Le prisonnier politique Kurde Iranien Kaiwan Dawoodi en grave danger par manque de soins médicaux

Le prisonnier politique Kurde Iranien Kaiwan Dawoodi en grave danger par manque de soins médicaux.

KaiwanDawoodi2

Kaiwan Dawoodi

15 et 16 Novembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via l’agence de presse Kurde indépendante Kurdpa News: Kaiwan Dawoodi un jeune prisonnier politique Kurde Iranien gravement malade, actuellement détenu dans la prison de la ville d’Urmiyeh, se trouve en grave danger par manque de soins médicaux appropriés.

Selon des témoignages recueillis par des journalistes de l’Agence Kurdpa News, les responsables du Bureau de la sécurité de la prison Centrale Darya située dans la ville d’Urmiyeh, refusent systématiquement toutes les demandes du jeune prisonnier politique Kurde Kaiwan Dawoodi, a pouvoir être transféré d’urgence dans un hôpital à l’extérieur de la prison, alors que son état de santé physique s’est extrêmement détérioré.

Par le biais une conversation téléphonique qu’un journaliste de Kurdpa News a pu avoir avec un proche de ce prisonnier politique, nous avons appris que Kaiwan souffrait d’une grave infection à la jambe droite qui pourrait se transformer en une septicémie généralisée, à cause d’une broche métallique qui s’est déplacée à l’intérieur de sa jambe.

La même source a déclaré que les forces de sécurité prison avaient refusé d’accorder à ce prisonnier âgé de 26 ans, ses droits à bénéficier à une procédure de libération provisoire dites de « Congé médical », la seule manière qui lui permettrait d’être soigné correctement dans un hôpital public hors de la prison qui ne dispose bien sur pas dans son infirmerie vétuste du matériel médical adéquat. Des demandes légitimes qui ne sont pourtant pas incompatibles avec les règlements intérieurs édictés par l’Administration pénitentiaire Iranienne.

Le refus de fournir un traitement médical à ce prisonnier politique, est une nouvelle violation manifeste par les autorités gouvernementales Iraniennes du Traité international de l’ONU relatif au respect des droits civils des prisonniers, dont la « République Islamique d’Iran » est pourtant signataire.

Il convient de rappeller que priver un prisonnier de son droit a pouvoir bénéficier d’une attention médicale s’il est gravement malade, est considéré par plusieurs articles de ce même traité, comme un non respect des conventions internationales et comme des actes de torture purs et simple.

Kaiwan Dawoodi avait été arrêté à l’age de 19 ans par des agents du Ministère des Renseignements, à un carrefour sur la route menant de la ville de Mahabad au village de Dara-lak. Il fut ensuite jugé et condamné à une peine de 10 ans de prison par un « Tribunal Révolutionnaire » local pour des accusations: « d’Appartenance à un groupe d’opposition Kurde illégal ». Il en est maintenant à sa 7éme année passée derrière les barreaux et il lui reste encore trois ans à passer en détention.

Voir aussi sur: http://www.kurdpa.net/english/more/66644
Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s