La famille de la prisonnière politique Kurde Iranienne Manijeh Fatehi a enfin pu avoir de ses nouvelles six mois après son arrestation

La famille de la prisonnière politique Kurde Iranienne Manijeh Fatehi a enfin pu avoir de ses nouvelles six mois après son arrestation.

manije-fatehi

Manijeh Fatehi

14 et 17 Septembre 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site d’opposition Iranien Freedom Messenger : Des agents des forces du Ministère des Renseignements de la ville de Mahabad (Kurdistan Iranien) ont finalement daigné dire à la famille de la prisonnière politique Kurde Manijeh Fatehi , une jeune fille de 22 ans originaire de la ville de Bukan qu’elle était maintenue en garde à vue dans une officine du  Ministère des Renseignement située dans la de Mahābād. L’annonce a été faite à la famille après six mois de demandes infructueuses celle-ci auprès des forces répressives du régime des Mollahs.

Selon des rapports parvenus aux journalistes du site Freedom Messenger, la famille de Manijeh Fatehi a pu lui parler pendant seulement 20 minutes lors de la journée du Dimanche 4 Septembre 2016 tout en étant étroitement surveillé par des agents du  Ministère des Renseignements. Au cours de cette courte visite Manijeh n’a même pas pu expliquer à sa famille pourquoi elle avait été arrêtée. La famille de Manijeh a déclaré plus tard qu’elle était très inquiétée pour le sort réservé à sa fille qui est très fragile de santé.

Manijeh Fatehi qui est âgée de 22 ans est la fille de Bahman Fatehi. Elle a été arrêtée illégalement et sans mandat d’arrêt officiel dans sa maison familiale de la ville de Bukan dont elle est originaire lors de la fin de la journée du Samedi 5 Mars 2016  à 19 h (heure locale), par des agents des forces du Ministère des Renseignements qui l’ont ensuite transférée vers un lieu de détention inconnu.

Le bureau Ministère des Renseignements de la ville de Mahābād, a tenté de se « justifier » devant la famille de Manijeh, en lui déclarant que leur fille avait été arrêtée pour les accusations «d’Avoir eu des contacts avec des groupes d’opposition Kurdes Illégaux».

Le cas de Manijeh Fatehi dont la famille est resté sans nouvelles de leur fille six mois après son arrestation, n’est pas un cas isolé en Iran comme dans la province du Rojhelat (Kurdistan Iranien). Ne pas donner de manière systématique des nouvelles de leurs proches aux familles de prisonnier-es après leurs arrestations, fait partie intégrante de l’arsenal de pressions et des méthodes ignobles pratiquées et utilisées quotidiennement en Iran par les sbires de la police politique à la solde du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et Hassan Rouhani.

Voir aussi sur : http://www.freedomessenger.com/en/iran-human-right-news/1822-manijeh-fatehi-s-whereabouts-finally-revealed-after-six-months

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s