d’Hrana: "Avant de l’embarquer les forces de sécurité ce sont précipitées pour fouiller sa maison, elles ont confisquées et saisi tous ses appareils de photo, son lap-top et une grande partie de ses œuvres d’art personnelles".

Sivan Hossainpoor est un célèbre artiste Kurde Iranien dont le travail a été reconnu au niveau International qui a participé à des dizaines d’expositions de bande dessinée et de photographies, aux dernières nouvelles sa famille et ses ami-es ne connaissent toujours pas les raisons de son arrestation, les charges officielles qui on été retenues contre lui, ni l’actuel lieu de détention où il a été emmené.
– Les forces militaires d’occupation Iraniennes ont tué de nouveau un jeune citoyen kurde dans la ville de Kermânchâh, sous prétexte de "Lutte contre la contrebande".

Kermânchâh – Selon un rapport publié par agence de presse Kurde Kurdpa.net: Le 27 Juin 2014 dernier un jeune Kurde Iranien du nom de Farshad qui étaitoriginaire de la ville de Paweh, a été tué par les forces militaires et d’occupation du gouvernement de la "République Islamique d’Iran" alors qu’il roulait tranquillement en voiture sur la route Kermânchâh pour se rendre vers la localité de Paweh.

L’un des parents de ce jeune citoyen Kurde Iranien à déclaré que c’était sur la seule base d’allégations supposées de "Contrebande" que leur enfant, avait été abattu par les forces militaires d’occupation du régime de Khamenei. Selon la même source on a appris que peu de temps après les autorités avaient finalement rendu le corps de Farshad à sa famille qui l’a été ensuite enterré dans sa ville natale.

Mohammad Salih Nikbakht un avocat Kurde de premier plan, avait déjà signalé et rappelé dans plusieurs articles que dans les régions frontalières du pays, les forces militaires Iraniennes doivent en principe tirer dans les pneus des voitures qu’elle considèrent comme suspectes, et non viser leurs occupant-es comme elles le font systématiquement à chaque fois dans ces régions situées à cheval sur l’Iran, la Turquie et l’Irak. Toujours selon cet avocat les "arguments" de la "Lutte contre la contrebande" qui sont à chaque fois brandis par les autorités Iraniennes, ne sont que des piètres "excuses" de leur part pour tenter de justifier les morts et les blessés civils Kurdes Iraniens innocents, victimes chaque année de ces tirs systématiques de leurs forces policières et militaires.

Mohammad Salih Nikbakht a également rappelé que depuis plus d’une dizaine d’années, des centaines de travailleurs pauvres et de transporteurs nomades Kurdes Iraniens qu’on nomme Kolbers ou Kulbaran qui transportent généralement à dos d’hommes ou avec des mules des marchandises diverses pour les vendre dans les marchés des villages isolés du Kurdistan de l’Est (Rojhelat) sont tués ou grièvement blessés eux aussi, par les tirs aveugles et les mines anti personnelles posées par les forces militaires Iraniennes d’occupation, sous prétexte de "Lutte contre les trafics et la contrebande".

Voir aussi sur: http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2014/7/irankurd1123.htm
Et sur: https://hra-news.org/en/kurdish-photographer-arrested-mahabad

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ibrahimzadeh pourrait enfin recevoir des visites de sa famille

Notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ibrahimzadeh pourrait enfin recevoir des visites de sa famille.

behnam2

Behnam  Ibrahimzadeh et Nima Ibrahimzadeh

5 et 7 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency: Après une longue période de refus systématiques de ses droits de visites, émanant des autorités pénitentiaires et judiciaires de la prison d’Evin à Téhéran, ainsi qu’une perquisition de son domicile familial assortie d’une saisie de l’ordinateur personnel de son fils, la famille de notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ibrahimzadeh pourrait enfin lui rendre visite en présence du procureur de ce centre de détention.

Selon le rapport publié par les militant-es et activiste du site Human Rights News Agency ou Hrana, la famille de notre camarade Behnam Ibrahimzadeh, pourrait enfin lui rendre visite à partir du Dimanche 29 Juin 2014, et le voir dans bureau du procureur de la prison d’Evin,

L’épouse de Behnam et Nima Ibrahimzadeh son fils qui est gravement malade, pourraient donc enfin voir son pére, après une longue période où ils avaient été privés de tous contacts avec lui. Suite à des refus systématiques de ses doits de visites par l’administration pénitentiaire et les autorités Judiciaires du Tribunal de la prison d’Evin à Téhéran.

