Exécution de la jeune prisonnière Iranienne Fatemeh Salbehi alors que celle-ci était mineure quand elle fut condamnée à mort

Exécution de la jeune prisonnière Iranienne Fatemeh Salbehi alors que celle-ci était mineure quand elle fut condamnée à mort.

Fatemeh-Salbehi

15 et 23 Octobre, 2015 nouvelle qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights : Les autorités iraniennes ont fait exécuter la jeune prisonnière Fatemeh Salbehi alors que celle-ci était encore mineure lors de sa condamnation à mort, selon des rapports transmis par des sources Iraniennes aux militant-es et activistes du site IHR.

Fatemeh avait été reconnue coupable du meurtre de son mari en 2008, quand elle avait 17 ans. Elle venait d’avoir 23 ans quand elle a été pendue dans la prison Adel abad de la ville Chiraz (Sud de l’Iran) tôt dans la matinée du Mardi 13 Octobre 2015.

A cette époque Fatemeh Salbehi avait été marié à l’âge de 16 ans à un homme âgé de 30 ans nommé Hamed Sadeghi. Un an plus tard, le corps de son époux Hamed avait été retrouvé mort dans leur maison, alors même que Fatemeh était en classe à l’école des filles à ce moment-là. Elle avait ensuite été condamnée à mort après avoir été accusée de l’assassinat de son mari. Il convient de mentionner que Fatemeh n’a jamais pu avoir le droit de consulter un avocat durant toutes les séances d’interrogatoires que lui avait fait subir la police avant son procès.

Iran Human Rights -IHR condamne fermement l’exécution de Fatemeh Salbehi. M.Mahmood Amiry-Moghaddam, le porte-parole du RSI, a déclaré: « L’exécution de Fatemeh Salbehi est une violation claire des obligations internationales de l’Iran, les dirigeants des autorités iraniennes, et particulièrement le guide suprême Ali Khamenei, doivent être tenus pour responsables de ce crime » […] « Nous appelons également toute la communauté Internationale à condamner l’exécution de Fatemeh Salbehi« .

Malgré la ratification de la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant qui stipule qu’un jeune mineur « délinquant» ne peut pas être condamné à mort s’il avait moins de 18 ans au moment du crime présumé dont il a été accusé, les autorités iraniennes ont fait exécuter depuis 2014 au moins 16 prisonniers qui étaient mineurs avant les faits qui leur avaient été imputés. Un rapport récent publié par Iran Human Right et le RSI a montré que les chiffres des exécutions en Iran pour la seule année 2015, ont été parmi les plus élevés dans ce pays au cours de ces 25 dernières années.

Voir aussi sur : Iranian authorities have executed the juvenile offender Fatemeh Salbehi: http://iranhr.net/en/articles/2341/

Soliranparis contact  nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Exécution de la jeune prisonnière Iranienne Fatemeh Salbehi alors que celle-ci était mineure quand elle fut condamnée à mort

  1. Ping : En Iran, les petites filles peuvent être condamnées à mort dès l’âge de 9 ans | Sans Compromis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s