Procès et convocations de camarades syndicalistes Iraniens pour avoir lancé une pétition contre les bas salaires et la précarité

Procès et convocations de camarades syndicalistes Iraniens pour avoir lancé une pétition contre les bas salaires et la précarité.

jafar-azimzade-jamil-mohammadi2

19 et 21 Février 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights Activists News Agency ou HRANA: Notre camarade syndicaliste Iranien Jamil Mohammadi,un membre du conseil d’administration du Syndicat libre des travailleurs en Iran, a été jugé par la Branche numéro 15 du Tribunal révolutionnaire de Téhéran le dimanche matin, le 8 Février, , Jafar Azimzadeh, un autre de ses camarades et militant syndicaliste a également été convoqué officiellement devant le même tribunal.

Selon le rapport parvenus aux militant-es et activistes de l’agence Iranienne de défense des droits humains HRANA, notre Camarade Jamil Mohammadi et membre du conseil d’administration du Syndicat libre des travailleurs en Iran, a été convoqué puis jugé par la Cour du « Tribunal Révolutionnaire » de Téhéran dans la matinée du Dimanche le 8 Février 2014 dernier.

Un fois sur places Jamil Mohammadi a été informé par la Cour des charges judiciaires et des accusations retenues contre lui qui sont axées principalement sur le fait qu’il ai participé à l’organisation d’une pétition contre les bas salaires ayant récoltée plus de 40 000 signatures, il est également accusé de: « Collecte d’informations en vue d’organiser une collusion dans le but de commettre des crimes contre la sécurité nationale ». Jamil a nié toutes ces accusations arbitraires, et a souligné qu’il n’avait fait juste que se mobiliser pour défendre les droits de ces camarades, ainsi que pour la défense des droits fondamentaux de tous les travailleurs en Iran.

Jamil Mohammadi et Jafar Azimzadeh, qui sont deux des principaux coordonnateurs d’une pétition signée par quarante mille travailleurs contre les bas salaires et la précarité, avaient été arrêtés à leurs domiciles le 30 Avril 2014 à minuit (heure locale), au cours d’un raid des agents des forces du Ministère des Renseignements , leurs domiciles avaient été perquisitionnés et fouillés de fond en comble et a la suite de celui-ci, il avaient été respectivement détenus pendant 23 jours et 46 jours, dans la Section 209 de sinistre mémoire de la prison d’Evin à Téhéran.

Ces arrestations interviennent après le lancement de cette pétition de protestation lancée par les coordinateurs du Syndicat libre des travailleurs en Iran qui a réuni plus de 40 000 signatures , après que le Conseil suprême du Ministère du travail de la « République Islamique » ai une fois de plus violé ouvertement l’Article 41 de la loi sur le travail sur le salaire minimum par le biais d’une nouvelle directive qui été imposée aux travailleurs ,dans le but selon eux, de les maintenir en dessous des seuils de pauvreté en vigueur en Iran.

Les organisateurs de cette pétition tentaient par la, de donner une occasion au Ministère du travail de réviser enfin comme cela avait été promis, les tarifs du salaire minimum fixé pour l’année 2014-2015, ces travailleurs se basaient aussi sur une manifestation lancée 2 années auparavant, où ils avaient également exigés, des révision des salaires minimums fondées sur l’Article 41. Face à l’indifférence de ce ministère ils avaient également écris une lettre ouverte publique à celui-ci, lui annonçant que s’il continuait à persister par ses travaux et ses directives, à maintenir des milliers de travailleurs en dessous des seuils de pauvreté, ils se verraient dans l’obligation d’organiser pour le 1er Mai 2014 de nouvelles manifestations et protestation devant ses bureaux de Téhéran.

En réponse à cette lettre écrite par les coordinateurs de cette pétition ayant réuni les signature de plus de quarante mille travailleurs, les forces répressives de la police politique et du Ministère des Renseignement avaient brutalement attaqué et perquisitionné les domiciles de nos deux camarades Jamil Mohammadi et Jafar Azimzadeh lors de la nuit du 30 Avril 2014, ils avaient été ensuite transférés dans la section 209 de la prison d’Evin où ils furent détenus respectivement pendant 23 jours et 46 jours. Avant de pouvoir bénéficier de « Mises en liberté provisoires » et d’être frappé un peu plus tard de nouvelles convocations en vue jugements ultérieurs devant des « Tribunaux Révolutionnaires » qui pourraient les faire condamner, à de lourdes peines de prison et à des énormes amendes.

 – Jamil Mohammadi a été jugé le 8 Février 2015, date à laquelle on l’a accusé successivement de: « Collecte d’informations en vue d’organiser une collusion dans le but de commettre des crimes contre la sécurité nationale », et de « Troubles à l’ordre public et à la sécurité public, dans le but de perturber la sécurité nationale et de porter atteinte à l’image du régime par l’usage de propagandes mensongères ». Notre autre camarade Jafar Azimzadeh sera quant à lui sera jugé le 1er  Mars  de l’année 2015 , pour des charges judiciaires et des accusations similaires, il encoure aussi comme Jamil une lourde peine de prison et une forte amende.

Jamil Mohammadi est membre du conseil de l’Union libre des travailleurs en Iran et l’un des principaux coordinateurs de la pétition de quarante mille travailleurs, c’est aussi l’un des six représentants de milliers de travailleurs Iraniens qui se plaignent quotidiennement contre les détournements et combines diverses des gestionnaires des Fonds de la Sécurité Sociale de la « République Islamique » qui disposent pourtant d’une réserve estimée à Trois mille milliards de Tomans censés lutter contre les inégalités et être redistribué aux millions de travailleurs du pays.

 Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/trade-unionist-tried-tehran-revolutionary-court

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s