Behnam Ibrahimzadeh qui avait été placé en cellule d’isolement depuis le 3 Mai 2014, à de nouveau été transféré dans la section 209 de la prison d’Evin – Il convient de rappeler que cette Section, celle où l’on place d’office les prisonniers politique jugés comme "Indociles et trop remuants", est sous le contrôle direct des "Gardiens de la révolution" de L’IRGC et des agents du Ministère des Renseignements.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/behnam-ibrahimzadeh-visited-family

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Nouvelle exécution dans la prison de Tabriz d’un jeune qui était mineur au moment des faits

Nouvelle exécution dans la prison de Tabriz d’un jeune qui était mineur au moment des faits.

stop-child-executions2

5 et 7 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights  : Malgré plusieurs campagnes de protestations internationales d’organisations de défense des droits de l’homme et de lutte contre la peine de mort, les autorités Iraniennes ont fait exécuter en 2014, au moins huit prisonniers accusés de délits et de faits commis alors qu’ils avaient moins de 18 ans.

D’après des sources non officielles un jeune " mineur délinquant "a été exécuté dans la prison de Tabriz -une ville située dans le Nord-Ouest de l’Iran au mois de Juin. Selon un rapport publié sur le site du journal Azerbaïdjanais Oyannews,le jeune prisonnier qui a été identifié sous le nom d’Amir Sardhaei, avait été reconnu coupable d’un assassinat commis alors qu’il avait moins de 18 ans au moment des faits. L’exécution a eu lieu ce lundi 9 Juin 2014 dernier dans la cour de la prison de Tabriz. Ce rapport a été ensuite confirmé par plusieurs autres sources indépendantes.

Les journalistes du site Oyannews ont également signalé qu’une autre exécution avait eu lieu le Samedi 7 Juin 2014 dernier dans la prison de la ville de Tabriz. Selon ce rapport le prisonnier a pu être identifié sous le nom d’Ali Feizollahi, avait été accusé d’assassinat et a été exécuté après avoir passé 6 ans dans les couloirs de la mort de cette prison où il était détenu "préventivement".

Selon les rapports publiés par Iran Human Rights ou IHR, au moins 8 "mineurs délinquants" ont été exécutés en 2014 en Iran

Voir aussi sur: http://iranhr.net/2014/07/another-juvenile-execution-in-iran/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Notre camarade syndicaliste Iranien Reza Shahabi de nouveau transféré d’urgence à l’infirmerie de la prison où il est détenu après plus de 30 jours de grève de la faim

Notre camarade syndicaliste Iranien Reza Shahabi de nouveau transféré d’urgence à l’infirmerie de la prison où il est détenu après plus de 30 jours de grève de la faim.

reza-liberation

5 et 6 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency: Notre camarade et ami syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi a de nouveau été transféré d’urgence le 5 Juillet 2014, vers l’infirmerie de la prison où il est actuellement détenu, en raison de son de son état de santé physique qui s’est dramatiquement aggravé, après qu’il ait déjà passé plus de 30 Jours en gréve de la faim.

Selon les rapports publiés par les militant-es de Human Rights News Agency ou Hrana, le militant syndicaliste et prisonnier politique Iranien Reza Shahabi, avait été brutalement transféré de la prison d’Evin vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr, le dimanche 1er Juin 2014. Le même jour il avait commencé un action de grève de la faim pour protester contre ce transfert. Le lundi 23 Juin 2014 dernier il s’était déjà évanoui à plusieurs reprises, et avait été transféré à l’infirmerie de la prison avant d’être de nouveau ramené en cellule.

Une source locale bien informée qui a voulu conserver l’anonymat pour des raisons évidente de sécurité a déclaré à un journaliste du collectif Hrana avec qui il a pu rentrer en contact "Shahrokh Zamani un autre codétenu de Reza Shahabi a demandé aux autorités pénitentiaires de le mettre sous perfusion afin de le réhydrater , mais celles ci ont refusé en déclarant qu’il devrait rompre sa grève de la faim s’il voulait être soigné" [...] " Reza Shahabi est tellement malade et en mauvaise santé qu’il a toujours besoin de quelqu’un pour l’aider à marcher quand il veut se déplacer dans sa cellule" à conclu cette même source.

