Kurdistan Iranien nouvelles pressions et violences des gardes frontières Iraniens contre les populations de la région de Nosoud

Kurdistan Iranien nouvelles pressions et violences des gardes frontières Iraniens contre les populations de la région de Nosoud.

7 et 9 Octobre 2017 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du réseau du Kurdistan Human Rights Network  des travailleurs Kurdes Koulbars à nouveau pris pour cibles par les gardes-frontières Iraniens :

Au cours de ces trois dernières semaines, un régiment de gardes-frontières Iraniens basé entre les localités de Paveh et Nosoud, à interdit aux gens de se déplacer dans les rues de Nosoud après 21 heures, Selon des témoignages locaux ce régiment qui effectue en ce moment sur place des manœuvres militaires de grande ampleur, tente par tous les moyens de créer une atmosphère de peur et de terreur dans les rues de cette localité.

« Ces incidents sont survenus le lendemain du 21 Septembre 2017 après un conflit verbal houleux, entre des travailleurs Kurdes nomades Koulbars et des Gardes frontières Iraniens basés prés de la localité de Ghalaga située non loin de la ville de Nosoud. Ces tensions sont ensuite montées crescendo quand les gardes ont tenté de se saisir des cargaisons des Koulbars qui ont refusé d’obéir à leurs ordres. En représailles en milieu de soirée les Gardes frontières Iranien ont totalement investi la ville de Nosoud, tout en menaçant et en insultant la population », à déclaré une source locale bien informée aux militants du Kurdistan Human Rights Network – KHRN.

« Les gardes-frontières ont obligé les habitants de Nosoud ne pas quitter leurs maisons et à ne pas se déplacer dans les rues après 21 heures. Ils nous ont dit que ces mesures de rétorsion allaient durer tant que le Procureur du Tribunal de Paveh ne statuerait pas officiellement, sur les sorts réservés à plusieurs travailleurs Koulbars originaires de la localité de Ghalaga qui sont visés par des mandats d’arrêts », a rajouté cette même source.

Lors de la matinée du Jeudi 21 Septembre 2017, des gardes-frontières Iraniens opérant dans la région des localités de Ghalaga et de Nosoud avaient tendu une embuscade contre des travailleurs Koulbars. Mais ceux-ci ont résisté avec l’aide de la population locale. Quelque minutes après les débuts de cet incident les gardes frontières Iranien ont ouvert le feu sur la foule, et blessé très grièvement à la jambe droite un jeune Koulbar âgé de 25 ans originaire du village de Neysaneh nommé Farzad Ghaderi.

– Farzad Ghaderi, a ensuite été transporté d’urgence à l’Hôpital Bistoon de la ville de Kermanshah, où les médecins ont annoncés à sa famille que l’état de sa jambe était critique. Et qu’ils allaient devoir l’amputer parce qu’il leur était impossible d’extraire de celle-ci les deux balles qui s’y étaient logées.

A la suite de cet incident ayant entraîné des graves blessures à ce jeune travailleur Koulbar. Le Procureur général de la Cour du Tribunal Disciplinaire de Paveh, à décidé de créer une atmosphère de peur chez les tous les travailleurs Koulbars de la région de Nosoud. En faisant émettre plus de 45 mandats d’arrêts les concernant

Voir aussi sur : http://kurdistanhumanrights.net/en/iran-pressure-on-the-citizens-of-nosoud-by-border-regiment/

Contact – Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Menées impérialistes du régime Iranien, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s