Province du Khuzestân mises à jour de l’Ahwazi Center for Human Rights sur les arrestations arbitraires et les menaces d’exécutions visant quinze prisonniers politique Arabes Ahwazis

Province du Khuzestân mises à jour de l’Ahwazi Center for Human Rights sur les arrestations arbitraires et les menaces d’exécutions visant quinze prisonniers politique Arabes Ahwazis.

arested-ahwazis

11 et 13 Décembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site d’opposition Arabe Ahwazi Iranien de l’APDF: Des dizaines de militants Arabes Ahwazis qui ont déjà passé plus de deux mois de détention a compter des dates de leurs arrestations survenues récemment dans plusieurs villes de la province du Khuzestân (Sud -Ouest de l’Iran ) telles que celle de Suze, ont vu apparaitre une liste avec 8 de leurs noms publiée par les autorités « Judiciaires » Iraniennes,  liste où ils sont maintenant accusés d’être des « Moharebeh » – c’est à dire d’être des « Ennemis de dieu en guerre avec celui-ci » selon la loi iranienne –Ndr et d’avoir: « Organisé des actions portant atteinte à la sécurité nationale », des accusations lourdes de conséquences qui impliquent pour eux qu’ils risquent d’être condamnés à mort, et que la plupart d’entre eux sont maintenant en danger d’exécutions imminentes.

Tous ces détenus dont les noms ont été publiés sur cette liste, avaient été arrêtés lors d’un raid effectué par des Agents des services du Ministère des Renseignements Iraniens dans les villages de Beit Alaw et Khalaf Moslem situés prés de la ville de Suse, au cours des journées des 21 et 22 Octobre 2015. Les noms de ces huit prisonniers politiques Arabes Ahwazis identifiés sont les suivants: 1/Majed Abdulahi -Kaabi– fils de Daham -21 ans, 2/ Jassem Abdulahi -Kaabi fils de Abid -28 ans, 3/Majid Abdulahi -Kaabi fils de Mashaf-24 ans, 4/ Mohammad Abdulahi -Kaabi fils de Halil et 32 ​​ans, 5/ Issa Abdulahi -Kaabi fils de Nasser -28 ans, 6/ Hassoun Abdulahi Kaabi fils de Habib -29 ans, 7/ Mohsen Kaabi fils d’Ali, 8/ Hossain Abdulahi -Kaabi -22 ans.

Ces prisonniers politiques ont été accusés par les services du Ministère des Renseignements, d’avoir participé à une fusillade antérieure au mois de Novembre commise par une personne toujours inconnue qui aurait tiré des coups de feux sur le parcours d’un événement religieux Chiite, ayant eu lieu au cours des dix premiers jours des cérémonies du mois sacré de Muharram*1.

Une personne proche d’un des détenus présents dans cette liste, a déclaré qu’un bureau local des services du Ministère des Renseignements, avait informé toutes les familles de ces 8 prisonniers des lourdes charges retenues contre leurs fils, ce qui a contribué a ne faire qu’accroitre leurs inquiétudes. Et que la délivrance de ces verdicts et de ces accusations émises avant même que ces personnes n’aient été officiellement jugées, démontre encore une fois de plus le triste spectacle du manque d’intégrité et de transparence de l’appareil « Judiciaire » iranien.

Selon un autre témoignage recueilli auprès d’un militant défenseur des droits humains résidant dans la province de l’Al-Ahwaz qui a été confirmé ensuite par les activistes de l’Ahwazi Center for Human Rights -ACHR. En plus d’avoir été soumis à des tortures physiques et psychologiques, tous ces détenus ont été systématiquement privés de leurs droits fondamentaux, tels que par exemple celui de pouvoir donner des coups de téléphone à leurs familles, ou encore celui de pouvoir avoir le droit de choisir des avocats de leurs choix.

-Escalade et multiplications des violences policières et des arrestations arbitraires dans la province du Khuzestân.

