Condamnation à une peine d’un an de prison pour la journaliste Reyhaneh Tabatabai

Condamnation à une peine d’un an de prison pour la journaliste Reyhaneh Tabatabai.

Reihaneh-Tabatabaei

Reyhaneh Tabatabai.

19 et 17 Novembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site d’opposition Radio Zamaneh recoupant d’autres nouvelles parues récemment sur le site des activistes défenseurs des droits humains Iraniens de l’International Campaign for Human Rights in Iran qui ont rapporté que le clan des ultras conservateurs*1 avait de nouveau lancé une grande campagne de répression et de pressions contre les journalistes travaillant pour des journaux du camp réformateur (Des journaux connus pour être de très rares espaces de liberté dans la presse Iranienne), campagnes qui se sont soldées ces trois dernières semaines par plusieurs arrestations*2 et des condamnations à des peines de prison visant des journalistes et des directeurs de journaux jugés pas assez dociles ou «En voie d’être séditieux » par le régime.

La journaliste iranienne Reyhaneh Tabatabai et membre du Front de la participation Islamique -un parti d’opposition réformiste, a été condamnée à une peine d’un an de prison assortie d’une interdiction de deux ans de toutes ses activités politiques et médiatiques.

Le site du journal Kaleme News (Proche de l’opposition réformatrice) a rapporté que Reyhaneh Tabatabai qui avait été jugée et condamnée à une peine d’un an de prison pour des accusations de : « Propagande contre le régime » il y a environ un an, avait été convoquée par un « Tribunal Révolutionnaire » pour purger sa peine qui a été confirmée ce Mardi 17 Novembre 2015.

Reyhaneh Tabatabai avait déjà été arrêtée une première fois en Décembre 2010 et interrogée pendant plus de 36 jours par les services de Renseignements des « Gardiens de la Révolution » de l’IRGC. Elle avait ensuite été inculpée puis condamnée à une peine de six mois de prison pour des accusations : « d’activités illégales de promotion pour des élections libres » et de « diffusion des nouvelles mensongères en rapport avec le Mouvement Vert».

En 2012, Reyhaneh Tabatabai fut de nouveau arrêtée à son domicile avec un certain nombre d’autres journalistes et libérée après un mois de détention, moyennant une caution de 200 millions de Tomans.

Reyhaneh Tabatabai travaillait avant cette condamnation pour l’agence Sina News et le quotidien Bahar News.

Voir aussi sur : http://en.radiozamaneh.com/articles/one-year-sentence-finally-catches-up-with-reformist-journalist/
Ainsi que sur : http://www.iranhumanrights.org/2015/11/reyhaneh-tabatabaie-sentenced-prison/
Journalist Reyhaneh Tabatabai To Spend One Year Behind Bars:
http://en.iranwire.com/features/6894/
-*1 relire cet article daté du 9 Novembre 2015 paru sur le site de l’ International Campaign for Human Rights in Iran sur cette reprise en main et des journaux réformateurs par le clan du dictateur Ali Khamenei et celui de la ligne dure des ultraconservateurs appuyé par les services de Renseignements des « Gardiens de la Révolution » de l’IRGC:
http://www.iranhumanrights.org/2015/11/pre-election-crackdown/
-*2 Relire aussi : https://soliranparis.wordpress.com/2015/11/17/arrestation-du-caricaturiste-iranien-hadi-heidari-pour-avoir-publie-un-dessin-en-solidarite-avec-les-victimes-des-attentats-de-paris/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s