Le collectif Iran Human Rights demande l’abolition des peines inhumaines de flagellation en Iran

Le collectif Iran Human Rights demande l’abolition des peines inhumaines de flagellation en Iran.

flogging-iran
15 et 20 juin 2016 nouvelles qui nous sont parvenues via le biais du site Iran Human Rights ou IHR : Depuis un mois l’Iran a connu une forte augmentation des peines de flagellation, menées contre des membres actifs de la société civile iranienne.

Le collectif Iran Human Rights condamne ces peines de flagellation et déclare que les autorités judiciaires Iranienne, font appliquer ces peines inhumaines uniquement pour mieux humilier la population et les militants défenseurs des droits civils et des droits des travailleurs locaux . Les militants et activistes du site IHR appellent à ce que les peines de flagellation soient retirées définitivement des codes de loi de la « République Islamique d’Iran ».

En Mai 2016 dernier, 17 travailleurs qui avaient participé à un mouvement de protestation dans la mine d’or de la société Agh Dare ( Située dans la province de l’Ouest de l’Azerbaïdjan Iranien – Nord-Ouest du pays), ont été condamnés à subir des peines de flagellation et à de lourdes amendes , ils ont subis entre 30 et 100 coups de fouet chacun.

Ces nouvelles ont été rapportées par leurs avocats et par diverses sources médiatiques officielles du régime, ainsi que par l’agence semi Officielle liée au monde du travail de l’ILNA News. En outre toujours selon les avocats de ces travailleurs, ceux-ci ont subi des coups de fouets  pour des accusations de: « Chahut et troubles à l’ordre public » […]« Entraves à la liberté de travailler »[…]« Insultes aux gardiens de l’entreprise » et plus délirant encore pour avoir: « Déchiré des uniformes des gardiens de la mine tout en les prenant en otages » et « Détruit délibérément l’enseigne de la mine durant un rassemblement illégal qui avait pour but de porter atteinte à l’image de l’entreprise ».

Par ailleurs plusieurs sites Web affiliés au pouvoir Judiciaire iranien ont publié des rapports en Mai 2016 dernier, nous indiquant que 35 personnes résidentes de la ville de Qazvin (Province de Téhéran) avaient été condamnées à des peines de flagellations, pour leurs participations a une fête étudiante « Non Mixte » de remise de diplômes. Ces personnes ont toutes été condamnées à subir des peines de 99 coups de fouet qui ont été effectuées, le jour même où elles ont été émises et notifiées par un « Tribunal Révolutionnaire » local.

Ces derniers jours, plusieurs organisations de défense des droits humaine tant Iraniennes qu’internationales, ont signalé que des travailleurs protestataires d’une société minière de charbon avaient également été condamnés à subir des peines de flagellation. Cette nouvelle a été confirmée par Faramarz Tofighi un « Conseiller » travaillant pour le compte du « Conseil suprême du travail de l’Iran ».

D’autres rapports récents provenant de sources officielles du régime, ont signalé que Mohammad Reza Fattahi, un jeune blogueur et  journaliste indépendant avait été condamné au début de l’été 2014 à une peine de 444 coups de fouet. Il avait été arrêté par des agents de la police politique Iranienne pour des accusations de: « Diffusion de mensonges afin de semer l’inquiétude dans l’opinion publique », suite a une plainte et des dénonciations de trois administrateurs internet locaux.

iran-ssti1

iran-ssti2

Images ci-dessus sources Iran – Echo – Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran – SSTI
Voir aussi sur: http://iranhr.net/en/articles/2561/
Nous relayons également ces autres nouvelles sur le sujet, parues sur le site de nos camarades et amis Iraniens d’Iran – Echo – Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran – SSTI
Les travailleurs de la compagnie pétrolière Behshahr protestent dans le nord de l’Iran
Le L’Iran fouette 17 mineurs qui ont protesté contre leur licenciement
Après près d’un mois de grève de la faim, la santé du prisonnier politique iranien se détériore
La lettre de Jafar AzimZadeh Aux syndicats français
La lettre de syndicats français à Jafar AzimZadeh
Les relations entre l’Iran et la Syrie

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Droit sociaux bafoués en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s