Peu de temps après cette première vague d’arrestations, le Samedi 5 Décembre 2015, des Agents du Ministère des Renseignement appuyés par des éléments de la police anti émeutes et des milices Basidji’s ont violemment attaqué le quartier de Ghalea Kanaan situé dans la banlieue de la ville d’Ahwaz, en terrorisant les femmes et les enfants présent-es lors de ce raid durant lequel plusieurs jeunes Arabes Ahwazis ont été arrêtés. Les noms de toutes les personnes arrêtées qui ont pu être identifiées pour le moment sont les suivants: 1/ Lafteh Hazbawi fils de Latif,2/ Ali Hazbawi fils de Latif, 3/ Aziz Hazbawi fils de Jarralah, 4/Mohammad Barihi fils de Hassan, 5/Jabbar Ghalaawi, 6/Mohammad Ghalaawi, 7/ Emad Zergani, 8/ Yousef Bawi, 9/Amir Amouri, 10/Fares Amouri, 11/ Jamal Amouri.

Ces arrestations avaient eu lieu lors d’une cérémonie de funérailles d’une famille Arabe Ahwazie ou selon la tradition locale plusieurs jeune Ahwazis avaient tirés des coups de feu et lancé des fusées d’artifices en l’air, quelques minutes après la police anti émeute, des miliciens Basidji’s appuyés par des réservistes des forces du Ministère des Renseignements en « Civil » venus en renforts, ce sont servis de ce prétexte pour charger brutalement la foule, en réponse à cette attaque des affrontements qui ont duré plusieurs heures ont éclaté entre le jeunes et les forces répressives Iraniennes.

Selon d’autres sources de confiance proches de l’Ahwazi Center for Human Rights -ACHR, nous avons également appris que le Lundi 23 Novembre à 2015, des Agents du Ministère des Renseignements avaient arrêté un autre jeune Arabe Ahwazi nommé Khaled Samad Alboghebeish.

M. Khaled Samad Alboghebeish est un célibataire âgé de 33 ans résident de la ville de Falahiyeh âgé de 33 ans qui travaille dans un garage comme réparateur de motos. Khaled avait précédemment reçu une lettre provenant d’un bureau local du Ministère des Renseignements, l’invitant à se présenter dans leurs locaux, sans lui spécifier les raisons officielles de cette convocation, une fois sur place il a été placé en détention, sans que l’on ne lui ait notifié les motifs et les raisons officielles de son arrestation.

L’Ahwazi Center for Human Rights -ACHR condamne fermement toutes ces nouvelles vagues d’arrestations et toutes les délivrances arbitraires de jugements collectifs prononcées contre des civils Arabes Ahwazis qui ont été émises alors que ces détenus étaient tous enfermés dans des centres de détentions secrets du Ministère des Renseignements de la « République Islamique d’Iran« , où ils ont été soumis à des tortures physiques et psychologiques, l’ACHR demande à toute la communauté Internationale, à toutes les Organisations mondiales de défense de droits humains et en particulier a M. Ahmad Shaheed le rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions relatives aux atteintes aux droits de l’homme en Iran, d’ user de tous leurs moyens et de tous leurs canaux habituels, pour que le régime de Téhéran cesse de pratiquer ses violations quotidiennes contre les populations Arabes Ahwazies, ainsi que contre celles pratiquées également contre toutes les autres minorités non Perses dans le pays.

Ahwazi Center for Human Rights 11 Décembre 2015.

apdf

Voir aussi sur: http://www.adpf.org/adpf2/index.php/reports/item/270-threaten-ahwazi-arab
-*1 Relire sur : https://soliranparis.wordpress.com/2015/12/11/iran-province-du-khuzestan-quinze-prisonniers-arabes-ahwazis-en-danger-dexecutions-imminentes/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Minorités opprimées et discriminées en Iran, Racisme du régime des Mollahs, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Province du Khuzestân mises à jour de l’Ahwazi Center for Human Rights sur les arrestations arbitraires et les menaces d’exécutions visant quinze prisonniers politique Arabes Ahwazis

  1. Ping : Non PRESS TV n’est pas un média comme un autre!!! | infoLibertaire.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s