Province du Kurdistan la police Iranienne des frontières tue six travailleurs pauvres nomades Kurdes Kolbers

Province du Kurdistan la police Iranienne des frontières tue six travailleurs pauvres nomades Kurdes Kolbers

borderkolbarsrhojelat

27 et 29 Novembre nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site du Kurdistan Human Rights Network -KHRN: Au cours de ces quatre dernières semaines, la police des frontières Iranienne a tiré délibérément et tué six travailleurs nomades Kurdes Kolbers accusés de faire de la « Contrebande ». Les Kolbers (Ou Kolbaran) est le nom Kurde utilisé pour décrire des travailleurs pauvres nomades du Rhojelat (Kurdistan Iranien) qui n’ont pas d’autre choix que ce travail qui consiste à porter (Souvent à dos d’hommes) des marchandises diverses pour aller les vendre sur les marchés des villages isolés dans les zones frontalières Iran-Irak-Turquie.

Le Dimanche 25 Octobre 2015 dernier, selon des rapports de terrain soumis aux militants et activistes du site du KHRN la police des frontières Iranienne a de nouveau ouvert le feu sur un groupe de travailleurs nomades Kolbers prés du village de Machak situé dans la zone du district de Chalderan, tuant sur le coup deux jeunes travailleurs Kurdes Naser Dalaie – 25 ans et Mostafa Nouri -27 ans.

Des témoins locaux ont déclaré que les corps de ces deux Kolbers avaient ensuite été traînés derrière les voitures de police, depuis l’endroit où ils avaient été abattus jusque sur le seuil d’une station de police locale. Un autre incident de ce type a eu lieu le Mardi 27 Octobre 2015 quand sur la route principale située entre les villes de Bijar et de Zanjan, la police Iranienne des frontières a ouvert le feu sur un véhicule de travailleurs Kolbers originaires de la ville de Saqqez, tuant sur le coup Mansour Abbasi -25 ans et Faramarz Rashidi -28 ans.

Le 16 Novembre 2015 dernier, des policiers Iraniens de la base Aqaberar située dans la ville de Qasre Shirin, ont ouvert le feu sur un camion appartenant à des travailleurs Kolbers et affirmé ensuite que les chauffeurs se livraient à de la: « Contrebande de carburants et de gaz ménager ». L’un des passagers de ce camion Saied Jamali a été tué sur le coup et ses deux compagnons d’infortune ont été arrêtés.

Saied Jamali était un jeune Kurde Iranien âgé de 21 ans qui venait de terminer son service militaire un mois avant son assassinat, il avait du s’astreindre à travailler en tant que Kolber pour assurer la survie de sa famille suite au récent décès  de son père. Après avoir appris la nouvelle de la mort de son fils Saied, sa mère très éprouvée a transférée d’urgence à l’hôpital en raison d’une crise de panique aiguë.

Une source locale bien informée a déclaré aux activistes du site du KHRN que la famille de Saied avait été ensuite obligée de payer aux autorités Iraniennes, l’argent des balles qui avaient été utilisées pour tuer leur fils, sous peine de ne pas pouvoir reprendre le corps de celui-ci qui avait été ramené dans la morgue de la station de police de la ville de Qasre Shirin .

Le maire adjoint de la ville de Qasre Shirin a affirmé ensuite que ces trois personnes faisaient soi-disant partie d’un « Gang de contrebandiers » et que la raison de la mort de Saied Jamali était due à une balle: « Qui avait ricoché lors de la poursuite de ce camion par la police, à cause des routes cahoteuses et inégales ». Cependant il convient de mentionner que d’autres témoins locaux, ont indiqué que les officiers de la police Iranienne des frontières avaient tiré directement sur ce camion, alors que celui-ci était à l’arrêt et que ces trois jeunes passager étaient en train de vendre du Gaz ménager à leurs clients.

Cette nouvelle série de meurtres de travailleurs nomades Kurdes Kolbers déguisées en « Bavures » par la police Iranienne ne s’arrête hélas pas la puisque les activistes du KHRN ont appris que le Dimanche 22 Novembre 2015 à la périphérie de la ville Qazvin, des policiers Iraniens avaient ouvert le feu sur la voiture de Malmal Hamalawi, et tué sur le coup ce travailleur Kolber Kurde originaire de la ville de Mahabad.

Depuis la date du jour de cet incident, il a également été rapporté aux activistes du KHRN que les autorités Iraniennes n’avaient toujours pas daignées rendre le corps de M. Malmal Hamalawi aux membres de sa famille.

Voir aussi sur: http://kurdistanhumanrights.org/iranian-authorities-kill-six-kolbars-tradesmen/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s