Le régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani et les bourreaux à leur service ont fait lâchement exécuter le prisonnier politique Kurde Saman Naseem

Le régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani et les bourreaux à leur service ont fait lâchement exécuter le prisonnier politique Kurde Saman Naseem

 saman_naseem

21 et 20 Février 201 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights : Selon plusieurs sources indépendantes, des membres de la famille de Saman Naseem ont été prévenus hier dans l’après-midi qu’ils devraient venir recueillir les effets personnel et le corps de leur fils demain Samedi 21 Février 2015. Malgré tous les appels et toutes les mobilisations internationales de solidarité pour faire suspendre l’exécution, le jeune prisonnier Kurde Iranien Saman Naseem a été pendu hier Jeudi 19 Février 2015. Iran Human Rights ou IHR condamne fermement l’exécution de Saman, et tient le « Guide Suprême » et leader des autorités iraniennes Ali Khamenei comme le principal responsable de son exécution.

Le prisonnier politique kurde Saman Naseem qui avait été condamné à mort pour des infractions commises alors qu’il n’avait que 17 ans au moment des faits allégués et de son arrestation, a été lâchement exécuté dans la prison centrale Darya de la ville d’Urmiyeh (Nord-ouest de l’Iran). Iran Human Rights et le RSI, avait rapporté un peu plus tôt hier dans la soirée que selon plusieurs sources indépendantes, des membres de la famille de Saman, avaient été contactés par les autorités pénitentiaires d’Urmiyeh pour venir recueillir les effets personnels de leur fils, par la suite la famille a été également prévenue qu’elle devrait venir un peu plus tôt pour préparer la levée du corps de Saman qui aura lieu demain Samedi 21 Février 2015. A l’heure de la publication de ce rapport par Iran Human Rights, il est encore difficile et trop tôt pour savoir si Saman a été exécuté hier Jeudi ou le lendemain durant la journée du Vendredi 20 Février.

Iran Human Rights et le RSI condamne fermement l’exécution illégale, arbitraire et inhumaine de Saman Naseem. M. Mahmood Amiry-Moghaddam le porte-parole du RSI, a déclaré: « Ali Khamenei le leader suprême des autorités iraniennes doit être tenu, comme le principal responsable de tous les traitements inhumains qu’a subi ce prisonnier, et de l’exécution de Saman Naseem. Nous exhortons la communauté internationale à condamner fermement cette exécution. L’exécution de Saman Naseem a eu lieu en dépit des appels répétés de la communauté internationale pour faire suspendre cette procédure inique. Ces violations continuelles de l’Iran contre les droits humains fondamentaux, doivent avoir des conséquences politiques pour les autorités iraniennes ».

La Fédération Internationale des Droits de l’Homme -FIDH un membre fondateur de la Coalition mondiale contre la peine de mort, et ses organisations membres Iraniennes telles que le collectif HRANA la Ligue pour la défense des droits de l’homme en Iran –LDDHI, le Centre des défenseurs des droits de l’homme –DHRC, ont fermement condamné :  » l’exécution illégale qui aurait eu lieu hier matin en Iran de Saman Naseem, alors qu’il était mineur au moment des faits qui lui sont allégués « . Malgré la ratification par l’Iran de la Convention des Nations Unies sur les droits des prisonniers civils et politiques, ainsi que celle relative à la Convention internationale sur les droits de l’enfant, qui stipule et interdit strictement l’utilisation de la peine de mort, contre les personnes qui avaient moins de 18 ans, au moment de la commission du crime présumé ou supposé. Le régime théocratique et totalitaire de la « République Islamique » d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani, est l’un des pays du monde qui exécute le plus de jeunes mineurs « délinquants ».

Saman Naseem avait été condamné à mort en Avril 2013 par un « Tribunal Révolutionnaire » pénal de la ville Mahābād située dans la province de Azerbaïdjan occidental Iranien, après avoir été accusé d’être un « Moharebeh » – c’est-à-dire d’être un « Ennemi de dieu en inimité contre celui-ci » selon la loi Iranienne – Ndlr, et pour « Diffusion et propagation de la corruption sur terre » ou crime dit de: ifsad fil-ARZ, en raison de son appartenance et de sa participation aux activités du groupe Kurde Iranien d’opposition du Parti Pour Une Vie Libre au KurdistanPJAK . Sa condamnation à mort avait été confirmée par la Cour suprême en Décembre 2013. Selon les rapports précédents publié sur son affaire Saman Naseem n’avait pas eu accès à son avocat pendant les premières enquêtes, et selon une lettre qu’il écrivit de la prison il a subi durant toute sa période d’incarcération, des violences et des tortures à plusieurs reprises.

Dans cette lettre, Saman avait déclaré: Pendant les tous premiers jours de leurs séances d’interrogatoires, le niveau des tortures que j’ai subi m’avait laissé incapable de marcher sans perdre l’équilibre, Tout mon corps était noir de bleus à cause des coups. A plusieurs reprises ils m’ont laissé suspendu par les mains ou mes pieds pendant des heures, durant ces séances de tortures j’avais aussi les yeux bandés, pour ne pas que je puisse reconnaitre plus tard les agents chargé des interrogatoires.

Saman Naseem avait été transféré le Mercredi 18 Février à la veille de son exécution, avec cinq autres prisonniers politiques et de conscience eux aussi condamnés à mort, vers des cellules d’isolement dans un lieu de détention encore inconnu, parmi ceux-ci deux frères Habib Afshari et Ali Afshari dont familles ont été informées par des sources officielles du régime que leurs fils avaient été exécutés le même jour que Saman. D’après les derniers rapports parvenus aux militants du site Iran Human Rights, ceux-ci sont très inquiet au sujet de la situation de trois prisonniers qui faisaient partie du même groupe : Yunes Aghayan, Sirwan Nejawi et Ibrahim Isapour qui pourraient être exécutés dans les heures à venir

Dernière minutes selon un article de l’Agence de presse Kurde indépendante Rojhelat citant une dépêche de la Télévision Kurde Newroz TV publiée aujourd’hui, nous avons eu aussi la confirmation des lâches exécutions des prisonniers politique Kurdes Ali Afshari et Habib Afshari qui faisaient partie du même groupe de prisonniers qui avaient été transférés en cellules d’isolement avec Saman Naseem , le Mercredi 18 Février 2015 dernier.

Habib-Ali-Afshari2

En mémoire de Ali Afshari et Habib Afshari assassinés le 19 Février 2015, par les bourreaux du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani
Voir sur : http://iranhr.net/2015/02/saman-naseem-was-executed-yesterday/
 Voir aussi sur article du site de l’agence Rojhelat.info: Islamic Republic confirm the execution of Brothers Ali Afshari and Habib Afshari http://rojhelat.info/en/?p=8233

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans « Confessions » et aveux forcés de prisonnier-es diffusés par la chaine d’état Iranienne PRESS-TV, Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s