Reza Shahabi est un militant syndicaliste et membre du syndicat libre des travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et de sa Banlieue Bus de la Vahed Company, il lui reste actuellement à purger une peine de quatre années de prison, il a aussi été condamné à une interdiction de cinq ans de toutes activités syndicales et politique, assortie d’une amende colossale pour un salarié et travailleur pauvre Iranien de 70 millions de Rials -soit environ une somme de 3000 à 5000 de nos Euros.

manif-iran2

- Ce Samedi 5 Juillet 2014 plusieurs camarades Iranien-nes et Française ont manifesté dans le quartier Latin de Paris en solidarité avec les milliers de prisonniers politiques en Iran pour demander leurs libérations sans conditions, contre la peine de mort en Iran et pour l’arrêt de la répression. Des camarades Syndicalistes Français ont également publié deux communiqués de solidarité avec Reza Shahabi et tous les militants ouvriers emprisonnés en Iran qui ont été lu au cours de cette manifestation – lire ci dessous les deux lettres ouvertes qui ont été lues à cette manifestation:

-Cher camarade Reza Shahabi,

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA du collectif syndical pour l’Iran suivent avec une grande préoccupation l’évolution de votre situation carcérale, et en particulier la condition pénitentiaire inhumaine à laquelle vous êtes soumis. L’aggravation de votre état de santé après 35 jours de grève de la faim nous préoccupe sérieusement.

Votre intégrité physique est une condition préalable pour la continuation de vos luttes pour les justes revendications des travailleurs du syndicat Vahed. La grève de la faim que vous avez entamée, a déjà alarmé l’opinion publique sur votre situation. Nous pensons que le sérieux et la sincérité de votre geste donnent une grande force à votre message à la communauté internationale.

De notre côté, nous continuerons à soutenir votre lutte pour les droits fondamentaux syndicaux, et à exiger votre libération sans condition auprès des autorités de la République Islamique d’Iran.

CFDT : Philippe Réau preau@cfdt.fr + 33 6 48 36 03 93‎ CGT : Ozlem Yildirim o.yildirim@cgt.fr + 33 1 55 82 82 83‎ FSU : Michelle Olivier michelle.olivier@snuipp.fr + 33 6 15 62 15 10‎ Solidaires : Alain Baron contact@solidaires.org + 33 1 58 39 30 20‎ UNSA : Emilie Trigo emilie.trigo@unsa.org + 33 6 21 40 16 50‎

Paris, le 4 juillet 2014

manif-iran1

Lettre de protestation adressée au "Guide suprême de la République islamique d’Iran" Ayatollah Sayed Ali Khamenei -adresse Bureau du Guide-Rue Keshvar Doust -Qom, Iran -Paris, le 4 Juillet 2014‎

-Monsieur le Guide suprême,

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA, s’adressent à vous afin ‎d’attirer votre attention sur la situation de Reza Shahabi, membre de la direction du syndicat Vahed de la ‎Régie des transports de Téhéran et sa banlieue, emprisonné depuis juin 2010 en raison de ses activités syndicales pacifiques. ‎

Le 1er ‎juin 2014, Reza Shahabi a été transféré de la section 350 de la prison d’Evin, à Téhéran, vers la ‎prison de Gohardasht Rajaee Shahr, à Karaj, où les prisonniers politiques et les individus, souvent violents, déclarés ‎coupables d’infractions pénales sont détenus ensemble.Depuis le jour son transfert il a entamé une quatrième grève de la faim ‎en signe de protestation, et réclame son retour à la prison d’Evin. Nous vous rappelons qu’aux termes de l’Ensemble de règles minima pour le traitement des détenus (Nations Unies) les différentes catégories de prisonniers doivent être détenus séparément.

La santé de Reza Shahabi suscite de vives inquiétudes. Les médecins de l’hôpital sont intervenus pour qu’il reçoive des soins en dehors de la prison, faute de quoi il risque d’être paralysé du côté gauche. Nous vous demandons de veiller à ce que Reza Shahabi ait accès, sans délai et en dehors de la prison, aux soins médicaux dont il a besoin.

