Urgent ville d’Urmiyeh risques d’exécutions imminentes pour le prisonnier politique Kurde Saman Naseem et trois autres de ses codétenus

Urgent ville d’Urmiyeh risques d’exécutions imminentes pour le prisonnier politique Kurde Saman Naseem et trois autres de ses codétenus.

saman

9 et 10  Mai 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du l’agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA : Suite à des changements inhabituels survenus au cours des derniers jours du mois d’Avril, les autorités administratives de la prison de la ville d’Urmiyeh ont convoqué les prisonniers politiques Saman Naseem, Mohammad Abdollahi et deux autres de leurs codétenus. Pour leur annoncer cyniquement que compte tenu de nouvelles procédures judiciaires en cours d’examen : « qu’il ne leur restait que peu de temps à passer jusqu’aux dates de leurs exécutions ».

Selon un rapport  parvenu aux militant-es et activistes du site du collectif HRANA, les prisonniers politiques  Saman Naseem et Mohammad Abdullahi et ont été convoqués le 26 Avril 2016 dernier, dans la salle de priére « Hosseinieh » de la prison d’Urmiyeh. Une fois sur place le directeur de la prison qui était accompagné de « Travailleurs sociaux »-*1 leur a déclaré: « Vos statuts judiciaires sont sur la ligne rouge, vos exécutions ne sont qu’une question de temps, les seules choses que vous puissiez faire le plus vite possible, c’est des demandes écrites de pardon »

Peu de temps après le directeur de la prison d’Urmiyeh à convoqué deux autres détenus du Quartier numéro 12  nommés: Hajir Iran-Nejad et Soleiman Mohammadi qui sont tous deux condamnés à mort pour des accusations d’assassinat et d’affaires de drogue, Il les a ensuite informé que les dates de leurs exécutions étaient proche. Et qu’ils feraient mieux eux-aussi de faire des demandes d’amnisties ou de nouveaux procès en appel, s’ils voulaient tenter d’être sauvés.

Les activistes du site du collectif HRANA avaient rapporté la semaine dernière qu’au moins une centaine de prisonniers et condamnés a mort, avaient été convoqués par le Directeur de la prison d’Urmiyeh qui leur a annoncé que leurs statuts judiciaires seraient « Clarifiés et révisés » au cours des trois prochains mois.

Saman Naseem,est né le 17 Décembre 1993, il avait été arrêté alors qu’il n’avait que 17 ans au moment des faits, il fut ensuite condamné à mort en première instance en Avril 2013. Sa condamnation a mort à été confirmée une seconde fois par la Cour d’appel de la province l’Azerbaïdjan Iranien qui  à reconnu coupable Saman des accusations telles-que: celles d’être un «Moharebeh » – c’est à dire d’être considéré comme un « Ennemi de dieu en guerre contre celui-ci » selon la loi Iranienne –Ndr et de « Propagation de la corruption sur la terre »,  en raison son appartenance présumée au groupe de résistance armé Kurde Iranien du Parti Pour Un Vie Libre au Kurdistan ou PJAK. Il convient également de rappeler que sa condamnation à mort avait aussi déjà été confirmée par la Cour suprême Iranienne en Décembre 2013.

-Saman Naseem n’a jamais eu le droit d’avoir accès à un avocat durant toute l’enquête préliminaire ayant précédée son arrestation. Il a déclaré a plusieurs reprises avoir subi de multiples tortures physiques et psychologiques incluant: des privations de sommeil, des arrachage d’ongles, des suspensions de son corps avec la tête vers le bas (parfois pendant plusieurs heures). Les sbires du Ministère des Renseignements ont aussi tenté à plusieurs reprises de le contraindre a faire des «Aveux » et des «Confessions filmées » qui devaient être diffusées à des heures de grande écoute par l’IRIB et PRESS-TV -*2  qui sont les deux principales chaine de télévision et de propagande médiatique du régime théocratique et fasciste des Mollahs.

-Mohammad Abdollahi, 35 ans est un homme marié originaire de la ville de Bukan. Il a été récemment condamné à mort par la Chambre numéro 1 du « Tribunal révolutionnaire » de la ville de Mahabad, pour des accusations: « d’appartenance a un parti d’opposition Kurde illégal » et sa participation supposée à des « Activités de lutte armée en lien avec  des groupes d’opposition Kurdes séditieux ». Sa condamnation à mort lui a été confirmée par le Bureau de l’application des exécutions de la prison de Mahabad, après que celle-ci aie été approuvée en Avril 2014 dernier par la Cour suprême Iranienne.

Il convient enfin de rappeler que cette procédure inhabituelle, consistant à convoquer un grand nombre de condamnés à morts de la prison de la ville d’Urmiyeh pour leur signifier que leurs statuts judiciaires: « Allaient être clarifiés et révisés », provoque actuellement une vague d’inquiétude sans précédent, parmi les prisonniers, leurs familles, ainsi que chez tous les militants défenseurs des droits de l’homme du Kurdistan Iranien.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/saman-naseem-3-prisoners-imminent-risk-execution
-*1 Ces « Travailleurs sociaux » d’un genre très particulier, sont censés soutenir psychologiquement les détenus condamnés à mort ou ceux souffrant de troubles mentaux – Ndr.
*2 Relire notre dossier consacré à ces méthodes ignobles des chaines PRESS-Tv et de l’I.R.I.B, toutes deux  grandes spécialistes de ces « Confessions filmées » de prisonniers politiques généralement obtenues par des violences et des tortures.
https://soliranparis.wordpress.com/2016/02/29/press-tv-nest-pas-un-media-comme-un-autre/
Voir aussi nos articles consacrés à notre camarade Saman Naseem:
https://soliranparis.wordpress.com/?s=saman+naseem

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans « Confessions » et aveux forcés de prisonnier-es diffusés par la chaine d’état Iranienne PRESS-TV, Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, executions sommaires en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s