Arrestation et violences policières contre un jeune activiste Arabe Ahwazi âgé de 17 ans

Arrestation et violences policières contre un jeune activiste Arabe Ahwazi âgé de 17 ans.

23 et 25 Avril 2017 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency- HRANA: Un jeune activiste Arabe Ahwazi âgé de 17 ans nommé Ali Kab Aamir résident du quartier de Kian Abad situé dans la ville d’Ahvaz, a été arrêté  à son domicile par des agents en civils du bureau du Ministère des Renseignements d’Ahwaz. Cette arrestation a été entachée de violences policières avec pour résultats que  les poignets  d’Ali ont été brisés et que sa mère choquée par la violence du raid, s’est retrouvée hospitalisée en raison de son état critique.

Selon le rapport parvenu d’Iran aux militant-es et activistes du site du collectif HRANA, les  parents d’Ali Kab Aamir ont déclaré que pendant ce raid policier et la perquisition de leur maison, l’ordinateur de la famille et plusieurs téléphones portables avaient été saisis par les agents du  Ministère des Renseignements qui ont ensuite violemment embarqué Ali pour l’amener vers un lieu inconnu.

La famille Kab Aamir s’est ensuite rendue au bureau local du Ministère des Renseignements d’Ahwaz pour demander des nouvelles de leur fils, mais celle-ci n’a pas pu obtenir d’informations plus précises, sur les charges retenues contre lui et son lieu de détention.

Ali Kab Aamir est un étudiant en troisième année universitaire, peu de temps avant son arrestation,  il avait participé  à des manifestations et à des chaines humaines, afin de protester contre les pompages des eaux du fleuve Karun qui entrainent des dégâts écologiques majeurs dans la province du Khuzestân.  Il avait été également convoqué à plusieurs reprises par le bureau du Ministère des Renseignements, parce cette police l’avait repéré en train de porter des pancartes contre la présence Iranienne en Syrie, lors d’un match de foot qui avait  eu lieu dans le stade Al-Ghadir à Ahvaz.

Au cour de la même semaine que l’arrestation d’Ali Kab Aamir, des agents en « civil » du Ministère des Renseignements de la province du Khuzestân ont également arrêtés plusieurs autres activistes et citoyens Arabes Ahwazis, dont Amir Zargani  un résident du quartier Zergan situé au nord  de la ville d’Ahvaz et trois enseignants nommés Isa Damni – Haddad, Mojahed Zargani et Naji Heidari.

Voir aussi sur: https://www.en-hrana.org/17-year-old-activist-arrested-ahvaz

Contact – Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Résistance à la dictature en Iran, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s