Ville de Karaj onze prisonniers exécutés et décès suspect d’un détenu par manque de soins médicaux dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr

Ville de Karaj  onze prisonniers exécutés et décès suspect d’un détenu par manque de soins médicaux dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr.

edam21

9 et 13 Juin 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: Onze prisonniers tous âgés de 22 à 25 ans qui avaient tous été condamnés à mort après avoir été reconnus coupables dans des affaires  d’assassinats, ont été pendus dans l’enceinte de  prison Gohardasht Rajaee Shahr  le Mercredi 25 mai 2016. L’un des prisonniers dont l’identité a pu être vérifiée par les activistes d’HRANA, était un « Délinquant juvénile » qui n’était âgé que de 16 ans au moment de son arrestation et de sa condamnation à mort.

Selon des rapports  parvenus aux militant-es et activistes du collectif HRANA, un groupe de 11 personnes âgées de 22 à 25 ans qui avaient été transférées en cellules d’isolement la veille de leurs exécutions, ont été pendues à huis clos aux premières heures de matinée du Mercredi 25 mai 2016, dans l’enceinte de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr (Ville de Karaj -Province de Téhéran).

Les activistes du collectif HRANA ont  réussi à identifier 9 de ces prisonniers sous les noms suivants:  1- Javad Khorsandi – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 2- Iman Fatemipour – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 3- Hossein Mohammadi – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 4 Masoud Raghedi fils de Bakhshayesh Raghedi  – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 5- Mohsen Agha Mohammadi, fils de Mohammad Mohammadi – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 6 Farhad Bakhshayesh  – condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 7 Mehdi Rajaee – le prisonnier qui n’avait que 16 ans au moment de son arrestation, condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 8 Asghar Azizi condamné à mort pour un affaire d’assassinat, 9 Khosro Robat Dasti – condamné à mort pour un affaire de viol.

Mort suspecte d’un prisonnier par manque de soins médicaux appropriés.

Les militant-es et activiste du site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA ont rapporté qu’un détenu de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr, identifié sous le nom de: Mojtaba Bigdeli était décédé lors de la journée du Mercredi 1er Juin 2016,  à la suite d’une défaillance cardiaque et d’un manque flagrant de soins médicaux appropriés.

Selon un rapport parvenu aux militant-es et activistes du collectif HRANA, ce prisonnier du nom de Mojtaba Bigdeli qui était enfermé dans le Quartier numéro 1 de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr , est mort des suites d’une crise cardiaque mais également d’un manque de soins médicaux, résultant du refus d’un haut responsable administratif de cette Section de le faire transférer d’urgence vers un hôpital de l’extérieur où il aurait pu être soigné à temps.

Des témoignages locaux transmis aux militant-es et activistes d’HRANA, ont rapporté que le responsable et chef des services administratifs de ce Quartier de  Gohardasht Rajaee Shahr qui à donné l’ordre de refuser le transfert de Mojtaba Bigdeli vers un hôpital à l’extérieur de la prison alors que celui-ci était mourant, se nomme: Akhlaghi

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/11-prisoners-executed-rajai-shahr-prison
Et sur: https://hra-news.org/en/prisoner-died-rajaei-shahr-prison-karaj-2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Exécutions non communiquées par le régime des Mollahs, executions sommaires en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s