Ville de Sanandaj cérémonies de funérailles du militant syndicaliste Iranien Kourosh Bakhshandeh sous haute surveillance des forces répressives du régime des Mollahs

Ville de Sanandaj cérémonies de funérailles du militant syndicaliste Iranien Kourosh Bakhshandeh sous haute surveillance des forces répressives du régime des Mollahs.

Korosh-Bakhshandeh

Kourosh Bakhshandeh sources photo Kampaign.info

19 et 20 Novembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues par le bias des sites Kampaign.info et de Radio Zamaneh: Le militant syndicaliste Iranien Kourosh Bakhshandeh, la militante exceptionnelle du travail, est décédé le 5 Novembre 2015 dans sa ville natale de Sanandaj (Province du Kurdistan Iranien ou Rojhelat), en raison d’une crise cardiaque.

Selon les militants du site Campaign to Defend Civil and Political Prisoners, ce militant syndicaliste Iranien membre du Comité de Coordination pour la création d’Organisations Libres de Travailleurs en Iran et membre du conseil exécutif du Comité pour la défense des militants syndicaux de la ville de Mahabad, avait fait l’objet d’une opération chirurgicale à l’hôpital Rajai à Téhéran en raison d »une grave insuffisance cardiaque.

M. Bakhshandeh avait été arrêté par des Agents du Ministère des Renseignements le 7 Mars, 2015, à Sanandaj, Il fut libéré provisoirement quelques semaines plus tard le 6 mai 2015, moyennant une caution de 100 millions de Tomans (Environ 33.000 $ Américains).

Kourosh avait été arrêté le 20 Octobre, 2015pour des accusations : « d’Appartenance au Komalah«  (Un Parti communiste d’opposition Iranien) […] « Participation à manifestations contre le régime de l’Iran » et « Composition et création du syndicat illégal du Comité de Coordination pour la création d’Organisations libres de Travailleurs en Iran« . La direction de la Cour du « Tribunal Révolutionnaire Islamique » de la ville Sanandaj l’avait tout d’abord condamné à une peine de deux ans de prison, par la suite les activistes du site Kampaign ont appris par le biais du Comité de Coordination pour la création d’Organisations libres de Travailleurs en Iran, le verdict avait été ensuite commué en une peine de trois mois et un jour en prison, sur la base de l’Article 38 du code pénal Islamique: « En raison de sa maladie et de son grand age « .

Koorosh-Bakhshandeh

-Cérémonies de funérailles de ce militant syndicaliste Iranien sous haute surveillance policière et dans l’irrespect total du deuil de la famille de la part des sbires policiers du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani.

10 Novembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site d’opposition Iranien Radio Zamaneh: Plus de 1000 personnes ont assisté aux cérémonies de funérailles de Kourosh Bakhshandeh un militant syndicaliste de premier plan qui a été inhumé le Vendredi 6 Novembre 2015 dans le cimetière de sa ville natale de Sanandaj. Kourosh était décédé d’une crise cardiaque le jour précédent.

Ce militant et activiste défenseurs des droits des travailleurs avait été membre
du Comité de Coordination pour la création d’Organisation Libres de Travailleurs en Iran et également été membre exécutif de la Commission de défense des militants ouvriers de la ville de Mahabad.

Les activistes du site Campaign to Defend Civil and Political Prisoners ont rapporté que Kourosh Bakhshandeh avait subi une intervention chirurgicale à cœur ouvert à hôpital Rajai de Téhéran. Où ses médecins lui avaient déconseillé la pratique de toutes activités quotidiennes excessives et de se soumettre à toute situation stressante.

Le site Web du Comité de Coordination pour la création d’Organisation de Travailleurs Libres en Iran a rapporté que ses proches et sa famille avait enveloppé le cercueil contenant le corps de Kourosh Bakhshandeh dans un drapeau rouge en conformité avec la demande qu’il avait faite dans son testament. La cérémonie a eu lieu sous haute surveillance d’Agents des forces répressives Iraniennes et du Ministère des Renseignements qui dans l’irrespect le plus total du deuil de la famille et de ses amis, ont filmé toute la durée l’événement tout en prenant des photos de la plupart des participants.

La Direction générale de la Cour du « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Sanandaj, avait condamné Kourosh Bakhshandeh à une peine de deux ans de prison en Septembre 2015 dernier, pour son appartenance présumée au groupe Kurde Iranien dissident du Komalah ainsi que pour sa participation a des organisations syndicales indépendantes et à des actions de protestations et à des manifestations ouvrières dans sa région. Cette peine avait ensuite été réduite à un peu plus de trois mois et un jour de détention à cause de sa maladie et de son âge, grâce à ses avocats qui ont basé leur défense sur l’Article 38 du code pénal Islamique, stipulant (En principe) que de lourdes peines ne peuvent pas être appliquées à des prévenus très âgés et gravement malades.

Kourosh avait été arrêté Mars 2015 dernier puis libéré deux mois plus tard moyennant une caution de 100 millions de Tomans. Il a toujours nié toutes les accusations portées contre lui par cette Cour. Il a également nié avoir entretenu des liens avec des groupes d’opposition basés à l’étranger. Et insisté pour dire que ses activités syndicales et celles qu’il menait pour le Comité de Coordination pour la création d’Organisations Libres de Travailleurs en Iran étaient pour lui tout à fait légales et légitimes.

Notre camarade Kourosh Bakhshandeh est le deuxième militant syndicaliste à mourir d’une crise cardiaque au cours de ces dernières semaines. En Septembre 2015 dernier, le militant syndicaliste emprisonné Shahrokh Zamani avait été retrouvé mort dans des circonstances troubles à l’intérieur de sa cellule dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shah. Ses codétenus avaient réalisé qu’il était mort quand ils avaient essayé de le réveiller à leur retour de leur promenade matinale dans la cour de la prison, il convient d’ailleurs de rappeler que selon les témoignages de certains d’entre eux que le corps Shahrokh portait de nombreuses traces de coups et de bleus quant il fut découvert.

Shahrokh Zamani avait également été membre du même Comité syndical que Kourosh Bakhshandeh, il avait également été très actif dans le redémarrage des activités du Syndicat libre des travailleurs peintres en bâtiments Iraniens. Il avait été arrêté en Juillet 2011 et condamné à une peine de 11 ans de prison pour ses activités syndicales. Il a depuis été inhumé dans le cimetière de sa ville natale de Tabriz (Nord-Ouest de l’Iran).

Certains analystes ont lié cette augmentation croissante du nombre de ces décès par crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux chez les militants syndicalistes et ouvriers Iraniens, au stress et aux pressions continuelles, auxquelles sont soumises quotidiennement ces personnes et leurs familles, par les autorités policières et judiciaires de la « République Islamique ».

Koorosh-Bakhshandeh-2

Korosh-Bakhshandeh3

Voir aussi sur: http://www.kampain.info/archive/8350.htm
Et sur: http://en.radiozamaneh.com/articles/large-crowd-under-surveillance-as-hundreds-mourn-labour-activist/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s