Devant la gravité de la situation, dans le cas où les autorités iraniennes ne pourraient garantir que de tels ‎soins soient assurés dans le pays, les organisations syndicales françaises l’inviteront afin de se faire soigner ‎en France. Elles demanderont alors aux autorités iraniennes de l’autoriser à se rendre en France où il sera pris ‎en charge pour recevoir des soins adéquats dans un hôpital.‎

CFDT : Philippe Réau preau@cfdt.fr + 33 6 48 36 03 93‎ CGT : Ozlem Yildirim o.yildirim@cgt.fr + 33 1 55 82 82 83‎FSU : Michelle Olivier michelle.olivier@snuipp.fr + 33 6 15 62 15 10‎ Solidaires : Alain Baron contact@solidaires.org + 33 1 58 39 30 20‎ UNSA : Emilie Trigo emilie.trigo@unsa.org + 33 6 21 40 16 50‎ P.S. : Copie à :Hassan Rouhani (président de la république Islamique d’Iran) ; Sadegh Larijani (chef de la magistrature) ; Ambassade de la République. Islamique d’Iran à Paris

Notes Soliranparis le régime totalitaire et fasciste d’Ali Khamenei et du soi-disant "Nouveau président modéré de la République Islamique d’Iran" Hassan Rouhanin’aimant pas comme vous pouvez l’imaginer que ce genre d’affaires soient médiatisées, nous pouvons nous aussi aider à ce que Reza Shahabi et les centaines d’autres de ces codétenus politique cessent d’être harcelés, violentés et torturés par les matons et bourreaux des prisons du régime Iranien- Comment ??? tout simplement en parlant nous aussi de cette affaire le plus largement possible. Nous demandons donc fraternellement à tous-tes nos camarades militant-es Syndicalistes, Anti Capitalistes, Anti Fascistes, Anti Impérialistes, Défenseur-Euses des droits de l’homme et luttant pour l’abrogation mondiale définitives de la peine de mort dans le monde, de diffuser cette nouvelle et cet appel à la solidarité internationale de nos camarades syndicalistes Français en solidarité avec Reza, le plus largement possibles dans leurs réseaux de luttes et sur les réseaux sociaux mondiaux.

Halte aux massacres et à la peine de mort en Iran!!! Libérations immédiates et sans conditions de tous les prisonniers et toutes les prisonnières politiques et de conscience en Iran!!! Halte au racisme institutionnel du régime fasciste de Khamenei contre toutes les minorité régionale en Iran!!! Halte à la répression contre le travailleur-ses et les militants Ouvriers en Iran!!!

manif-iran3

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/reza-shahabi-transferred-clinic-prison
Et sur Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran  http://www.iran-echo.com Adresse : S.S.T.I, 266, Ave Daumesnil, 75012 Paris  E-mail: sstiran@yahoo.fr

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Ville de Karaj deux nouvelles exécutions dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh

Ville de Karaj deux nouvelles exécutions dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh.

gohardasht

30 Juin et 4 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency: Deux prisonniers ont été pendus la semaine dernière ,à Karaj dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh.

Selon les premiers rapports parvenus aux militant-es et activistes du site Human Rights News Agency ou Hrana, le mercredi 25 Juin 2014 dernier deux prisonniers qui avaient été condamnés à mort après avoir été accusés d’assassinat, ont été pendus dans la cour de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh.

L’un de ces prisonnier qui a pu être identifié sous le nom de Mehrdad Bagheri avait passé un long moment dans les couloirs de la mort de la Section numéro 6 de cette prison, l’autre prisonnier qui n’a pu être identifié que par le surnom de Benjamin avait quand à lui été enfermé de long mois dans la Section numéro 4 de cette même prison.

Les sites internet des autorités judiciaires et les agences de propagande médiatique du régime Iranien, n’ont encore publié aucunes informations officielles sur ces deux exécutions.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/2-priosners-hanged-rajai-shahr-prison

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Province du Khuzestân deux prisonniers politique et de conscience Sunnites victimes de graves tortures

Province du Khuzestân deux prisonniers politique et de conscience Sunnites victimes de graves tortures.

jaber-sakhravi3

Jaber Sakhravi

27 Juin et 3 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency: Deux hommes de la minorité Arabe Ahvazie en Iran qui avaient été arrêtés en Iran, un plus tôt cette année après leurs conversions du Chiisme au Sunnisme, auraient été soumis à de graves tortures pendant la période où ils avaient été maintenus dans un centre de détention secret du Ministère des Renseignement dans la ville d’Ahwaz.

