Iran le prisonnier politique Kurde syrien Ramazan Ahmad Kamal dans le coma pendant cinq jours après avoir été passé à tabac par les matons de la sinistre prison de Gogardasht Rajaee Shahr

Iran le prisonnier politique Kurde syrien Ramazan Ahmad Kamal dans le coma pendant cinq jours après avoir été passé à tabac par les matons de la sinistre prison de Gogardasht Rajaee Shahr.

ramezan-ahmad-komal1

13 et 17 Janvier 2016 nouvelles qui nous sont parvenues via le du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA ainsi que la page Face Book d’opposition Freedom Messenger: Le prisonnier politique Ramazan Ahmad Kamal un détenu Kurde d’Origine Syrienne, qui était censé être envoyé à l’hôpital pour traitement, après avoir été violement battu et passé à tabac par les gardiens de la sinistre prison de Gogardasht Rajaee Shahr (Ville de Karaj – Province de Téheran) s’est retrouvé dans le coma. Il est sorti de cette période de coma qui a duré cinq jours qu’après avoir été transféré d’urgence dans les services de réanimation de l’hôpital « Imam Khomeiny » de Téhéran.

Selon un rapport récent parvenu aux militant-es et activiste du site du collectif HRANA. M.Bahman Ahmadi Amoli, un journaliste et ancien compagnon de cellule qui avait été détenu avec M.Ramazan Ahmad Kamal, a annoncé et écrit le 7 Janvier 2016 sur sa page FB personnelle : « Il est resté inconscient jusqu’au Mercredi 6 Janvier 2016, au moment où j’écris ces quelques lignes, il est toujours extrêmes faible, mais selon le premier médecin qui l’a traité à l’hôpital Sasan, il se porterait mieux même si son niveau de conscience reste très fragile ».

Ramazan Ahmad Kamal s’était retrouvé dans le coma, après avoir été violemment battu et passé à tabac par des matons de la sinistre prison de Gogardasht Rajaee Shahr. Cet incident a été également rapporté par un certain nombre d’autre prisonniers de cette même prison de la ville de Karaj qui rappelons-le est considérée, comme l’une des pires et des plus dures du pays.

Contrairement à ce qui avait été annoncé plus tôt par les autorités pénitentiaires de Karaj, des responsables de l’hôpital Sasan avaient tout d’abord refusé son admission, et ce n’est que par la suite qu’il fut admis d’urgence à l’hôpital « Imam Khomeiny », les violences des gardiens contre Ramazan Ahmad Kamal ne sont pas une première dans cette prison de Gogardasht Rajaee Shahr, de nombreux autres cas de violences graves commises par des matons contre des prisonniers détenus dans cette prison ont déjà été signalés par le passé dans de nombreux rapports documentés d’Organisations de défense des droits humains Iraniennes et Internationales.

Ramazan Ahmed Kamal avait été arrêté en 2008. Lors de son arrestation il avait été gravement blessé par cinq balles qui l’avaient touché au bras droit. Bien que son bras droit ait été sévèrement endommagé Ramazan n’a jamais pu bénéficier de traitements médicaux sérieux. Il a également souffert de nombreuses infections dues à ces blessures qui lui ont causé une atrophie totale de son bras droit.

Ramazan Ahmed Kamal, est un prisonnier politique Kurde Syrien originaire de la ville de Kobanê. Il avait été capturé en 2008 lors d’un séjour en Iran, jugé après une parodie de procès, il fut ensuite condamné à une peine d’emprisonnement de 10 ans, pour son appartenance au Parti des Travailleurs du Kurdistan de Turquie – PKK. Depuis les débuts de son incarcération, il a été successivement transféré dans les prisons de Mahābād (Kurdistan Iranien), d’Evin, Qazvin et Gogardasht Rajaee Shahr (Province de Téhéran).

Kamal2

Voir aussi sur : https://hra-news.org/en/ramazan-ahmad-kamal-beaten-prison-guards-went-coma
Et sur les refus de soins systématiques de l’administration pénitentiaire Iranienne à l’encontre de ce prisonnier politique Kurde: https://hra-news.org/en/ramazan-ahmad-kamal-still-deprived-proper-medical-treatment

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Centre de détention secrets de la "République Islamique d'Iran", Détentions arbitraires dans les centres des renseignements de l’IRGC, Doubles peines pour les prisonnier-es politiques Iranien-es, Droit à la présomption d'innocence bafouée en Iran, Gardes à vues et détentions arbitraires en Iran, Irrespect total des vies humaines des prisonnières et des prisonniers par le régime des Mollahs, Mensonges et bobards éhontés des médias mainstreams Iraniens, Militant-es progressistes en Iran, Minorités opprimées et discriminées en Iran, Racisme du régime des Mollahs, Violence et cynisme sans bornes des autorités judiciaires Iraniennes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Iran le prisonnier politique Kurde syrien Ramazan Ahmad Kamal dans le coma pendant cinq jours après avoir été passé à tabac par les matons de la sinistre prison de Gogardasht Rajaee Shahr

  1. Ping : Lettre de 22 prisonniers politiques Kurdes Iraniens envoyée au Rapporteur spécial des Nation Unies désignant les responsables des violations des droits humains commises dans la prison de Gohardasht Rajaee Sharh |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s