Province du Khuzestân condamnations à des peines de mort et à des lourdes peines de prison et d’exil intérieur prononcées contre sept prisonniers politiques Arabes Ahwazis

Province du Khuzestân condamnations à des peines de mort et à des lourdes peines de prison et d’exil intérieur prononcées contre sept prisonniers politiques Arabes Ahwazis.

execution in al-ahwaz1

19 et 23 Juin 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site de l’Ahwazi Center For Human Rights ou ACFH : Selon le porte-parole du pouvoir Judiciaire Iranien Gholam Hussein Ejehee, des peines de mort ont été prononcées contre trois prisonniers politiques Arabes Ahwazis ce Samedi 18 Juin  2016, par la «Cour suprême» du régime de Téhéran.

Lors d’un entretien accordé à un média local de la province du Khuzestân nommé Moj News. Gholam Hussein Ejehee a déclaré : «Les autorités Judiciaires de la ville d’Ahwaz ont fait condamner ces sept accusés qui étaient impliqués dans des opérations militaires à caractères séditieux. Cette affaire a été ensuite renvoyée devant notre Cour Suprême Iranienne qui a confirmé les sentences de peine de mort prononcée contre trois de ces sept accusé »

Tous ces détenus politique sont des résidents originaires de la ville de Hamideyeh*1. Ils avaient tous été arrêtés dans cette localité le 12 Avril 2015. Il convient de rappeler que ces sept prisonniers Arabes Ahwazis ont subi des violences ainsi que des  tortures physiques et psychologiques afin de les contraindre à faire des «Aveux» forcés au cours des premières semaines qu’ils ont passé en gardes à vues dans le Quartier numéro 14 de la prison Karoon (Ville d’Ahwaz). Et que leurs soi-disant «Confessions» ont été filmées et diffusées par la chaine de Télévision d’Etat PRESS-TV-*2 le deuxième mois précédant leurs arrestations.

Les agents du Ministère des Renseignements Iraniens avaient accusé ces sept militants Arabes Ahwazis d’être impliqués dans l’assassinat supposé de trois membres des «Gardiens de la Révolution» survenus le 2 Avril 2015. Ils ont été condamnés à ces lourdes peines pour  les charges suivantes : celles d’être des «Moharebeh» – autrement dit d’être des «Ennemis de dieu en guerre contre celui-ci» selon la loi Iranienne – Ndr, de «Propagation de la corruption sur terre » et pour leurs «Participations aux activités d’un groupe politique illégal de caractère séditieux».

L’Ahwazi Center For Human Rights a reçu les détails suivants sur ces condamnations émises par les autorités Judiciaires Iraniennes: 1- Qies Saleh Obeidawi condamné à la peine de mort, 2- Ahmed Saleh Obeidawi (Son frère) avec la peine de mort, 3- Sajad Hamid Obeidawi condamné à la peine de mort.

4 -Mohammad Helfi, 25 ans condamné à une peine  de 35 ans de prison et d’exil intérieur à purger dans la ville de Yazd (Centre de l’Iran), 5-Mehdi Abbas Sayahi condamné à une peine  de 35 ans de prison et d’exil intérieur à purger dans la ville de Yazd (Centre de l’Iran)

6-Mehdi Moarabi condamné à une peine de 25 ans de prison et d’exil intérieur à purger dans la ville de Yazd (Centre de l’Iran), 7-Ali Hassan Obeidawi condamné à une peine de 25 ans de prison et d’exil intérieur a purger dans la ville de Yazd (Centre de l’Iran).

Des sources locales fiables citées par l’ACFH ont rapporté que depuis la fin du mois de Mai 2016 date à laquelle, Mohammad Helfi, Mehdi Abbas Sayahi, Mehdi Moarabi, Ali Hassan Obeidawi ont été transféré dans la prison de la ville de Yazd. Les membres de leurs familles n’ont pu obtenir aucune nouvelles précises de leurs enfants emprisonnés.

l’Ahwazi Center For Human Rights avait également publié le 23 Mai 2015, un rapport condamnant et dénonçant fermement ces actes criminels commis par les autorités Iraniennes contre la Jeunesse Arabe Ahwazie. Tout en rappelant qu’on était toujours sans nouvelles sur les sorts réservés à 20 autres jeunes Arabes Ahwazis, arrêtés arbitrairement dans la ville d’Hamideyeh vers la mi-Mai 2015.

L’ACFH condamne les peines de mort et les emprisonnements collectifs prononcés contre ces jeunes militants Ahwazis. Il rappelle que ceux-ci ont subi des violences et des tortures – qu’ils ont été condamnés à ces peines arbitraires à la suite de parodies de procès en contradiction totale avec les normes juridiques Internationales. Et que ces sept prisonniers politiques n’ont même pas pu bénéficier de la présence d’avocats de la défense de leurs choix durant leurs procès.

L’ACFH lance un appel solennel à toutes les autorités politiques compétentes ainsi qu’à toutes les ONG  internationales de défense des droits Humains, afin qu’elles contribuent à faire  pression sur le régime Iranien, pour que ces sept prisonniers politique puissent bénéficier de nouveaux procès en appel en présence d’Avocats de la défense librement choisis.

La photo introduisant l’article est liée à l’affaire ou plusieurs autres militants défenseurs des droits civils Arabes Ahwazis avaient été condamnés à mort puis exécutés en Juin 2012, par les bourreaux à la solde autorités du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei.

Ahwazi Center For Human Rights  Juin 2016

Voir aussi ci-dessous sur :
http://acfh.info/ahwaz/index.php?option=com_content&view=article&id=443:death-sentences-and-life-imprisonment-against-ahwazi-arab-activists-&catid=44:2010-09-16-17-14-58
*-1 relire en anglais sur :
http://www.acfh.info/ahwaz/index.php?option=com_content&view=article&id=305%3Amore-arrest-against-ahwazis-in-april&catid=44%3A2010-09-16-17-14-58&Itemid=1
*-2 Sur ces pratiques pour le moins ignobles la chaine de Télévision d’Etat PRESS-TV relire sur : https://soliranparis.wordpress.com/category/confessions-et-aveux-forces-de-prisonnier-es-diffuses-par-la-chaine-detat-iranienne-press-tv/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans « Confessions » et aveux forcés de prisonnier-es diffusés par la chaine d’état Iranienne PRESS-TV, Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s