Selon le rapport publié par les militant-es et activiste du site Human Rights News Agency ou Hrana, l’un des deux hommes âgé de 30 ans Jaber Sakhravi qui est diplômé en sciences informatiques, avait été arrêté à Ahwaz dans le quartier de Koye Alawi (district de Hay al-Thawra) le 8 Avril 2014 dernier et transféré dans un centre de détention secret du Ministère des Renseignements de la ville d’Ahwaz. Il avait ensuite été transféré dans prison Karoun de cette même ville le 17 Juin 2014 suivant.

Karim Dahimi un militant et défenseur des droits humains de la minorité Arabe Ahwazie d’Iran à déclaré aux journalistes du collectif Hrana "les jambes de Jaber Sakhravi sont maintenant paralysés en raison des graves tortures qu’il a subi et sa vue s’est détériorée" [...] "Jaber Sakhravi souffre aussi d’une tumeur au cerveau qui nécessite un traitement médical d’urgence à l’hôpital. Il avait également été victime d’une crise cardiaque il y a trois ans auparavant ".

Le cousin de Jaber Sakhravi, Monsieur Shokrollah Sakhravi qui avait également été arrêté le 10 Avril 2014 dernier, avait lui aussi été transféré à Ahwaz dans le quartier de la prison Karoun, géré par les agents du Ministère des Renseignements le 7 Juin 2014 suivant: "L’état psychologique de Shokrollahc’est gravement détérioré en raison des graves tortures qu’il a enduré lui aussi , dans le centre de détention du Ministère des Renseignements"a déclaré Karim Dahimi.

Shokrollah Sakhravi qui est également connu sous le surnom de Shaker, est marié et à deux enfants, il a été arrêté le 10 Avril 2014 dernier, en raison de ses activités religieuses Sunnites. Des membres famille Sokhravi a publié une lettre ouverte demandant l’assistance des Organisations internationales de défense des droits de l’Homme, afin qu’elles usent de tous leurs moyens pour s’assurer que leur enfant Jaber Sokhravi et son cousin Shokrollah Sakhravi, puissent bénéficier de soins médicaux adéquats, soins médicaux urgents qui leur sont bien évidemment systématiquement refusés par les autorités pénitentiaires et judiciaires de la ville d’Ahwaz.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/sunni-converts-tortured-detention-health-deteriorating-iran
http://hriran.com/en/component/content/article/54-religion/4741-sunni-converts-tortured-in-detention-health-deteriorating-iran.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Urgent vingt neuvième jour de grève de la faim pour notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi

Urgent vingt neuvième jour de grève de la faim pour notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi.

reza-shahabi5

Reza Shahabi

29 Juin et 1er Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency: Notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné, Reza Shahabi se trouve actuellement dans un état de santé critique, après avoir passé 29 jours en grève de la faim.

Selon les premiers rapports reçus par les militant-es et activistes du site Human Rights News Agency ou Hrana, le militant syndicaliste emprisonné Reza Shahabi, avait été brutalement transféré le 1er Juin 2014 dernier de la Section 350 de la prison d’Evin de Téhéran, vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr située dans la ville de Karaj. Il convient de noter que Reza souffre de diverses maladies, des graves séquelles dues à ses conditions de détention, et à ses précédentes actions de grève de la faim passées, il demande simplement de retourner dans la prison d’Evin pour être plus proche de sa famille et de ses amis qui vivent tous à Téhéran.

"Reza Shahabi est dans un état de santé critique et aucun des représentants des autorités pénitentiaires n’ont encore daigné répondre à ses demandes légitimes". A déclaré une source bien informée qui a voulu conserver l’anonymat [...] " La semaine dernière 10 autres prisonniers politiques s’étaient déjà mis en grève de la faim pendant 24 heures, en solidarité avec Reza Shahabi": à conclu le même témoin.

Reza Shahabi est un militant syndicaliste et membre fondateur du Syndicat libre des travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et sa banlieue de la Vahed Company. Il a été condamné à une lourde peine de prison, et doit passer encore quatre ans en détention, Il à également été condamné à une peine d’interdiction de toutes activités syndicales et politiques pendant cinq ans à compter de la date de sa libération, ainsi qu’a une amende de 70 millions de Rials (environ entre 3 000 et 5 000 euros) pour "troubles à l’ordre public".

