Le militant syndicaliste et prisonnier politique Iranien Behnam Ebrahimzadeh de nouveau privé de tout traitement médical approprié alors qu’il est gravement malade

Le militant syndicaliste et prisonnier politique Iranien Behnam Ebrahimzadeh de nouveau privé de tout traitement médical approprié alors qu’il est gravement malade.

BehnamEbrahimzadeh2

12 et 16 Octobre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: Le militant syndicaliste et prisonnier politique Iranien Behnam Ebrahimzadeh vient d’être récemment examiné par les médecins de la prison où il est actuellement arbitrairement enfermé, selon leurs diagnostics il souffre d’une grave forme d’Arthrite du cou, et d’un déplacement de ses cinquièmes et sixièmes vertèbres de son cou. Malgré cela les Agents de l’administration pénitentiaire Iranienne s’obstinent encore à lui refuser une permission dite de « Congé Médical » provisoire (Même de courte durée) qui pourrait lui permettre d’être transféré vers un hôpital public pour y être correctement soigné.

 Selon les tous derniers rapports parvenus aux militant-es et activistes du site de l’Agence Iranienne de défense des droits humains HRANA, nous avons appris que notre camarade militant syndicaliste et prisonnier politique Iranien Behnam Ebrahimzadeh, actuellement détenu dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr (Ville de Karaj-Province de Téhéran), souffre d’aggravations de son état de santé, dues selon ses proches à toutes les pressions qu’il à subi en détention, ainsi qu’a l’absence répétée de tous traitements médicaux appropriés. Alors que ces jours derniers les médecins de l’infirmerie de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr ont recommandé qu’il subisse une opération chirurgicale urgente hors de prison, l’administration pénitentiaire vient de lui refuser à nouveau qu’il soit transféré à l’hôpital.

Ce militant syndicaliste Iranien fait également face à de nouvelles plaintes pour de supposées « Insultes » qu’il aurait proféré contre un Gestionnaire Interne corrompu *1 de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr du nom de Najm al-Din Hosseini, cela risque de lui valoir un autre procès et de le faire condamner à une nouvelle peine, alors qu’il a déjà été ultérieurement condamné à une peine supplémentaire de Sept ans et 10 mois d’emprisonnement. Selon des sources locales bien informées, cette nouvelle procédure judiciaire n’a toutefois pas encore été soumise ni notifiée officiellement à ce prisonnier politique.

Il convient de rappeler que notre camarade Behnam Ebrahimzadeh est actuellement enfermé avec des prisonniers considérés comme violents et dangereux pour leurs codétenus, dans la Salle numéro 5 du Quartier numéro 2 de la prison de Gohardasht Rajaee Shahr, connue aussi sous le nom de Section Dar-Al-Quran. Dans cette Section à caractère éminemment idéologique pour le régime, sont généralement enfermés des « Prisonniers religieux » ou dits de « Droits communs » qui sont obligés de lire et d’apprendre par cœur des passages entiers du Coran, s’ils veulent pouvoir bénéficier d’amnisties, de remises de peines ou bien encore de mises en libération conditionnelles pour raisons de santé – ou procédures dites de « Congés médicaux »Ndr.

Behnam Ebrahimzadeh qui est maintenant, en prison depuis plus de 5 ans, a été condamné en Décembre 2015 dernier à une peine supplémentaire de 9 ans demi d’emprisonnement. Cette peine a ensuite récemment été ramenée par une Cour d’appel à 7 années, 10 mois et 18 jours d’emprisonnement*2.

Notre camarade Behnam qui a été arrêté en 2009, avait été initialement condamné à une peine de 20 ans de prison par un « Tribunal Révolutionnaire », une première peine qui avait ensuite été réduite à 5 ans par une autre Cour d’appel.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/behnam-ibrahimzadeh-deprived-proper-medical-treatment
Relire également les autres articles que nous avons consacrés à notre Camarade Behnam Ebrahimzadeh :
https://soliranparis.wordpress.com/?s=Behnam+Ebrahimzadeh+
-*1: voir aussi sur les combines et trafics sordides de Najm al-Din Hosseini , le Gardien chef corrompu de la Section numéro 2 de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh qui accuse Behnam de l’avoir « Insulté, alors qu’il a lui même été mis a pied et arrêté pour avoir fait rentrer et trafiquer de la drogue dans cette même section de cette prison : : https://hra-news.org/en/rajai-shahr-prisons-warden-arrested-importing-drugs-prison
-*2: Alors qu’il était en train de terminer la cinquième année de cette peine. Behnam fut condamné (La encore dans cette affaire) par le « Juge » de sinistre mémoire Abu’l-Qasim Salavati le 29 Décembre 2014 dernier, à une peine supplémentaire de 9 ans et demi de prison, pour sa participation présumée aux événements survenus lors d’une mutinerie qui avait éclatée les 17 et 18 Avril 2014 dans la Section 350 de la prison d’Evin à Téhéran, journée que les opposants Iraniens nomment maintenant le Jeudi noir d’Evin. Mutinerie durant laquelle de nombreux prisonniers politiques furent violemment passés à Tabac et matraqués par les Matons d’Evin épaulés par des forces anti émeutes spéciales de la Police Naja.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s