Nouvelle arrestation du militant syndicaliste enseignant Iranien Rasoul Bodaghi

Nouvelle arrestation du militant syndicaliste enseignant Iranien Rasoul Bodaghi.

rasul-badagi

19 et 23 Mai 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA : Notre camarade syndicaliste enseignant Iranien Rasoul Bodaghi qui avait été récemment libéré de prison a de nouveau été arrêté par des agents des forces répressives, alors qu’il était sur le chemin de l’hôpital Khomeiny (Téhéran) où il devait rendre visite à son camarade Mahmoud Beheshti Langroodi, un autre syndicaliste enseignant Iranien, libéré sous caution la semaine dernière pour raisons de santé.

Selon des témoins locaux M. Rasoul Bodaghi  qui a été battu lors de son arrestation,  a ensuite été transféré  vers le « Tribunal  » Shahid Moghadas – un  tribunal d’exception dépendant de l’administration judiciaire et administrative de prison d’Evin – Ndr qui après une parodie de procès a exigé de lui, une caution au montant énorme pour sa mise en liberté provisoire avant un nouveau jugement.

D’Après des rapports parvenus aux militant-es et activistes du site du collectif HRANA. Notre camarade Rasoul Bodaghi, lui aussi membre de l’association de l’Union libre des enseignants Iraniens qui venait tous juste d’être libéré àprés avoir purgé une peine de sept ans de prison. A brutalement été arrêté par des agents du Ministère des Renseignements devant l’hôpital Khomeiny, où il devait rendre une visite à son camarade Mahmoud Beheshti Langroodi qui y était hospitalisé aprés avoir fait une gréve de la faim de 22 jours.

Il  convient de rappeler que Mahmoud Beheshti Langroodi qui était jusque alors emprisonné dans la prison d’Evin, s’était lancé dans une action de grève de la faim qui avait débuté le Lundi 9 Mai 2016, a récemment été libéré sous caution-*1, après avoir été transféré d’urgence à l’hôpital Khomeiny en raison d’une grave détérioration de son état de santé résultant de cette même grève de la faim.

Une source locale proche de ce militant syndicaliste a confirmé ces nouvelles et a déclaré à un journaliste du collectif de l’agence HRANA: « Une procédure d’enquête à été lancée contre Rasoul Bodaghi par la Cour spéciale du Tribunal Shahid Moghadas de la prison d’Evin. Dont les juges ont exigé qu’il paie une caution de 700 millions de Rials, s’il veut pouvoir obtenir une mise en liberté provisoire avant un nouveau jugement »

Les activistes d’HRANA avaient rapporté que le syndicaliste enseignant Rasoul Bodaghi avait déjà été arrêté en Novembre 2009.  Avant d’être jugé en première instance, il a passé plus de cinq mois en cellule d’isolement dans le Quartier 2 A de la prison d’Evin. Il fut ensuite jugé en seconde instance en Juillet 2015  et condamné à une peine de 6 ans de prison assortie d’une peine supplémentaire d’un an, pour des  accusations de: « Propagande contre le régime » et « Organisation d’actions dans le but de porter atteinte à la sécurité nationale ».

Notre camarade Rasoul Bodaghi qui venait tout juste d’être libéré depuis le Vendredi 29 Avril 2016 dernier après avoir passé sept années de détention dans la prison d’Evin, risque donc avec cette nouvelle arrestation et ce nouveau procès en attente, d’être victime une fois de plus d’une nouvelle peine de prison, totalement injuste et arbitraire.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/rasoul-bodaghi-arrested-security-forces
-*1 Relire notre article précédent:
https://soliranparis.wordpress.com/2016/05/16/liberation-du-militant-syndicaliste-iranien-mahmoud-beheshti-langroodi-apres-22-jours-de-la-greve-de-la-faim/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Attaques anti ouvriéres du régime Iranien, Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit sociaux bafoués en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Militant-es progressistes en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Résistance à la dictature en Iran, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s