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/reza-shahabi-day-29th-hunger-strike

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Ville de Karaj exécutions de 11 prisonniers de la prison de Ghezel hesar

Ville de Karaj exécutions de 11 prisonniers de la prison de Ghezel hesar.

noose-iran2

30 Juin et 1 er Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights: Tôt dans la matinée 26 juin 2014, au moins onze prisonniers ont été pendus, ils avaient auparavant été détenus dans les ailes 1, 2, 3 et 8 et la Section 2 de la sinistre prison de Ghezelhesar -située prés de la ville de Karaj -province de Téhéran-NDLR. Selon le site d’opposition HRDAI, tous ces prisonniers exécutés avaient entre 25 et 40 ans

Ces douze détenus avaient été brutalement transférés le mercredi 25 Juin 2014 dernier, dans le quartier des cellules d’isolement de cette prison avant leurs exécution, Onze de ces détenus ont ensuite été exécuté le lendemain matin de ces transferts, mais l’exécution de l’un d’entre eux, nommé Ghasem a été reportée.

Les noms identifiés de ces prisonniers qui ont été exécutés au cour de cette journée du 26 Juin 2014 sont les suivants:

Islam (nom de famille inconnu) était détenu dans l’aile numéro 1 de la Section 2. Mahdi A’layi qui était âgé de 30 ans, était enfermé depuis 2 ans dans l’aile numéro 2 de la Section 2. Karim Aziz Zadeh qui était âgé de 40 ans, était enfermé depuis quatre ans dans l’aile numéro de 2 de la Section 2. Bahram Rezvan Panah qui était âgé de 40 ans était enfermé depuis plus de deux ans dans l’aile numéro 2 de la Section 2. Mohammad Eghbal qui était âgé de 31 ans, était enfermé depuis environ un an et demi dans l’aile numéro 2 de la Section 2. Karim Bagheri qui était âgé de 35 ans, était enfermé depuis deux ans dans l’aile numéro 2 de la Section2. Davood Karami qui était âgé de 40 ans, était enfermée depuis plus de trois ans dans l’aile 2 de la Section 2. Borzoo Khosravi qui était âgé de 28 ans, était enfermé depuis environ cinq ans dans l’aile numéro 3 de la Section 2. Kiomars Gholami qui était âgé de 25 ans, était un prisonnier enfermé depuis plus de six mois dans l’aile numéro 3 de la Section 2. Siamak Heidari qui était âgé 27 ans était enfermé depuis de long mois dans l’aile numéro 2 de la Section2.

Les sources officielles du régime n’ont pas encore communiqué sur ces exécutions. Les accusations pour lesquelles ces prisonniers avaient été condamnés à mort, n’ont également pas encore été confirmées officiellement par les agences médiatiques et de propagande gouvernementales de la "République Islamique d’Iran".

Voir aussi sur: http://iranhr.net/2014/06/mass-execution-of-11-prisoners-in-ghezelhesar-prison-of-iran/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Libération de la réalisatrice et militante des droits des femmes Iranienne Mahnaz Mohammadi

Libération de la réalisatrice et militante des droits des femmes Iranienne Mahnaz Mohammadi.

MahnazMohammadi2

Mahnaz Mohammadi

30 Juin et 1 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de nos camarades et amies Sans compromis féministe progressiste: Notre camarade Mahnaz Mohammadi, réalisatrice de documentaires et militante des droits des femmes Iranienne, a été condamnée par un tribunal du régime des Mollahs à Téhéran à une peine de cinq ans de prison.

Le samedi 7 juin 2014 dernier, elle a été incarcérée dans la sinistre prison d’Evin (située au nord de Téhéran). Cette réalisatrice a été accusée de "complot contre la sécurité de l’Etat" et "propagande contre le régime".

En 2011, lors du 64e Festival de Cannes, Costa-Gavras avait lu une lettre de Mahnaz Mohammadi envoyée de Téhéran dans laquelle elle disait :"Je suis une femme et je suis cinéaste, deux raisons pour être considérée comme une criminelle dans ce pays".

Parce que la femme dans la société iranienne est toujours une citoyenne de seconde zone Rendez-vous ici, à signer et diffuser dans nos réseaux.

