Hassan Rouhani continue de défendre les programmes d’exécutions de centaines de prisonniers en Iran au nom de la lutte anti drogue.

Hassan Rouhani continue de défendre les programmes d’exécutions de centaines de prisonniers en Iran au nom de la lutte anti drogue.

rouhani-2

13 et 15 Novembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights : Dans une interview qu’il a accordée au quotidien italien Corriere della Sera, le président Hassan Rouhani a défendu les programmes répressifs gouvernementaux Iraniens qui se soldent chaque année par les exécutions de centaines de prisonniers accusés d’êtres des trafiquants ou des usagers de drogue dans ce pays. Répondant à une question sur le nombre toujours plus grand des exécutions en Iran, Hassan Rouhani a répété la réponse souvent donnée par les autorités iraniennes: « La plupart des exécutions en Iran sont liées à des affaires de trafic de drogue, en raison de la longue frontière poreuse que nous partageons avec notre voisin l’Afghanistan. Si nous abolissions la peine de mort pour ces infractions, nous rendrions plus facile les trafics de drogue vers les pays européens, et ce serait très dangereux pour vous Européens qui en êtes les principales victimes ». Ces commentaires ont été faits par Hassan Rouhani  le Jeudi 12 Novembre 2015, deux jours avant le début des visites qu’il avait prévu de faire en Italie, au Vatican et en France*1.

Iran Human Rights appelle les gouvernements Italien et Français à mettre d’urgence la question de la peine de mort en Iran à l’ordre du jour lors des visites que le président Rouhani fera dans ces  pays. « Lorsque le président d’un pays comme l’Iran qui exécute une moyenne plus de trois personnes par jour vient en visite dans d’autres pays, la question de peine de mort doit être le principal sujet de discussions avec ce pays. l’Italie et la France sont deux pays importants qui sont parmi ceux qui ont largement contribué à l’abolition et aux remises en cause de la peine de mort dans le monde, l’utilisation quotidienne de la peine de mort par l’Iran devrait donc être principalement mis à l’ordre du jour lors de tous les entretiens qu’auront les représentants des gouvernements Français et Italien avec M. Hassan Rouhani » a expliqué Mahmood Amiry-Moghaddam, le porte-parole d’Iran Human Rights et du RSI.

L’Iran est l’un des pays du monde avec le plus haut taux d’exécutions par habitants. Selon les derniers rapports publiés par Iran Human Rights et le RSI, plus de 830 personnes ont été exécutées en Iran depuis le début de l’année 2015, c’est aussi l’un des pays du monde qui a eu le nombre d’exécutions le plus élevé au cours de ces 25 dernières années*2. Il convient également de rappeler que le nombre de ces exécutions a augmenté de plus de 30% depuis qu’Hassan Rouhani est devenu président de la « République Islamique d’Iran ».

La plupart des exécutions pratiquées en Iran sont liées à des « Crimes » en rapport avec affaires de trafics et d’usages de drogues.

Depuis l’année 2010, plus de 2.500 personnes ont été exécutées en Iran pour des infractions liées à des affaires de drogue présumées. Contrairement à ce qu’affirme péremptoirement Hassan Rouhani, ces exécutions n’ont jamais ralenti l’usage de drogues, ni même dissuadé en quoi que ce soit les gros trafiquants de stupéfiants en Iran *3. Au contraire les rapports officiels internationaux comme certains publiés par des organismes officiels du gouvernement Iranien même, indiquent que les problèmes de trafics de drogue et de toxicomanie, ont été à la hausse dans le pays au cours de ces 20 dernières années.

Les « délinquants » toxicomanes appartiennent souvent à des groupes de populations qui sont parmi les plus pauvres et les plus marginalisées de la société Iranienne. Enfin il faut mentionner que de nombreux rapports publiés par Iran Human Rights et par d’autres ONG’s internationales de renom spécialisées dans la défense des droits humains, ont régulièrement dénoncé et rapporté des cas de tortures, de « confessions » et d’aveux forcés, de procès inéquitables, et d’entraves systématiques aux droits d’avoir recours à des avocats de la défense, pour une immense majorité de prisonniers qui ont été condamnés à mort dans des affaires de trafics ou d’usage de drogues en Iran.

Voir aussi sur http://iranhr.net/en/articles/2367/

-*1 Visites annulées depuis et « Reportée ultérieurement » en raison des terribles attentats commis par les milices théocratiques et fascistes de Daesh à Paris le Vendredi 13 Novembre 2015.

-*2 Voir sur Iran more executions reported in 2015 than any other time in 25 years: http://iranhr.net/en/articles/2335/

-*3 Gros trafiquants de drogues qui souvent disposent de soutiens et de complicités dans les très hautes sphères gouvernementales de la « République Islamique d’Iran » et chez certains sbires du régime comme les « Gardiens de la Révolution » ou Pasdarans.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s