Les corps enterrés secrètement des prisonniers politiques Arabes Awhazis exécutés Hachem Shabani et Hadi Rashedi retrouvé après 11 mois de recherches

Les corps enterrés secrètement des prisonniers politiques Arabes Awhazis exécutés Hachem Shabani et Hadi Rashedi retrouvé après 11 mois de recherches.

ahwazis-political-prisonners2

17 et 16 Novembre 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Arabe Ahwazi Iranien de l’Ahwaz Human Rights Organisation ou ARHO, nouveaux témoignages sur les politiques discriminatoires , racistes, et le véritable Apartheid social institutionnalisé en haut lieu par Téhéran que subissent quotidiennement de nombreuses minorités ethniques et religieuses en Iran, telles que- les Kurdes, les minorités Arabes et Ahwazies des provinces méridionales du Khuzestân et du Hormozgan, les Azéris, les Baloutches, les Bahai’s ou encore les Derviches Gonabadi, ainsi que de nombreuses autres minorités Sunnites: Les tombes où les corps des deux activistes culturels et politiques Hachem Shabani et Hadi Rashedi avaient été secrètement enterrés, ont été découvertes, par des résidents locaux, onze mois après leurs exécutions, par des bourreaux du régime totalitaire et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani.

Des militants et défenseurs des droits de l’homme Arabes Ahwazis d’Iran, ont signalé que des témoins oculaires locaux, originaires du village de Joveji et du Sud-Est de la ville de Rahmormoz, deux localités situées à environ 7 kilomètres de la ville d’Ahwaz (Province du Khuzestân) , ont déclaré qu’ils avaient vu l’hiver dernier, des agents des forces répressives Iraniennes, en train d’enterrer secrètement, les corps de ces deux militants près de leur village.

Après les exécutions secrètes d’Hachem Shabani et de Hadi Rashedi, le régime iranien avait du faire face à une vague de condamnations internationales sans précédents, et les nouvelles des exécutions de ces deux jeunes hommes avaient été relayées par de nombreux journaux étrangers, et de nombreuses Organisations internationales de défense des droits de l’Homme, De nombreux artistes , militants, et écrivains, de France, du Canada, d’Australie, du Japon et d’autres pays, avaient écrits et publiés plusieurs articles, poèmes, textes et manifestes dans différentes langues leur rendant hommage.

Les deux militants Hachem Shabani et Hadi Rashedi étaient membres d’un institut culturel Arabe, appelé Alhewar ou « dialogue », ils étaient tous deux enseignants dans la ville de Maashour. À la fin du mois de Novembre 2013, ils avaient été tous deux transférés de la prison Karoon vers un lieu de détention secret, ce n’est qu’un peu plus tard, en Janvier 2014 que les bourreaux du régime annoncèrent aux membre de leurs familles que leurs fils avaient été exécutés, et que comble de l’horreur et du cynisme que leurs corps ne leurs seraient pas rendus.

Ces enterrements secrets de militants politiques Arabes Ahwazis exécutés par le régime sont hélas communs dans la région de la ville d’Ahwaz et dans la province méridionale du Khuzestân, l’année dernière les corps d’autres prisonniers politiques qui avaient « disparus » après avoir été exécutés en 2012, et qui n’avaient pas été rendus à leurs familles des trois frères Heidaryan et d’Ali Sharifi -Naami tous quatre originaires d’Ahwaz, avaient été retrouvé dans une fosse commune recouverte par des tonnes de béton, située près de la localité de Baghmalek. Les lieux exacts de leurs « sépultures » n’avaient été relevés à leurs familles qu’un an et demi après leurs exécutions.

Un peu plus tard en Juin 2014 les tombes secrètes de deux autres militants Arabes d’Ahvaz, Ali Sayed Chebeshat et Kaled Mousavi avaient été découvertes près de la ville de Rahmormoz, après qu’ils aient été eux aussi secrètement exécutés et enterrés par les bourreaux du régime. Ce n’est que longtemps après que l’horrible nouvelle de leurs exécutions ait été annoncée à leurs familles, que les autorités et les agents des forces spéciales de la police politique Iranienne, daignèrent montrer à celle-ci le lieu exact de leurs sépultures.

– l’Ahwaz Human Rights Organisation ou ARHO condamne fermement ces actes inhumains, consistant à enterrer secrètement et a ensevelir sous des tonnes de béton, les corps de militants et de prisonniers politiques Arabes Ahwazis d’Iran exécutés. L’AHRO interpelles également la communauté internationale à propos de ses préoccupations, concernant une Fatwa récente émise par la haute autorité et académie Chiite Iranienne de la Shiat Scholars of Iran, disant qu’il ne sera plus obligatoire de rendre le corps des prisonniers exécutés à leurs familles .Un acte scandaleux et illégal qui a malgré tout été publié et largement diffusé  sur de nombreux sites Iraniens gouvernementaux et non-gouvernementaux

l’AHRO estime que le si le régime iranien refuse toujours de livrer, les corps de ces militants Arabes Ahwazis exécutés à leurs familles, et continue à les faire enterrer secrètement ou à les faire ensevelir sous des tonnes de béton. Cela ne pourra que renforcer les doutes de l’AHRO concernant des rumeurs inquiétantes de prélèvements d’organes en vue de trafics sordide, effectués sur les corps de ces militants

L’AHRO fait appel au Rapporteur spécial sur les questions des droits de l’homme en Iran, au Haut-Commissaire des Nations Unies Mr. Zeid bin Ra’ad al-Hussein , à toutes les Organisations internationales de défense des droits de l’homme, pour qu’elles fassent de fortes pressions sur les hauts responsables des autorités politiques et judiciaires Iraniennes, pour que cessent définitivement dans la région d’Ahwaz, ces exécutions et ces enterrements secrets des corps de militants et prisonniers politiques exécutés, pour que leurs corps soient systématiquement rendus à leurs familles, et la création d’une commission d’enquête indépendante internationale qui pourrait mener des investigations, sur la forte probabilité de trafics d’organes prélevés sur les corps de ces militants.

Ahwaz Human Rights Organisation ou ARHO 16 Novembre 2014

Voir aussi sur : http://ahwazhumanrights.org/en/stories/456

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s