Nouveaux combats entre les guérilleros Kurdes Iraniens du PJAK et les Pasdarans

Nouveaux combats entre les guérilleros Kurdes Iraniens du PJAK et les Pasdarans.

pjak

14 et 17 Octobre 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais des sites des agences de presse Kurdes E-Kurd.net, Rudaw et Nns Roj :  Kurdistan Iranien – Un groupe de camarades guérilleros Kurdes Iraniens a affirmé qu’ils avaient tué cette semaine, au moins 32 membres des forces des «Gardiens de la Révolution» de l’IRGC et de mercenaires locaux à leurs soldes, en représailles à l’assassinat de 12 de leurs combattant-es la semaine dernière-*1.

Le groupe de défense de l’Est du Kurdistan Iranien du Y.R.K, l’aile armée du Parti Pour Une Vie Libre Au Kurdistan – PJAK, a affirmé dans un communiqué publié sur l’un de ses site qu’il avait tué le Mercredi 12 Octobre 201  lors de combats qui ont éclatés entre l’YRK et des membres de l’IRGC Iranienne au moins six mercenaires à la solde du régime des Mollahs, ces combats ont eu lieu près du village de Ruwari situé dans la région montagneuse de Harwaman (Nord-Ouest de l’Iran). Toujours selon ce communiqué plusieurs autres membres de l’IRGC ont été blessés et un combattant de l’Y.R.K a été tué lors de ces combats.

Mardi soir dernier l’Iran-*2 par le biais de son agence de presse d’Etat Fars News, a déclaré que le corps d’armée des «Gardiens de la Révolution» de l’IRGC avait contrecarré une attaque et un «Complot» des militants du PJAK dans la province du Kurdistan Iranien ou Rojhelat.

Le site de l’agence de presse Kurde en ligne Nns Roj a rapporté que des affrontements avaient bien eu lieu dans les zones mentionnées par les combattant-es de l’Y.R.K. Et que selon des informations non confirmées provenant de sources locales, trois membres de de l’IRGC avaient été tués et que sept mercenaires à leurs soldes  avaient été blessés. Ce même rapport de l’agence Kurde Nns Roj a également mentionné que trois autres membres de l’IRGC qui avaient été grièvement blessé lors de ces affrontements, avaient été transférés vers un hôpital de la ville de Sanandaj.

Des combattant-es de l’Y.R.K qui sont  les homologues Iranien-nes des combattant-es des H.P.J dans le Rojava (Kurdistan Syrien), ont affirmé avoir tué 9 membres des forces paramilitaires Bassidj’is sous commandement de l’IRGC et que 7 autres avaient et grièvement blessé, lors d’une attaque contre un poste militaire avancé Iranien de la région de Rabat (Une localité située non loin de la ville de Sardasht dans la province de l’Azerbaïdjan occidental d’Iran) qui a eu lieu le Dimanche 10 Octobre à minuit (Heure locale).

Le lendemain toujours dans la région de Sardasht lors d’une embuscade qui a eu lieu à minuit (Heure locale), des combattant-es l’I.R.K ont affirmé qu’elles avaient tué deux membres de l’IRGC et détruit un véhicule militaire venu à la rescousse des forces Iraniennes. L’I.R.K a promis ensuite dans un communiqué qu’il publierait des images de cette attaques

Le PJAK est un groupe de résistance armé  Kurde Iranien fondé en 2004 qui est basé principalement dans les zones montagneuse frontalières situées entre le Kurdistan d’Irak et d’Iran. Il a déjà mené par le passé, plusieurs attaques contre les forces militaires Iraniennes dans la province du Kurdistan Iranien. Le PJAK est l’un des groupes d’opposition Kurde le plus actif de la province du Kurdistan Iranien, il est par ailleurs membre du Koma Civaken Kurdistan ou K.C.K qui est une alliance de plusieurs groupes d’opposition politiques Kurdes dirigée par un Conseil exécutif élu par ses membres.