Ci dessous interview de notre amie Mahnaz Mohammadi avant son départ en détention dans la sinistre prison d’Evin à Téhéran

Voir aussi sur: http://sanscompromisfeministeprogressiste.wordpress.com/2014/06/18/liberez-la-cineaste-mahnaz-mohammadi-condamnee-a-cinq-ans-de-prison/

Soliranparis contact nomore@riseup.ne

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Le rappeur Iranien menacé de mort Shahin Najafi défie à nouveau les Mollahs en jouant nu sur scène à Toronto

Le rappeur Iranien menacé de mort Shahin Najafi défie à nouveau les Mollahs en jouant nu sur scène à Toronto.

shahin2
Shahin Najafi le Rappeur Iranien menacé de mort par la dictature des Mollahs

15 et 27 Juin 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Revolution News: Il y a déjà deux ans de cela une Fatwa de mort avait été prononcée par des clercs religieux et des Mollahs parmi les plus ultra-conservateurs du régime totalitaire et fasciste de Khamenei et d’Hassan Rouhani contre Shahin Najafi un Rappeur Iranien exilé vivant en Allemagne, pour une chanson qu’il avait écrite ou il critiquait avec véhémence ce même régime.

La chanson de Shahin Najafi avait déjà suscité à l’époque des débats très chauds sur les réseaux sociaux Iraniens, il se sont amplifiés ces dernières semaines, à la suite d’un de ses derniers concert qu’il a donné à Toronto le 7 Juin 2014, où lui et son groupe de musiciens se sont produit entièrement nus sur scène, pour protester contre les mauvais traitements et les violences des matons contre les prisonniers politique de la Section 350 la prison d’Evin à Téhéran, survenus récemment en Avril-Mai 2014 dernier et surnommé maintenant par les opposant-es au régime le Jeudi Noir d’Evin.

Lors de cette journée plus de 300 matons et "Gardien de la révolution" de L’IRGC s’en étaient violemment pris aux prisonniers politiques, faisant plus de 30 blessés (dont certains très grièvement) cette vague de répression brutale avait déclenché plusieurs grèves de la faim chez les détenus politiques d’Evin, en réponse à celles ci les matons et l’administration pénitentiaire avaient procédé à des mises en cellules d’isolement, ainsi qu’a des transferts illégaux des prisonniers protestataire, vers d’autre centre de détention

Le concert où Shahin et son groupe sont apparus Nus sur scène

Les discussions sur l’acte de solidarité et de protestation du Rappeur Iranien Shahin Najafi, ont été attisées non seulement par les partisans et les adversaires du régime, mais aussi par des journalistes, des musiciens, des sociologues et des critiques culturels et politiques Iraniens qui ont débattus sur l’efficacité de ce genre de manifestation.

Les site pro-gouvernementaux Iraniens les plus conservateurs et les réactionnaire, se sont bien sur précipités pour condamner l’acte de Shahin Najafi le qualifiant de "Comportement barbare et bestial". Les débats qui ont suivis et qui ce sont répartis sur les réseaux sociaux Iraniens, ont surtout parlé de l’efficacité de ce type de manifestation dans la sensibilisation aux violences que subissent quotidiennement tous les prisonniers d’Evin. Et des anciens prisonniers politiques de la Section 350 d’Evin ont eu également des avis très partagés sur la question et la prestation à Toronto de Shahin Najafi .

Mila Fadaii Asal, un ancien prisonnier politique de la Section 350 d’Evin à déclaré dans une interview que c’était le droit le plus absolu de chaque personne d’exprimer des protestations comme il l’entendait , en ajoutant toutefois que certains de ses codétenus avaient déclarés que "Cet acte ne faisait pas honneur à leurs combats" Mila Fadaii Asal également parlé de son inquiétude face à cet acte qui selon lui, pourrait probablement aggraver les mauvais traitements actuels que font déjà subir les autorités pénitentiaires d’Evin aux prisonniers politiques.

Fattah Sobhani qui est également un ancien prisonnier politique de la Section 350 d’Evin a déclaré quand à lui que le geste de Shahin Najafi reflétait fidèlement les humiliations et les graves violences, subies par les prisonniers politiques lors du Jeudi Noir d’Evin : "Quand on veut sensibiliser et attirer l’attention du public sur ce grave problème on n’est pas censé le manifester de maniéré polie" a t-il ajouté.

