Le syndicaliste enseignant Iranien Mahmoud Beheshti Langroodi a pu obtenir une libération provisoire après qu’il ait mis fin à son action de grève de la faim

Le syndicaliste enseignant Iranien Mahmoud Beheshti Langroodi a pu obtenir une libération provisoire après qu’il ait mis fin à son action de grève de la faim.

Mahmoud_Beheshti_Langroodi2

19 et 20 Décembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site de l’International Alliance in support of workers in Iran – IASWI: Comme indiqué dans notre mise à jour du Mardi 15 Décembre 2015 dernier notre camarade syndicaliste enseignant Iranien Mahmoud Beheshti Langroodi a été libéré dans l’après-midi du 15 Décembre2015, après que les autorités judiciaires de la prison d’Evin aient accepté finalement  de le libérer temporairement afin qu’il puisse poursuivre le processus de sa procédure d’appel.

Mahmoud Beheshti Langroodi avait entamé une grève de la faim pour demander à ce que les autorités gouvernementales Iranien prennent leurs dispositions pour réexaminer son affaire et qu’il soit mis en liberté provisoire sous contrôle judiciaire, jusqu’à ce qu’un tribunal compétent avec un Jury public juge une seconde fois son affaire en seconde instance.

Les conditions de cette mise en liberté provisoire ne sont pas encore entièrement connues, mais l’on a appris que Mahmoud Beheshti Langroodi pourrait voir sa mise en liberté sous contrôle judiciaire prolongée. Toutefois une des conditions premières qu’il lui a été demandé pour bénéficier de cette prolongation, a été qu’il arrête son action de grève de la faim qu’il avait entreprise depuis le Lundi 26 Novembre 2015.

Au cours de ces dernières semaines, des dizaines de milliers d’enseignants Iraniens avaient signé une lettre et une pétition demandant la libération de M. Beheshti Langroodi, les membres de sa famille ont été également très actifs pour faire connaitre sa situation auprès de grands syndicats enseignants internationaux qui ont lancé à leur tour plusieurs campagnes de solidarité et de soutien demandant sa libération.

En plus de cette campagne de solidarité en soutien Mahmoud Beheshti Langroodi , ces grande centrales syndicales Internationales ont également lancé des campagnes demandant les libérations de collègues syndicalistes enseignant et amis de M. Beheshti Langroodi tels que: M. Esmail Abdi, le secrétaire général de l’AIBT-Téhéran, Rasoul Bodaghi, Ali Akbar Baghani, Alireza Hashemi et Abolreza Ghanbari qui continuent d’être emprisonnés.

Ces centrales syndicales enseignantes internationales, ont promis qu’elles continueraient leurs campagnes de solidarité, tant que tous leurs collègues Iraniens ne seraient pas libérés. La solidarité internationale est certainement très importante dans le processus qui a permis cette libération même provisoire de M. Beheshti Langroodi et elle a prouvé dans cette affaire son efficacité.

En toute solidarité, Alliance Internationale Pour le Soutien aux Travailleurs en Iran -IASWI

Note Soliranparis: Nous demandons à tous nos camarades syndicalistes Français, ainsi qu’a nos lecteurs et lectrices, de faire connaitre un maximum dans leurs réseaux de lutte et sur leurs réseaux sociaux, les situations de ces camarade syndicalistes enseignants Iraniens, arbitrairement emprisonnés pour des simples faits de syndicalisme et pour avoir seulement défendu leurs droits sociaux et fondamentaux, et qu’il lancent à leur tour des actions demandant les libération sans conditions de: Mahmoud Beheshti Langroodi, M. Esmail Abdi, le secrétaire général de l’AIBT-Téhéran, Rasoul Bodaghi, Ali Akbar Baghani, Alireza Hashemi et Abolreza Ghanbari

Voir aussi sur les liens ci contre: http://www.workers-iran.org/index.php?option=com_content&view=article&id=285:mahmoud-beheshti-langroodi-temporarily-released-from-prison-after-agreeing-to-end-his-hunger-strike&catid=11&Itemid=129&lang=en
info@workers-iran.org;
www.workers-iran.org;
twitter.com/IASWIinfo;
facebook.com/IASWI

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Droit sociaux bafoués en Iran, Oppression et répression en Iran, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s