Province du Khūzestān suicide par immolation d’Omid Rashedi un jeune employé qui avait dénoncé les malversations financières d’un directeur de l’administration municipale de la ville de Ramshir

Province du Khūzestān suicide par immolation d’Omid Rashedi un jeune employé qui avait dénoncé les malversations financières d’un directeur de l’administration municipale de la ville de Ramshir.

khuzestan-autoimmolation

Omid Rashedi Amiri source photo Freedom Messenger.

29 Septembre 2015 nouvelle qui nous sont parvenues via la page Face Book d’opposition Freedom Messenger l’Iran connait une hausse sans précédent de suicides et en particulier ceux par auto-immolations de travailleurs qui en arrivent à cette extrémité pour protester contre la pauvreté et l’oppression dont ils sont victimes quotidiennement. En témoigne cette nouvelle mort auto-immolation d’Omid Rashedi Amiri, un jeune responsable des affaires administratives employé par la « Guilde » de la ville de Ramshir (Province du Khuzestân) qui a été brutalement licencié après avoir révélé et dénoncé les malversations et les détournements de fonds public commis par un haut Cadre municipal de cette localité.

Le 24 Septembre 2015, M. Omid Rashedi Amiri, un citoyen Arabe résident de la province du Khūzestān âgé de 36 ans et père de deux enfants s’est donné la mort en s’auto immolant en signe de protestation après avoir appris le 23 Septembre 2015 qu’il était licencié suite à une dispute avec un Cadre supérieur directeur de l’administration municipale de la ville de Ramshir. M. Rashedi était titulaire d’une maitrise en comptabilité et en affaires financières et travaillait sous contrat à la tête du Bureau des affaires administratives de cette ville.

La veille de son suicide Omid avait passé quelques heures en détention pour avoir dénoncé les malversations financières de l’un de ses supérieurs hiérarchiques puis avait appris qu’il était licencié sans autre forme de procès quand il était retourné travailler à son poste.

L’oppression, le chômage, l’itinérance forcée, la montée de la précarité et des problèmes sociaux, la toxicomanie et la prostitution croissante, on conduit à une augmentation sans précédent des suicides et des auto-immolations dans plusieurs grandes villes à travers le pays. Le 30 Août 2015, Mansour Kayhani, un enseignant à la retraite et père de quatre enfants qui en avait assez des extorsions financières demandées par des Agents du régime pour la délivrance des permis de construire de sa maison, s’est versé de l’essence sur le corps puis a perdu la vie après s’être auto immolé en face de l’immeuble du gouverneur de la ville de Sanqar (Centre de l’Iran).

Le 12 Juillet 2015, un travailleur d’une boulangerie de Machhad s’est suicidé par auto-immolation à la suite d’une dispute et d’un litige salarial avec son patron. Le 20 mai 2015, Zarrin Kamrani une résidente du village de Safiabad situé dans le canton de Javanroud (Province de Kermânchâh) qui connaissait d’immenses problèmes de pauvreté s’est auto immolée et a perdu la vie. Au cours de la mi-Mai 2015, un jeune travailleur âgé 27 ans et père d’un enfant de six ans qui était employé de la Farasou Factory a perdu lui aussi la vie en s’auto immolant, il protestait contre son licenciement.

Le 7 mai 2015 à Shiraz, une jeune militante étudiante s’est auto immolée sur le parking du département des sciences humaines de l’Université islamique de Shiraz-Pardis en signe de protestation contre la pauvreté et les inégalités. Le 4 mai 2015 dans la ville de Mahābād (Province du Kurdistan Iranien) une jeune étudiante Kurde Farinaz Khosravani détentrice d’un baccalauréat en informatique qui était employée comme femme de chambre dans le plus grand hôtel de la ville, a perdu la vie après avoir sauté du quatrième étage de cet hôtel, pour tenter d’échapper à une tentative d’agression sexuelle contre sa personne commise par un Agent du Ministère des Renseignements.

Le 27 Avril 2015 selon l’Agence de nouvelles d’état liée au monde du travail de l’ILNA News, M.Ali Akbari qui était âgé de 45 ans et père de quatre enfants, un employé de la Daroupakhsh Factory a sauté du quatrième étage de cette usine pour mettre fin à une vie de misère. Ses proches ont déclaré qu’il s’était suicidé parce qu’il était incapable de payer les lourdes dépenses exigées pour le traitement médical de l’un de ses enfants gravement malade. Le 21 Avril 2015, Hamid Farokhi Diezej Malek qui était âgé de 43 et père de trois enfants, un vendeur de rue ambulant a perdu la vie en raison de la gravité de ses brûlures. Quelques jours avant Il s’était auto immolé en face du bureau du 8éme district de mairie de Tabriz le 13 Avril 2015 pour protester contre la confiscation de sa charrette par les forces répressives du régime Iranien.

Le 22 Mars 2015, un citoyen Arabe de la ville de Khorramchahr (Province du Khuzestân) M. Younes Asakereh un vendeur ambulant de fruits et légumes âgé de 31 ans et père de deux enfants a perdu la vie. Dix jours plus tôt, il s’était suicidé par auto immolation pour protester contre les attaques répétées des forces répressives Iraniennes qui lui avaient confisqué sa charrette alors que celle-ci était le seul moyen de subsistance de sa famille. Le 21 Mars 2015, M. Abdolkarim Ahmadi, un ouvrier âgé de 60 ans originaire de la ville de Divandarreh (Province du Kurdistan Iranien), est mort après s’être pendu Selon ses collègues il était dans l’incapacité de répondre aux besoins de base de sa famille à cause de ses immenses difficultés financières.

Les travailleurs Iraniens souffrent de pauvreté chronique, ils connaissent régulièrement la faim et le chômage, alors que toute les richesses de l’Iran sont pillées par les dirigeants du régime qui les dépensent sans compter dans la répression interne, dans l’exportation de leurs politiques terroristes et bellicistes dans toute les régions du Proche et Moyen Orient, dans l’achat d’armes et dans leurs projets de création d’armes de destruction massives.

Tant que le régime du « Guide suprême » Ali Khamenei restera au pouvoir, le sort de tous les déshérités du pays ne changera jamais, tant que celui-ci se maintiendra en place une majorité des populations Iraniennes ne connaitrons que le chômage de masse, la pauvreté, la faim, l’augmentation croissante de la prostitution et de la toxicomanie. La seule solution pour mettre fin à cette tyrannie et à cette oppression est de renverser définitivement le régime anti-humain des Mollahs afin de rétablir la démocratie en Iran.

Collectif Freedom Messenger 29 Septembre 2015.

Voir aussi sur : https://www.facebook.com/Freedom.Messenger

-Mise à Jour 29 Septembre 2015 – Les activistes Arabes Ahwazis du Collectif du Hashem Shabani Action Group, des opposants au régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et Hassan Rouhani ont également publié un communiqué en mémoire d’Omid Rashedi Amiri.

Omid-suicide

Omid-suicide2

Pour plus d’informations sur les atteintes continuelles aux droits humains que subissent les populations Arabe des provinces du Khuzestan et de l’Al Ahwaz (Sud de l’Iran) de la part du Régime raciste et anti humain des Mollahs vous pouvez les contactez via le site du groupe sur le lien ci-dessous :

http://ahwazi-action.org/
Et sur leur page Face Book : https://www.facebook.com/Hashem-Shabani-Action-Group-776259562494451/timeline/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s