Khūzestān soixante personnes du village de Jalizi sont toujours en détention

Khūzestān soixante personnes du village de Jalizi sont toujours en détention.

9 et 17 Décembre 2017 nouvelles complémentaires qui nous sont parvenues par le biais du site d’opposition Ahwazi de l’Ahwaz Human Rights Organization – AHRO : Selon les derniers rapports parvenus sur les incidents et les violences policières commises par les forces répressives Iraniennes dans village de Jalizi, 60 personnes (Dont des femmes et des enfants), sont toujours détenues.

La semaine dernière des agents de la police anti-émeute de Téhéran avait brutalement attaqué les paysans et les paysannes du village qui refusaient de céder leurs terres à une organisation affiliée à l’armée Iranienne appelée « ETKA ». Ces fermiers protestaient contre les confiscations de leurs terres agricoles par l’armée à la solde du régime totalitaire de Téhéran. Une vidéo des incidents a été publiée sur le lien ci-dessous.

Click here to watch the video.

L’armée Iranienne a attaqué les fermiers avec des matraques et des grenades à gaz lacrymogènes. Certaines femmes victimes de ses violences policières ont dû être hospitalisées d’urgence, tandis que selon d’autres témoins locaux on a appris que des femmes qui étaient en train de faire soigner dans un hôpital local du nom de « Delhoran » avaient été arrêtées dans l’enceinte même de celui-ci.

Le Lundi 4 décembre 2017 dernier, des agents des forces de l’armée Iranienne sont entré dans ce village avec des véhicules militaires, ils ont ensuite commencé à se livrer à des arrestations arbitraires au faciès et embarqué plus de 60 personnes vers des lieux de détention pour la plupart encore inconnus. Ces arrestations loin de calmer les choses, n’ont fait qu’accroitre les tensions, peu de temps après ces arrestations des incidents violent ont éclaté entre l’armée Iranienne et les fermiers Arabes Ahwazis venus soutenir les membres de leurs familles qui avaient été arrêtés.

Le nom des personnes encore détenue et qui ont pu être identifiées par les activistes de l’Ahwaz Human Rights Organization – AHRO sont les suivants :  1-Jassim Jalizi 2 – Mme Jassim Jalizi (son épouse) 3-No’ à Hilo Jalizi 4- Tarfayeh Jalizi 5- Hasneh Zomaid Jalizi 6- Hemida Jalizi 7- Hamideh Chabawi 8-Seyyed Shabib al-Haei 9-Abu Bass Jalizi 10-Sabah Jalizi 11-Jassim Jalizi 12-Zaghir Jalizi 13-  Seyyed Sabahi al-Haei 14-Hamid-e-Qa’ab 15- Jassim Bastush Jalizi 16- Saghir Khesjari 17- Abbas Karim Alshaye Jalizi  18-Jassam Muhammad Sarkhi 19-Ali Maleh Jalizi.

Selon des témoignages envoyés a plusieurs organisations Ahwazies de défense des droits humains les villageois d’une localité voisine du nom de Dechet al-Abbas, ont rapporté que le village de Jalizi est toujours assiégé par les forces répressive Iraniennes.

Les incidents ont débuté Dimanche dernier, alors que les paysans du village du haut Jalizi étaient en train de travailler sur leurs terres, l’organisation « ETKA », affiliée à l’armée Iranienne, est entrée dans le village et, avec l’aide des forces répressives de sécurité gouvernementales, a violemment attaqué les agriculteurs qui y travaillaient.

L’organisation du régime « ETKA » qui a déjà confisqué 4000 hectares de terres précédemment détenues par des agriculteurs Arabes Ahwazis cherche aujourd’hui à s’emparer des derniers 1000 hectares qui leur reste. Il convient aussi de rappeler que ce village de Jalizi a l’origine situé dans la province du Khuzestân ou vit une majorité d’Arabes Ahwazis, a depuis 1986 été rattaché de force à la province Iranienne d’Ilam.

L’Organisation de l’Ahwaz Human Rights Organization – AHRO, condamne fermement la terreur d’État du gouvernement Iranien, elle dénonce les violences aveugles commises contre les agriculteurs et les habitants du village de Jalizi et demande la libération immédiate et inconditionnelle de toutes les personnes détenues, tout en exigeants que ces terres agricoles soient remises sans conditions à leurs propriétaires légitimes.

Ahwaz Human Rights Organization AHRO – Association de défense des droits de l’homme d’Ahwaz – 7 déc. 2017

Voir aussi sur :

https://www.ahwazhumanrights.org/en/sections/8/60-villagers-from-the-village-of-jalizi-including-women-are-still-being-detained

Contact – Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Droit sociaux bafoués en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Haine des femmes Institutionnelle en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Manifestations et colères populaires contre le régime en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Misogynie et sexisme d'Etat du régime des Mollahs, Oppression et répression en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s