Mohammed Hossein Rajabi le commandant en chef de l’IRGC dans la province du Kurdistan Iranien a bien confirmé l’attaque de l’avant-poste de Sardasht, tout en disant que les assaillants avaient échoué dans leur mission. Il a ensuite déclaré dans plusieurs médias Iraniens que le PJAK et les Y.R.K auraient utilisé lors de cette attaque des armes légères et semi-lourdes dont un lance-roquettes qui selon ses dires « n’avait pas fonctionné ». Cependant toutes les autres attaques de l’Y.R.K n’ont pas été confirmées par les services de presse officiels de l’IRGC, ni rapportés dans la presse officielle iranienne.

Le Y.R.K quant à lui a publié deux déclarations ; les Mercredi et Jeudi 13 et 14 Octobre, disant que ces attaques avaient été faites en représailles à la mort de 12 de leurs combattant-es, lors d’accrochages avec l’IRGC qui avait eu lieu le Mardi 4 Octobre 2016.  «En plus d’avertir les forces locales et la République islamique d’Iran, nous affirmons que si celles-ci tiennent à persévérer dans la poursuite de leurs agressions militaires, notre riposte sera encore plus forte». A conclu le second communiqué des Y.R.K publié ce Jeudi.

-Accusations d’usage d’armes chimique par l’Iran lors de ces derniers combats entre le PJAK, l’Y.R.K et les «Gardiens de la Révolution» de l’IRGC.

La direction exécutive du PJAK a publié une déclaration disant que les forces iraniennes avaient probablement fait usage d’Armes chimiques-*3 lors de cette attaque du 4 Octobre au cours de laquelle 12 de ses combattants avaient été tués. Celle-ci affirme qu’elle avait obtenue des informations fiables suggérant que ces combattants avaient été intoxiqués quelques minutes avant cette agression militaire Iranienne.

« Cet incident prouve encore une fois que l’Iran a violé les termes du cessez-le feu qui avait été signé entre nos deux parties. Un cessez le feu que nous avons pourtant toujours respecté  jusqu’à présent» a conclu la déclaration du PJAK. Ce cessez le feu avait été signé après l’échec de l’offensive Iranienne lancée en 2011 contre les maquis du PJAK qui s’était soldé par une défaite flagrante et de lourdes pertes pour l’IRGC.

Le Y.R.K a depuis publié les noms et les photographies de l’ensemble des 12 combattants (des hommes âgés de 19 à 34 ans) qui ont été tués lors de cette attaque du 4 Octobre.

Le conseil exécutif du PJAK a ensuite fait une nouvelle déclaration en réponse à l’attaque Iranienne du 4 Octobre, disant que selon le cadre de sa politique d’auto  défense et de protection des populations Kurdes Iraniennes du Rojhelat il ne lancerait pas d’offensive contre l’Iran, mais qu’il appellerait à lancer des : « attaques limitées en représailles à toute nouvelle attaque Iranienne»

Depuis 2004, le PJAK ou Partiya Jiyana Azad a Kurdistanê en KurdeNdr. A pris les armes pour établir une entité semi-autonome régionale et fédérale Kurde en Iran, semblable à celle du gouvernement régional du KRG  dans le Kurdistan Irakien. Le PJAK  compte actuellement plus de 3.000 combattant-es armé-es dont plus de la moitié sont des femmes.

Voir sur : http://ekurd.net/kurdish-pjak-kill-iran-2016-10-14
-*1 : http://ekurd.net/iran-kurdish-militants-killed-2016-10-05
-*2 : http://ekurd.net/iran-kurdish-pjak-rebels-2016-10-11
-*3 : http://ekurd.net/kurdish-pjak-iran-chemical-2016-10-12
Voir aussi en Persan et en Kurde sur : http://www.nnsroj.com/

-Mise a jour 16 Octobre 2016 nous avons appris par l’agence de presse Kurde E Kurd.net que des combats avaient également éclatés entre le PDKI   – un autre groupe de de guérilla Kurde Iranien, et les « Gardiens de la Révolution » de l’IRGC dans la région de la ville de Saghez.

http://ekurd.net/kurdish-kdpi-killed-iran-2016-10-16

Collectif Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Manifestations et colères populaires contre le régime en Iran, Menées impérialistes du régime Iranien, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s