Sep prisonniers dont deux femmes condamnés à mort pour des affaires de drogues ont été pendus dans le Centre Est de l’Iran.

Sep prisonniers dont deux femmes condamnés à mort pour des affaires de drogues ont été pendus dans le Centre Est de l’Iran.

birjand-prison

17 et 20  Avril 2016 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site Iran Human Rights, citant un rapport publié sur le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: Sept prisonniers, dont deux femmes qui avaient été condamné-es à mort pour des affaire de trafic de drogue, ont été pendu-es  à huis clos le Jeudi 14 Avril 2016, dans l’enceinte de la  prison centrale de la ville de Birjand.

Cinq hommes et deux femmes ont été pendu-es dans la prison centrale de la  Birjand (Située dans la province du Sud Khorasan) pour des infractions présumées: d’usage, possession et trafic de drogue. Selon un rapport publié sur le site de l’agence Iranienne de défense des droits humains HRANA, ces exécutions ont eu lieu au cours des premières heures la matinée du jeudi 14 Avril 2016. Seuls deux noms de ce groupe de prisonniers exécutés, ont pu être identifiés pour le moment, il s’agit de: Mohammad Niazi et Moheb Rahmati.

Toutes les sources gouvernementales officielles du régime, les principaux médias d’Etat, ainsi que les sites internet du pouvoir Judiciaire Iranien, ont encore gardé le silence le plus total, sur cette nouvelle vague  d’exécutions de masse.

Pourtant peu de temps avant les deux tours des dernières élections parlementaires Iranienne qui ont eu lieu le 26 Février 2016, des source officielles Iraniennes avaient indiqué qu’un groupe de 70 membres du Majlis – le parlement Iranien –Ndr. Avaient signé une proposition de loi visant a mettre fin à la peine de mort pour les « Délits » et  infractions relatives à des affaire de drogues.

Cependant ce qu’il adviendra dans un avenir proche de ce projet de loi présenté devant le Majlis reste pour le moment très flou. Il convient également de noter que ce projet  stipule que les personnes condamnées dans des affaires de drogue (Si toutefois leurs affaires ne sont pas liées en mêmes temps à des condamnations dans des affaires de violences) seraient condamnées à des peine d’emprisonnement à perpétuité.

Voir aussi sur:  http://iranhr.net/en/articles/2490/

Voir aussi par ailleurs cet article paru sur le site Freedom Messenger qui rapporte qu’il y a eu 24 prisonniers exécutés en Iran au cours des deux dernières semaines:

https://freedomessenger.com/en/executions-in-iran/981-iran-24-prisoners-executed-during-past-week-including-3-women

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Exécutions non communiquées par le régime des Mollahs, executions sommaires en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s