Nouveaux assassinats de deux travailleurs Kurdes Kolbers par les forces militaires Iraniennes

Nouveaux assassinats de deux travailleurs Kurdes Kolbers par les forces militaires Iraniennes.

ahamdhassan

               Sources photo Kurdistan Human Rights Network – KHRN 

24 et 30 Octobre 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais de nos amis du site du réseau du Kurdistan Human Rights Network – KHRN : Kurdistan Iranien ou Rojhelat- Les forces d’occupation Iraniennes ont à nouveau abattu sans sommations deux jeunes travailleurs Kolbers Kurdes et  grièvement blessé un autre, lors de tirs commis par des «Gardiens de la Révolution» Iraniens de l’IRGC, a déclaré une source locale aux militants et activistes du KHRN.

Les travailleurs Kurdes Kolbers (Également connus sous les noms de Koulbars et Kulbarans), sont des travailleurs pauvres Kurdes nomades d’Iran qui transportent généralement à dos d’homme ou avec des mules (qui pour certains d’entre eux sont leurs seules richesses), des marchandises diverses pour les vendre sur les marchés des villages isolés situés dans les zones frontalières à cheval sur les régions Kurdes de Turquie, d’Irak et d’Iran. Ces travailleurs qui sont parmi les plus précaires et les plus pauvres en Iran, sont depuis des années systématiquement visés , blessés et tués, par les forces armées du gouvernement Iranien qui tente toujours de justifier ces assassinats racistes et aveugles en parlant de «Lutte contre la contrebande».

«Le Vendredi 14 octobre 2016, des membres des forces militaires Iraniennes de l’IRGC ont de nouveau ouvert le feu sur un convoi de jeunes travailleurs Kolbers kurdes et grièvement blessé Ahmad Nazari 22 ans. Les soudards de l’IRGC ont ensuite empêché d’agir  des habitants de la région qui voulaient  intervenir pour apporter de l’aide et administrer des premiers soins aux blessés, ce qui explique pourquoi l’état d’Ahmad Nazari a empiré et il qu’il a perdu sa vie sur la route de l’hôpital», a  rajouté cette source.

-Le même jour, dans un village situé à proximité d’un quartier périphérique de la ville d’Urmiyeh, les forces armées Iraniennes ouvraient à nouveau le feu sans sommations contre un autre groupe de travailleurs Kolbers Kurdes, tuant l’un d’entre eux qui avait 20 ans et s’appelait Hossein Amini, a rapporté un autre témoin local.

Un autre source locale  a rapporté que le Dimanche 16 Octobre 2016 suivant, soit deux jours seulement après les incidents du Vendredi 14 Octobre qui avaient couté la mort de deux jeunes travailleurs Kolbers, des gardes-frontières Iraniens et des membres des forces armées de l’RGC ,avaient de nouveau ciblé un groupe de travailleur Kolbers Kurdes et grièvement blessé l’un d’entre eux nommé  Askhan Fatehi -20 ans  un jeune homme originaire de la région de la ville Kurde de Kermânchâh. Selon ce même témoin par chance Askan a pu être sauvé de ses blessures grâce à l’aide de personnes de la population locale de cette région frontalière qui l’ont transporté vers l’hôpital de la ville de Paveh où il a pu être soigné à temps.

-Le Scandale des assassinats aveugles et des exécutions extra judiciaires des travailleurs Kolbers Kurdes en Iran.

Selon un article publié sur le site de l’œil de l’exilé par notre ami le Journaliste Kurde Iranien Rebin RAHMANI  dont voici un extrait les violences et le cynisme des gardes frontières Iraniens et de l’IRGC ne connaissent aucune limites: Il n’y a pas que les Koulbars qui tombent sous les balles. Les bêtes de sommes qui accompagnent le labeur de ces infatigables travailleurs nomades ne sont pas épargnées. Chaque année une bonne centaine de ces malheureux animaux sont également massacrés. Un Koulbar originaire de Bané a raconté au Réseau pour les droits de l’Homme au Kurdistan : « Les forces armées iraniennes et les Gardiens de la Révolution patrouillent dans les zones empruntées par les Koulbars et nous tendent des embuscades. Quand ils nous arrêtent, ils confisquent nos marchandises puis regroupent nos bêtes et les mitraillent littéralement sous nos yeux. Plus d’une fois, j’ai même vu les forces du régime incendier nos bêtes. Quand ils nous arrivent de croiser leur route, nous avons si peur d’être arrêtés que nous déguerpissons en catastrophe en laissant tout derrière nous. Les forces du régime se vengent sur nos animaux  et balancent les carcasses sur les routes ».

Les efforts de collecte d’informations effectuées sur le terrain par le Réseau pour les Droits de l’Homme au Kurdistan permettent d’attester que depuis 2011, au moins 439 travailleurs frontaliers ont été tués ou blessés dans l’exercice de leur activité par les forces armées iraniennes. Ces travailleurs nomades qui comptent parmi les plus pauvres et les laissés pour compte du Kurdistan, laissent après leur mort brutale des familles endeuillées qui perdent par la même occasion leur unique source de revenus. Non seulement, l’État Iranien ne leur verse aucune indemnité après la mort de leurs proches  mais leur demande en plus de verser une somme d’argent en compensation du prix des balles qui a servi à abattre leur mari, frère ou fils afin que le corps leur soit rendu -*1

Voir aussi sur le site du Kurdistan Human Rights Network – KHRN :
http://kurdistanhumanrights.net/en/?p=1017
-*1 L’article complet sur le scandale de ces assassinats racistes de travailleurs pauvres Kurdes par les forces militaires Iranienne est consultable ici :
http://www.loeildelexile.org/le-massacre-des-koulbars-encore-un-secret-honteux-de-liran/
kolber1
Lire également le rapport 2015 sur les massacres de travailleurs Kurdes Kolbers publié par le KHRN : 2015 Annual report on violation of human rights of Kolber workers in Iran
http://kurdistanhumanrights.net/en/?p=747

Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Droit sociaux bafoués en Iran, Exécutions non communiquées par le régime des Mollahs, executions sommaires en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Menées impérialistes du régime Iranien, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s