Ville de Karaj violent raid des forces anti émeutes spéciales contre les détenus politiques Kurdes Iraniens de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh

Ville de Karaj violent raid des forces anti émeutes spéciales contre les détenus politiques Kurdes Iraniens de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh.

rajai-shahr

24 et 27 Mai 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA : Environ 100 soldats de la police pénitentiaire anti-émeutes – l’équivalent Iranien des Eris Français – Ndr, ont effectué un raid d’une rare violence contre les prisonniers politiques enfermés dans la salle numéro 21 située dans le Quartier numéro 7 de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh. Où Ils ont violemment inspectés les cellules et détruit systématiquement les affaires personnelles de ces prisonniers.

Selon le rapport parvenu aux militant-es et activiste du site du collectif HRANA. Le Samedi 14 Mai 2016 à 9h du matin (Heure locale de la ville de Karaj), plus de 100 membres des forces anti émeutes spéciales de l’Administration pénitentiaire Iranienne, habillés en uniformes noirs et équipés de matraques et de boucliers, ont violemment inspectés les cellules des prisonniers politiques de la salle numéro 21 située dans le Quartier numéro 7, détruisant au passage toutes les affaires et tous les effets personnels de ces prisonniers.

Une source locale bien informée a déclaré à un journaliste du collectif HRANA : « Les membres de cette forces spéciale ont brutalement inspecté les cellules des prisonniers politiques de la de la salle numéro 21 située dans le Quartier numéro 7 de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh, pendant environ deux heures, durant lesquelles ils ont systématiquement détruit les effets et les affaires personnelles de ces détenus, ils ont même déchiré tous leurs oreillers à l’aide de couteaux »

Cette même source a rajouté : « Dans cette partie de la prison sont enfermé 40 prisonniers, cette Section est connue pour être celle où sont majoritairement enfermé des prisonniers politiques Kurdes Iraniens qui ont tous été condamné à de lourdes peines, après avoir été accusés d’atteintes à la sécurité nationale et de propagande contre le régime »

Ce témoin a conclu en disant au journaliste d’HRANA : « Le vrai but de cette attaque n’était pas « d’inspecter » les cellules comme cela se passe d’habitude régulièrement dans cette prison, le but de cette attaque était manifestement de mettre la pression et de persécuter ces prisonniers en raison de leurs origines. Surtout quand on a appris par la suite que les membres de cette force spéciale anti-émeutes, n’ont strictement rien trouvé après ces fouilles ».

rajaeesharh1

rajaeesharh2

Source photos site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA
Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/prison-guards-raids-political-prisoners-ward-rajai-shahr-prison

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s