Refus de droit d’asile systématiques pour les réfugiés Iraniens à la frontière Gréco-Macédonienne

Refus de droit d’asile systématiques pour les réfugiés Iraniens à la frontière Gréco-Macédonienne.

iranian-refugees2

2 et 4 Décembre nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site Persian 2 English analyse du militant défenseur des droits humain Irano Américain Hamid Zaydan Panah à propos des actuelles politiques criminelles de restrictions du droit d’asile et de libre circulation des refugié-es, décidées il y a peu par les instances gouvernementale de la plupart des pays de l’Union Européene :

Les réfugiés Iraniens fuyant les persécutions ont rejoint des milliers d’autres demandeurs d’asile dans leurs protestations contre de nouvelles restrictions qui leurs ont été imposées par une majorité des États des Balkans. Selon plusieurs rapports récents *1, nous avons appris qu’à la frontière Gréco-Macédonienne au moins six réfugiés Iraniens s’étaient cousus les lèvres puis s’étaient lancés dans des actions de grèves de la faim, afin de protester contre la fermeture de ce passage, les empêchant ainsi de voyager vers des pays de l’Europe occidentale où ils voulaient trouver refuge.

Ces protestations surviennent après que la Slovénie et un certain nombre d’autres pays de l’UE aient annoncé qu’ils allaient limiter l’accès à leurs territoires aux seules personnes qui fuient les violences en Syrie, en Irak ou en Afghanistan, tout en affirmant que ceux originaires d’autres pays n’étaient que des «Migrants économiques» et non des réfugiés politiques. Cette annonce et ces mesures brutales ont bloqué les mouvements de dizaines de milliers d’autres réfugiés en provenance d’Afrique du Nord, d’Asie du Sud Est, et d’Iran. Des politiques qui hélas ne tiennent pas compte du fait que beaucoup de ces réfugiés sont eux aussi confrontés à des répressions politiques ou à des persécutions majeures, même si il n’y a pas de conflits militaires en cours dans la plupart de ces pays.

L’un de ces manifestants Iraniens âgé de 34 ans nommé Hamid qui s’était cousu les lèvres en signe de protestation, a déclaré à des journalistes de l’Agence Reuters: « Je veux aller vivre dans un pays libre. Je ne peux pas revenir en arrière. Je pourrait être pendu si je revenait en Iran « .

L’histoire de réfugiés Iraniens*2 fuyant les persécutions dans leurs pays, est à la fois longue et douloureuse et elle se poursuit encore de nos jours. Le régime iranien continue d’être l’un des pires violateurs des droits humains du monde*3, et l’un des pays de la planète qui à le taux le plus élevé d’exécutions par habitants. C’est aussi un État qui continue à faire exécuter en masse des individus pour des « Crimes et délits » qui partout ailleurs dans le monde sont considérés comme de simples délits mineurs, ce qui est totalement illégal au regard même des nombreux accords relatifs aux droits civils et politiques des prisonniers ratifiés par l’Onu- [Et pourtant signés par l’Iran-NDR].

Compte tenu du climat politique de répression actuel dans le pays et de l’absence de toutes procédures régulières dans le système Judiciaire de la « République Islamique d’Iran », il n’est pas surprenant que de nombreux Iraniens choisissent eux aussi de demander l’asile politique à l’étranger. Cependant tous ceux qui ne fuient pas seulement que la répression, sont maintenant apparemment pris dans un nouveau filet d’injustices et sont forcés de payer le prix fort du fait de toutes ces nouvelles politiques illégales et inhumaines décidées par les États de l’U.E.

Cette politique de fermetures des frontières et de restrictions du droit de circulation*4 qui dénie toute liberté de mouvements aux réfugiés basée simplement sur leur pays d’origine est à la fois injuste et totalement illégale en vertu même du droit international*5. Elle punit tout simplement toutes ces personnes, sur les seules base de leurs origines nationales, sans aucune forme de réflexion sur le fond de leurs demandes légitimes, sur leurs persécutions passées ou sur la probabilité de persécutions futures dont elles pourraient êtres les victimes.

Les défenseurs des droits de l’homme, devraient au niveau mondial faire tout leur possible pour attirer l’attention sur cette grave injustice et appeler à la protection de tous les réfugiés sans tenir compte de leurs origines nationales. Et en particulier de ceux et celles qui fuient des pays avec des dossiers documentés de persécutions et de violations des droits humains tels-que l’Iran.

Hamid Zaydan Panah est un activiste et avocat défenseurs des droits de l’homme et du droit d’asile d’origine Irano-Américaine , il travaille également sur les problèmes de défense des droits des migrant-es et des réfugié-es à San Francisco.

iranian-refugees

iranian-refugees3

iranian-refugees-1

iranian-refugees4

Photos sources Persian 2 English et la page Face Book Freedom Messenger.
Voir aussi sur: http://persian2english.com/?p=25340
-*1 lire sur: http://neobservatory.org/reports/
Et sur: https://soliranparis.wordpress.com/2015/11/27/frontiere-greco-macedonienne-des-refugies-iraniens-se-cousent-les-levres-pour-protester-contre-les-politiques-racistes-europeennes-de-fermetures-des-frontieres/
-*2 voir sur Roots of the diaspora Part 1 of the series on Iranian refugees: http://persian2english.com/?p=16745
-*3 lire sur: http://neobservatory.org/human-rights/
-*4 lire sur: http://www.reuters.com/article/us-europe-migrants-balkans-slovenia-idUSKCN0T816O20151119#us74lqjG9qTamR0a.97
-*5 lire sur: http://www.unhcr.org/4ec262df9.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s