Un des membres du public a commenté le concert de Toronto de Shahin Najafi en disant que parmi les personnes présentes ce soir la, se trouvaient beaucoup d’Iraniens exilés qui n’avaient pas été choqués ni n’avaient quitté le théâtre outre mesure, après qu’avec ses musiciens ils aient fini le concert totalement nus sur scène: "Beaucoup de gens présents dans le public, n’avaient jamais entendu parler de ce qui s’était passé dans la Section 350 d’Evin ce jour la, avant que Shahin et ses musiciens apparaissent nus sur scène et qu’ils expliquent au public le pourquoi de leur geste".

Le Sociologue Iranien Ali Honari estime que même si cette provocation a suscité l’attention, elle n’était pas pour lui nécessairement efficace parce qu’il la considérait comme "Étrangère à l’esprit de l’Iran" et qu’elle: " Soulevait enfin de compte pour le public plus d’antagonisme que d’empathie".

wanted-shahin-najafi2

Ci dessus non cela n’a pas été trouvé sur l’infecte ‘Rubrique" les "dessins de la semaine" dEgalité et Réconciliation le groupuscule fasciste et national socialiste d’Alain Soral, ni sur les pages Conspis -Brunâtres du Cercle des Volontaire et de L’Agence info libre du duo Moadab-Belrand , ni sur les pages de sites "Rouges" Bruns Chavistophiles- Poutinos- Khameneidolâtres comme Le Grand soir de Maxime Vivas et Viktor Dedaj, ni sur le site complotiste "Alter de Gauche" Mondialisation.Ca de Chossudowky ,ou encore Investig’action de Michel Collon ni même sur le site des disciples du régime comme George Stanechy  ou Georges Galloway -Les pigiste de luxe de bien connus l’Irib et de Press-tv.ir (Où cela aurait pu être largement publié) mais sur une page Face Book d’ultra-conservateurs réacs du régime Iranien invitant a "Assassiner comme un chien" Shahin Najafi.

shain-n_wanted2

Ce n’est pas la première fois que le Rappeur Iranien Shahin Najafi, qui vit et qui est réfugié politique en Allemagne depuis 2005, réussi à irriter et à fâcher les Mollahs ultraconservateurs du régime théocratique et fasciste de Téhéran par ses concerts et ses prises de positions engagées et courageuses. Deux ans auparavant il avait été directement menacé de mort par le régime par le biais d’une Fatwa émise par l’Ayatollah Safi Golfayegani invitant les gens" A le tuer comme un chien " assortie d’une: "Prime de cent mille dollars pour qui ramènerait sa tête à Téhéran", après avoir écrit et chanté une chanson dans laquelle il invitait le dixième imam chiite Ali al-Hadi, connu comme "le pur" à observer l’actuelle dégradation morale, politique, et culturelle de l’Iran, en détaillant dans celle ci une longue liste d’incidents survenus au cours des dernières années qui étaient très embarrassant pour le régime.

ayatollah-safi-golpayegani-ali-larijani2

l’Ayatollah Safi Golfayegani avec l’un des frères Larijani

En réponse à cette Fatwa le Rappeur Iranien Shahin Najafi avait déclaré à l’époque dans une interview accordée au Times de Londres qu’il n’avait pas l’intention de reculer, de s’excuser ou d’adoucir ses critique politique et sociale contre le régime iranien. Le concert qu’il à donné à Toronto, le 7 Juin 2014 dernier en solidarité avec les prisonniers politique de la Section 350 d’Evin, nous prouve bien qu’il pensait chaque mot de ce qu’il disait déjà dans ces chansons deux ans auparavant.

Ci dessous vous pouvez écouter la chanson qui avait suscité la Fatwa du Mollah ultra-réactionnaire chauviniste "Mâle" Golfayegani, une traduction en anglais des paroles est listée dans la description de la vidéo:

Sources voir aussi sur : Mekomit
Voir sur: Free Thought Blogs
Et sur: Shahin Najifi on Facebook
Voir aussi sur: http://revolution-news.com/iranian-rapper-gets-naked-protest-treatment-political-prisoners-triggers-social-media-storm/
http://communismeouvrier.wordpress.com/2012/05/18/appel-pour-la-journee-internationale-de-soutien-du-26-mai-2012-au-rappeur-iranien-shahin-najafi-menace-de-mort-par-layatollah-safi-golpayegani/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Publié dans Prison Iranienne | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Commentaires