Dernières nouvelles du militant syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ebrahimzadeh

Dernières nouvelles du militant syndicaliste Iranien emprisonné Behnam Ebrahimzadeh.

behnamBehnam Ebrahimzadeh

Octobre et Novembre 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site de la Campagne pour libérer les travailleurs emprisonnés en Iran – Free Them Now: Les dernières nouvelles concernant notre camarade syndicaliste Iranien et militant défenseur des droit des enfants  emprisonné Behnam Ebrahimzadeh ne sont pas bonnes du tout. On a appris que le Mercredi 21 Septembre 2016 que Yousef Moradi le chef de la sécurité pénitentiaire de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr (Ville de Karaj – Province de Téhéran), avait menacé Behnam qui est gravement malade, en lui disant qu’il allait mettre fin à la procédure de sa nouvelle demande de mise en liberté provisoire pour raisons de santé et faire tout son possible pour stopper son traitement médical.

Behnam Ebrahimzadeh, est un des activistes parmi les plus connus  du mouvement syndical libre en Iran,  il avait été arrêté en 2010 puis condamné à une peine de prison de 5 an de prison. Alors même qu’il été en train de terminer de purger cette peine, le 1er Août 2015 un autre « Tribunal Révolutionnaire  présidé par le sinistre  «Juge» Abdolqassem Salavati  l’a de nouveau fait condamner à une nouvelle peine de 9 ans de prison (Qui fut réduite ensuite en Appel à une peine de 7 ans, 10 mois et 15 jours de prison) assortie d’une amende de 4.500.000 de Rials. Pour sa participation supposée aux événements de la mutinerie du Jeudi Noir d’Evin*1  ainsi que pour des accusations de : «Diffusion de propagande contre le régime» et «Organisation d’une collusion et de rassemblements illégaux en vue de commettre des crimes contre la sécurité intérieure et extérieure».

Actuellement Behnam est toujours enfermé dans la Section numéro 2 de la prison de Gohardasht Rajaee Shah connue aussi sous le nom de Section Dar-Al-Quran – dans cette partie de la prison à caractère éminemment idéologique pour le régime, sont généralement enfermés des «Prisonniers religieux » ou dits de «Droits communs » qui sont obligés de lire et d’apprendre par cœur des passages entiers du Coran, s’ils veulent pouvoir bénéficier d’amnisties, de remises de peines ou bien encore de mises en libération conditionnelle pour raisons de santé –  selon les procédures dites de « Congés médicaux » ayant cours en IranNdr.

Behnam Ebrahimzadeh a pu récemment bénéficier d’une mise en liberté provisoire pour ses problèmes de santé, malgré une somme de caution de 600 millions de Tomans*2 que l’administration pénitentiaire de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr exigeait de lui, pour qu’il puisse être soigné dans un hôpital public à l’extérieur de la prison. Cette libération provisoire fut obtenue grâce  aux nombreux efforts de sa famille et aux campagnes de  soutien menées par les activistes du site de la Campagne pour libérer les travailleurs emprisonnés en Iran -Free Them Now épaulé par d’autres militants de grandes centrales syndicales internationales.

Alors que Behnam souffre de problèmes de santé et qu’il doit aussi faire face à ceux de son fils Nima Ebrahimzadeh  qui souffre d’une leucémie en phase terminale, il a été il y a peu ramené à la prison de Gohardasht Rajaee Shahr avant même d’avoir pu terminer son traitement médical et sa période de « Congé médical ».

Behnam a récemment écrit une lettre a son épouse Zobideh Houjizadeh dans laquelle il décrit les pressions et les violences que subissent de la part des gardiens les prisonniers politiques de Gohardasht Rajaee Shahr, celles-ci incluent pour lui et ses codétenus malades des refus de pouvoir conserver leurs médicaments en cellule, des obligations d’acheter eux même leurs médicaments avec leur propre argent, alors qu’il  est de notoriété publique que  certains gardiens et cadres corrompus de l’administration pénitentiaire laissent rentrer dans la prison des drogues telles que de la méthamphétamine et du crack.

Toujours selon cette lettre de Behnam ces pressions contre les prisonniers incluent aussi: des « loyers » exigés aux prisonniers s’ils veulent avoir plus d’eau dans leurs cellules sous le prétexte que celle-ci est rationnée durant les périodes estivales, des refus d’accorder des  soins médicaux réguliers et des médicament à des prisonniers souffrant d’hépatite ou du VIH. Il y décrit également les violences et les bagarres quotidiennes entre les « gangs de prison » pour le contrôle des trafics dans l’enceinte de Gohardasht  sur lesquelles les gardiens ferment toujours les yeux, la distribution d’aliments périmés ou de mauvaise qualité dans la cantine réservée aux détenus qui leur causent des problèmes gastriques et digestifs récurrents. L’état d’insalubrité dramatique de l’infirmerie de la prison et le fait que l’épicerie destiné aux détenus ne vend quasiment pas de viande, de légumes et de fruits frais  autrement qu’a des prix prohibitifs.

Behnam Ebrahimzadeh a aussi écrit une lettre ouverte à Ahmed Shaheed le  Rapporteur spécial de Nations Unies sur les questions des atteintes aux droits humain en Iran et à son équipe, où il décrit sa situation et celles toutes autant dramatique d’autres prisonniers politiques. Dans cette lettre il leur demande d’organiser une commission d’enquête internationale indépendante chargée d’examiner les conditions de détention horribles vécues les prisonniers politiques et dits de « droits communs » de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr.

Free Them Now demande fraternellement à tous les militants syndicalistes, aux organisations de défense des droits de l’homme et des travailleurs du monde entier de continuer à se mobiliser pour défendre Behnam Ebrahimzadeh et tous les autres militants syndicalistes enseignants et ouvriers Iraniens quotidiennement arrêtés et condamnés à des peines de prison pour des accusations « d’Atteintes à la sécurité nationale » . Ensemble battons nous pour leur libérations et que cessent les persécutions à leur encontre!!!

Campagne pour libérer les travailleurs emprisonnés en Iran -Free Them Now.
Septembre 2016

Contact  Shahla Daneshfar:  Shahla.daneshfar2@gmail.com

http://free-them-now.com/
-*1 Le Jeudi Noir d’Evin est une mutinerie qui avait éclaté les 17 et 18 Avril 2014 dans la section 350 de cette même prison (Téhéran), elle avait fait suite a des protestations de détenus politiques contre des fouilles de cellules abusives, lors de ce raid d’une violence inouïe de nombreux prisonniers avaient été grièvement blessés, après avoir  été violemment matraqués et passé à tabac par les gardiens appuyés par des membre de forces spéciales de la police antiémeutes de la capitale.
https://soliranparis.wordpress.com/?s=jeudi+noir+d%27evin
Sur les exactions et la brutalité des verdicts  du sinistre  «Juge» Abdolqassem Salavati relire :
https://soliranparis.wordpress.com/tag/juge-abdolqassem-salavati/
-*2 Caution demandée à Behnam Ebrahimzadeh a qui correspond après conversion a peu prés à environ17 000 Euros, une somme colossale en Iran.

Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Droit sociaux bafoués en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Gohardasht Rajaee Shahr, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, juge Salavati, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison de Gohardasht Rajaee Shahr, Prison Iranienne, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s