Province du Khuzestân nouveaux jugements et vagues d’arrestations arbitraires contre de jeunes activistes Arabes Ahwazis

Province du Khuzestân nouveaux jugements et vagues d’arrestations arbitraires  contre de jeunes activistes Arabes Ahwazis.

emad-beit-mashsal

19 et 23 Octobre 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site internet  de l’Ahwazi Center For Human Rights:  Des sources locale bien informées ont rapporté au Centre Ahwazi pour les droits de l’homme- CADH qu’un « Tribunal Révolutionnaire Iranien » avait condamné Emad Beit Mesha’al  un jeune activistes Arabe Ahwazi  à une  peine de 7 années d’emprisonnement, un an après la date de son arrestation.

Selon ces sources, le « Tribunal Révolutionnaire » iranien de la ville d’Ahwaz (Située dans la province du Khuzestân – Sud-Ouest de l’Iran) à fait condamner Emad Beit Mesha’al  âgé de 21 ans, à une peine de sept ans de prison pour  des accusations de: « Propagande contre le régime » et avoir « Appelé à des rassemblements illégaux contre le gouvernement Iranien ».

Ces sources ont confirmé qu’Emad Beit Mashaal avait été soumis à des tortures physiques et psychologiques graves  afin de le contraindre à faire des aveux forcés quand il s’est retrouvé entre  les mains des interrogateurs du Ministère des Renseignement. La gravité des tortures qu’avait subies Emad avaient été d’une telle  brutalité qu’il avait été transféré à l’Hôpital central de la ville d’Ahwaz puis ramené ensuite en prison.

La famille de M. Emad Beit Mashaal a lancé plusieurs appels à diverses Organisations internationales de défense des droits humains, en leur demandant de l’aider à sauver leur fils qui souffre de Diabète et dont l’état de santé s’est gravement détérioré, en raison des pressions et des tortures intenses auxquelles il a été soumis dans les Centres de détention secrets du Ministère des Renseignements Iranien.

Dans le même contexte, des sources locales de la province de l’Al-Ahwaz  ont confirmées que la première chambre de la Cour du « Tribunal Révolutionnaire » de  la ville de Qounatireh (Située au nord de la ville d’Ahwaz),présidée par le « Juge » Mehdi Aamada, avait fait condamner à une peine d’un an de prison prononcée le 10 Septembre 2016;  M. Maitham Farajallah Kaab -25 ans un habitant du quartier d’Ahmed située dans la ville de Susa (Soush)  pour des accusations : « d’Adhésion à des idées et des organisations Libertaires dans le but de déstabiliser la sécurité intérieure , avec l’aide de réseaux  sociaux gérés par des activistes séditieux »

Les agents du Ministère des Renseignements Iraniens ont également lancé encore récemment plusieurs raids particulièrement violents dirigés contre d’autres jeunes activistes Arabes Ahwazis. Lors d’un de ces raids effectué le Dimanche 16 Octobre 2016 dernier, les agents de cette police politique on effectué une attaque contre le village d’Abu Allayj (Situé au Sud de ville d’Ahwaz), où ils ont arrêté M. Ibrahim Saeed Sheybani qui a ensuite été embarqué vers un lieu de détention inconnu.

Selon un autre rapport transmis par d’autres sources locales fiables aux activistes du CADH  on a également pu identifier les noms de trois jeunes Arabes Ahwazis résidents du quartier d’Ahmed de la ville de Susa qui avaient été arrêté en Septembre et début Octobre 2016.  Leur noms sont les suivants: * 1Hassan Banitamim fils de Jalil Banitamim – 19 ans. * 2 Hussain Dabat – 30 ans qui a été arrêté le Jeudi 6 Octobre 2016. *3 Hussain Berisam fils de Mohsen Berisam -21 ans  qui a été arrêté le Samedi 8 Octobre ici 2016.

Toujours dans un contexte similaire, les agents Iraniens des services du Ministère des Renseignements ont arrêté et embarqué le Vendredi 7 Octobre 2016, sans aucun mandats d’arrêts ni leur signifier les raisons officielles de leurs arrestations quatre autres jeunes Arabes Ahwazis résidents de la ville de Sheyban. Les noms identifiés par le CADH de ces prisonnier sont les suivants:  *1 M. Majid Anafja -27 ans. *2 M. Hussein Mayahi. *3 M. Jamil Zobeidi. *4 M. Reza Shahitat.

Depuis la publication de ce rapport la semaine dernière, les militant-es et activistes de l’Ahwazi Center for Human Rights n’ont pas pu obtenir d’informations plus précises sur les lieux exacts où ces prisonniers ont été emmenés. Le CADH et les familles de ces sept prisonniers politiques demandent instamment aux principales Organisations internationales de défense des droits de l’homme, de faire pression sur les autorités Iraniennes pour savoir les sorts qui ont été réservé à leurs enfants.

Ahwazi Center for Human Rights – 19-10-2016

Voir aussi sur:
http://acfh.info/ahwaz/index.php?option=com_content&view=article&id=489:more-oppressive-unfairly-verdict-issuance-and-arrests-against-ahwazi-arab-youth&catid=44:2010-09-16-17-14-58

Par ailleurs le site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights New Agency ou HRANA   à également confirmé dans un rapport publié la semaine dernière que 19 autre civils Arabes Ahwazis qui avaient été arrêté en 2015 pour  de soi-disant « Actes portant atteinte à la sécurité nationale » et  « Dommages causés a des propriétés gouvernementales Iraniennes » avaient été condamnés respectivement à des peines de deux ans de prison et à des amendes de 18 a 200 millions de Tomans – Voir ci-dessous.

https://hra-news.org/en/19-arab-civilians-sentenced-imprisonment-fine

Collectif Soliranparis

Cet article, publié dans Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Menées impérialistes du régime Iranien, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s