Toujours autant d’Incertitudes quant au sort réservé au prisonnier politique et condamné à mort Kurde Iranien Saman Naseem

Toujours autant d’Incertitudes quant au sort réservé  au prisonnier politique et condamné à mort Kurde Iranien Saman Naseem.

saman2

13 et 17 Avril 2016 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: De nombreux observateurs ont signalé que personne pour le moment n’avait pu avoir de nouvelles précises sur les changements des statuts juridiques de Saman Naseem,un jeune mineur et prisonnier politique Kurde Iranien dont la condamnation à mort avait été suspendue, suite à plusieurs campagnes de protestations émanant d’ONG internationales de défense des droits de l’homme. On a par contre appris que Saman avait subi trois examens médicaux et psychologiques.

Une source bien informée a déclaré aux militant-es et activistes du site de l’Agence Iranienne de défense des droits humains HRANA, « Le dossier judiciaires de Saman Naseem n’a pas changé pour le moment. Malgré le fait que les autorités pénitentiaires aient ordonnées que Saman subisse trois examens médicaux portant sur son état psychologique, en l’état actuel des choses aucune remise en cause de sa condamnation à mort n’a été émise à ce jour ».

Saman Naseem est né le 16 Décembre 1993, il a été condamné à mort (Alors qu’il n’était âgé que de 17 ans au moment de son arrestation), après avoir été accusé d’être un « Moharebeh » – c’est a dire d’être un « Ennemi de dieu en guerre contre celui-ci » selon la loi Iranienne -Ndr et de « Propagation de la corruption sur la terre » en raison son appartenance présumée à un groupe de résistance armé Kurde Iranien.

La raison principale de la brutalité de ce verdict a été basée sur son appartenance au Parti Pour Un Vie Libre Au Kurdistan ou PJAK et son engagement présumé dans des activités armées contre les « Gardiens de la Révolution » de l’IRGC. Sa condamnation à mort a été confirmée par la Cour suprême Iranienne en Décembre 2013.

Saman Naseem n’a jamais eu le droit d’avoir accès à son avocat durant toute l’enquête préliminaire ayant précédée son arrestation. Il a déclaré a plusieurs reprises avoir subi de multiples tortures physiques et psychologiques telles que:  des arrachage d’ongles, des suspensions de son corps avec la tête vers le bas durant des heures, les sbires du régime ont aussi tenté plusieurs fois de suite de le contraindre a faire des « Aveux » et des « Confessions » filmées qui devaient être diffusées à des heures de grande écoute par l’IRIB et PRESS-TV -*1 qui sont les deux principales chaine de télévision et de propagande du régime théocratique et fasciste des Mollahs.

Saman Nasseem faisait parti d’un groupe de cinq prisonniers politiques Kurdes condamnés a mort nommés: Sirvan Nazhavy, Ali Afshari et  Habib Afshari, Younes Aghayan qui en Février 2015 dernier, avaient été transféré hors du Quartier numéro 12 de la prison centrale d’Urmiyeh vers des lieux de détention inconnus  afin d’être exécutés. Leurs familles étaient restées sans nouvelles de leurs fils pendant plus de quatre mois. Par la suite on a appris que deux de ces cinq prisonniers ont été transférés dans les couloirs de la mort de la prison de la ville de Zanjān (Une ville située dans la province du même nom  au Nord-Ouest du pays).

 Voir aussi sur : https://hra-news.org/en/saman-naseem-still-undecided-situation
-*1 Voir sur le site du Kurdistan Human Rights Network – Saman Naseem – Urmiyeh Central Prison:
http://kurdistanhumanrights.net/en/?p=653

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans « Confessions » et aveux forcés de prisonnier-es diffusés par la chaine d’état Iranienne PRESS-TV, Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Humiliations quotidiennes des prisonnières et prisonniers politiques en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Oppression et répression en Iran, Prison Iranienne, Racisme du régime des Mollahs, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s