Plus de trente personnes de la communauté LBGT arrêtées à Ispahan

Plus de trente personnes de la communauté LBGT arrêtées à Ispahan.

21 et 22 et  Avril 2017 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais de l’association de l’Iranian Railroad for Queer Refugees – IRQR qui milite et se bat pour la défense des droits des réfugiés LBGT Iraniens mais aussi  pour ceux originaires d’autres pays du Proche et Moyen Orient qui comme vous le savez sont  particulièrement visés ces derniers temps, par les lois et décrets raciste du « Travel Ban » de Donald Trump qui ont pour seuls résultats que des milliers d’entre elles et d’entre eux se retrouvent maintenant complètements coincés en Turquie, où ils subissent également des violences et des discriminations homophobes particulièrement ignobles.

Lettre et communiqué de l’Iranian Railroad for Queer Refugees – IRQR: Jeudi dernier 20 Avril 2017  vers 20h30 -Heure locale, des agents de la « Police de la Moralité » et des miliciens Bassidj’is  ont attaqué et mené une descente musclée contre une fête privée qui avait eu lieu dans le quartier de Bahadoran Garden situé dans la ville d’Ispahan. Après avoir tiré plusieurs coups de feu, ils ont arrêté plus de 30 hommes apparemment âgés de 16 à 30 ans qu’ils ont ensuite accusés d’être des homosexuels.

Iranian Railroad for Queer Refugees – IRQR  a reçu plusieurs rapports circonstanciés et détaillés au cours des derniers jours qui ont pu confirmer que la police Iranienne,  avait attaqué les invités de cette fête privée et les avait ensuite violemment passé à tabac.

Les agents de la « Police de la moralité »  appuyés de miliciens Bassidj’is ont  ensuite embarqué de force tous les détenus dans un centre de détention de la milice Bassidj’ où ils ont passés plusieurs heures avant d’être transféré pour « Interrogatoires » dans la prison Dastgerd d’Ispahan. Quelques personnes auraient réussi à s’échapper et nous avons signalé qu’il y avait également plusieurs personnes hétérosexuelles parmi les personnes arrêtées.

Quelques jour après, toutes les familles de ces détenus ont toutes été informées par un Gradé supérieur de la milice Bassidji locale que leurs fils avaient été arrêtés pour des: « Actes de Sodomie ». Et qu’un Procureur  spécial avait été assigné officiellement pour examiner leurs affaires puisqu’ils étaient maintenant tous accusés de: « Sodomie » et « d’Avoir bu de l’alcool et fait usage de drogues illégales au cours d’une fête non déclarée ».

Il a été également signalé aux activistes de l’IRQR  que tous ces prisonniers seraient bientôt transférés dans le département de la « Médecine légiste » de la ville d’Ispahan où ils devront subir des « Examens anaux » particulièrement humiliants, afin de fournir devant le tribunal  des « Preuves que des actes homosexuels ont été commis« .

Selon le Code pénal de la « République Islamique d’Iran  » l’Homosexualité est passible de lourdes peines de prison,  de coups de fouet et même de la peine de mort  « En cas de récidives » ou si un « Juge » estime qu’il a des preuves suffisantes (Telle- que celle apporté par un examen médical) pour condamner des personnes accusées « d’Actes homosexuels répétés ». De plus l’accusation « d’Avoir bu de l’alcool en public où dans le cadre d’un domicile privé » est également passible d’une peine de 100 coups de fouet.

Ces événements malheureux ont créé une immense peur et le chaos au sein de la communauté LGBT de la ville d’Ispahan, puisque tous ces  prisonniers ont été contraints par la force et la violence, d’écrire les noms complets de tous leurs amis et connaissances LGBT, au cours des interrogatoires qui avaient précédé leurs arrestations.

L’IRQR se déclare profondément préoccupée, par ces événements et ces arrestations puisque l’Iran a hélas une très longue histoire de persécution des homosexuels.

Arsham Parsi – Directeur exécutif de l’Iranian Railroad for Queer Refugees – IRQR.

Voir aussi sur:  http://mailchi.mp/irqr/more-than-30-men-arrested-in-esfahan-iran-for-sodomy

Et aussi sur: http://www.gaystarnews.com/article/iran-police-arrest-physically-beat-30-gay-men-private-party/

Contact – Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s