Le cinéaste Kurde Iranien Keywan Karimi condamné à une peine six ans de prison et a subir 223 coups de fouet pourrait peut être bénéficier d’un second procès en appel en Janvier 2016

Le cinéaste Kurde Iranien Keywan Karimi condamné à une peine six ans de prison et a subir 223 coups de fouet pourrait peut être bénéficier d’un second procès en appel en Janvier 2016.

keywan-karimi-1

4 et 7 Décembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de l’International Campaign for Human Rights in Iran: La demande faite par cinéaste Kurde Iranien Keywan Karimi *1 qui avait été condamné à une peine de six ans de prison et de pour « Offense au sacré « a pouvoir bénéficier d’un second procès en appel a finalement été acceptée, a déclaré une source proche de l’accusé aux activistes défenseurs des droits humains du site de la Campagne Internationale Pour les Droits de l’Homme en Iran.

D’après des nouvelles reçues récemment par le site de l’I.C.F.H.R. la Direction numéro 54 de la Cour d’appel du « Tribunal Révolutionnaire » de Téhéran, présidée par le « Juge » Pour -Arab et le « Juge » Babaei, devraient réexaminer lors d’une nouvelle procédure en Appel décidée pour Janvier 2016, le dossier Judiciaire et l’affaire de Keywan.

Le Mardi 1er Décembre 2015 dernier, plus de 130 documentaristes Iraniens ont signé une déclaration publique exprimant tout leur soutien au cinéaste Keywan Karimi. Tout en exprimant l’espoir que:  » Ce malentendu soit enfin dissipé et que le jeune cinéaste soit acquitté de toutes les accusations portées contre lui ».

L’avocat de Keywan, M. Amir Raeesian, avait précédemment déclaré aux activistes*2 du site l’International Campaign for Human Rights in Iran que les accusations « d’Insulte faite au sacré » émises contre son client, étaient basées sur certaines scènes de son documentaire sur l’histoire du graffiti à Téhéran, Neveshtan Rooy-e Shahr -Ecrire dans la ville en Persan –Ndr.

« Mais ce film n’a rien à voir avec des questions sacrées ou de religion. Il traite seulement des graffitis écrits sur les murs de Téhéran depuis la révolution de 1979. Et lors du jugement, Ils ne nous ont pas dit quelle était la scène du film qui constitue une insulte au sacré « , a rajouté M. Amir Raeesian.

Certaines des scènes dans le film portent sur les manifestations et les protestations publiques massives qui avaient précédées l’élection Présidentielle Iranienne du 12 Juin 2009 qui avait conduit à la réélection contestée d’Ahmadinejad. Selon de nombreux amis et proches de Keywan, c’est probablement ces images qui ont fortement contrarié divers hauts responsables des autorités Iraniennes. Ces protestations sont encore un sujet extrêmement sensible et tabou dans le pays, et ces évènements sont toujours considérés et désignés comme des: « Actes majeurs de sédition » par les hautes autorités religieuses et politiques de la « République Islamique d’Iran ».

Keywan Karimi qui est maintenant âgé de 30 ans, est un musulman Sunnite originaire du Kurdistan iranien. Le fait qu’il soit Kurde et de confession Sunnite dans un pays dont la grande majorité de la population est de croyance Chiite, peut également avoir contribué à cette lourde et sévère condamnation. Surtout quand nous savons qu’en Iran, les minorités Kurdes ainsi que les minorités religieuses musulmanes Sunnites, sont toujours soumises à des discriminations et des persécutions significatives.

C’est le « Juge » Moghisseh qui est connu pour la brutalité et la violence de ses verdicts et qui est le président de la Direction générale numéro 28 du « Tribunal révolutionnaire » de Téhéran qui est encore à l’origine de la sévérité de cette peine. […]  » Ce juge a fait condamner mon client à une peine de six ans de prison ainsi qu’a subir une peine supplémentaire de 223 coups de fouet pour insulte envers le sacré » […] « Alors même que selon la loi de notre pays, la durée de la peine maximale pour ces accusations, n’est officiellement que de cinq ans, a fait remarquer M. Amir Raeesian l’avocat de Keywan Karimi en conclusion de sa déclaration accordée au site de la Campagne Internationale Pour les Droits de l’Homme en Iran.

En plus de cinéastes et de documentariste Iraniens de renoms, Plusieurs autres collègues internationaux de ce réalisateur, ainsi que de nombreux autres organisateurs de grands festivals documentaires Français, Espagnols*3 et Italiens*4 ont fermement condamné l’arrestation et la lourde condamnation arbitraire émise contre Keywan Karimi tout en appelant à sa libération. Deux de ces documentaires de Marz-e Shekasteh- la Frontière Brisée *5 et Zendegi-e Zan va Shohar La vie d’un mari et de sa femme; ont remporté plusieurs grand prix internationaux.

Ci dessous Trailer du documentaire Neveshtan Rooy-e Shahr -Ecrire dans la ville:

Intervention de José Luis Rebordinos, directeur du Festival International du Film de San Sébastian, appelant à la libération de Keywan Karimi.

Intervention d’Ahmad Rafat pour la libération de Keywan – Casa del Cinéma, Rome 12 Novembre 2015

Voir aussi sur: http://www.iranhumanrights.org/2015/12/keyvan-karimi/
-*1 et *2 voir sur: http://www.iranhumanrights.org/2015/10/keywan-karimi/
-*3 voir sur – In defense of the Iranian director Keywan Karimi:
http://www.sansebastianfestival.com/2015/noticias/1/5632/in
https://vimeo.com/album/2544568/video/75495815
Pétition de soutien à signer sur la page: En defensa del director iraní Keywan Karimi / In defence of the Iranian director Keywan Karimi / Keywan Karimi zuzendari irandarraren alde
http://peticionpublica.es/psign.aspx?pi=Karimi
-*4 voir sur: http://www.km-studio.net/clienti/100autori.it/comunicati-stampa/203/solidarieta-al-regista-keywan-karimi/
-*5 voir sur: http://www.civitafilmcommission.it/inglese/news_articolo34_pag5.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s