Ville de Karaj mort tragique dans la sinistre prison de Gohardahst Rajaee Sharh de notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Shahrokh Zamani

Ville de Karaj mort tragique dans la sinistre prison de Gohardahst Rajaee Sharh de notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné Shahrokh Zamani.

shahrokh5

 

15 et 14 Septembre 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Réseau de Solidarité des travailleurs iraniens – Iranian Workers Solidarity Network, le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA et la page Face Book d’opposition Freedom Messenger : Nous avons appris la mort tragique de notre camarade et militant syndicaliste Iranien emprisonné Shahrokh Zamani survenue ce Dimanche 13 Septembre dans l’enceinte de la sinistre prison de Gohardahst Rajaee Sharh située dans la ville de Karaj à l’Ouest de Téhéran. Selon les premières déclarations d’officiels du régime notre camarade et ami Shahrokh Zamani serait mort « Soudainement d’un accident vasculaire cérébral » dans sa cellule.

Selon les premières nouvelles parvenues aux militant-es et activistes du site de l’Agence Iranienne de défense des droits humain HRANA, au cours des débuts de la matinée du Dimanche 13 Septembre 2015, les compagnons de cellule de Shahrokh Zamani ont constaté que celui-ci était décédé quand ils ont essayé de le réveiller pour aller effectuer la promenade du matin dans la cour de la prison.

Le Réseau de Solidarité des travailleurs iraniens est profondément attristé par les nouvelles de la mort de Shahrokh Zamani et envoie ses plus sincères condoléances à sa famille, ses amis, ainsi qu’à ses nombreux camarades de lutte.

Bien que les autorités du régime iraniennes affirment aujourd’hui que Shahrokh serait « Officiellement » décédé d’un « Accident vasculaire cérébral », ses compagnons de cellule ont pourtant déclaré qu’il avait des : « Bleus et des traces de meurtrissure noires sur tout son corps » quand ils l’ont découvert. Son corps a ensuite été rapidement transféré dans les locaux des médecins légistes de la prison pour un examen post mortem. Nous exigeons que les résultats de son autopsie soient mis à la disposition d’experts médicaux et de militants syndicalistes internationaux qui ont une réputation professionnelle irréprochable et une feuille de route cohérente pour tout ce qui relève de la solidarité Internationale, lors d’affaires concernant des militants Syndicaux victimes des violences d’états dans leurs pays respectifs.

La responsabilité de la mort de Shahrokh, qu’elle soit due à un accident vasculaire cérébral authentique ou tout autre soi-disant mort «Naturelle», se trouve en premier lieu être celle du régime totalitaire Iranien et celle de ses politiques de persécutions systématiques des militants syndicalistes et de l’opposition de gauche Iranienne. Pour le dire plus simplement: Shahrokh et tous les autres militants syndicaux et socialistes Iraniens n’ont commis aucun crime hormis de simples faits de syndicalisme et de militantisme pour défendre les droits de leurs camarades travailleurs en Iran. Et de fait ils ne devraient donc pas se retrouver en prison pour cela. Le moindre « accident » qui arrive à l’un d’entre eux en prison relève donc pour nous de la responsabilité même de ce régime dictatorial.

En plus d’être incarcérés arbitrairement et d’être tenus à l’écart de leurs familles, de leurs camarades de lutte, de leurs amis, des militants et camarades syndicalistes Iraniens comme Shahrokh, ont dû être obligés à plusieurs reprises de se lancer dans des actions de grève de la faim pour défendre leurs droits fondamentaux de prisonniers politiques, ild ont dû affronter de la part de leurs gardiens et de leurs interrogateurs les pires sévices physiques et psychologiques, ils ont du se doter de toutes les formes de courage imaginables pour résister aux mises en cellules d’isolement, ils ont pour la plupart d’entre eux subi des transferts fréquents dans différentes prisons qui n’ont pour but que de tenter de les isoler un peu plus de leurs familles , il ont subi des refus systématiques de soins médicaux quand ils étaient malades, des privations et des restrictions des droits de visites de leurs familles. Et toute une gamme d’autres mesures parmi les plus mesquines dictées par un régime qui pense qu’ils vont ainsi briser leurs esprits et leurs résistances contre ce totalitarisme. Autant de faits qui rajoutent à nos soupçons quant à la cause officielle de la mort de notre camarade Shahrokh Zamani.

Shahrokh Zamani avait été arrêté à Tabriz le 4 Juin 2011, sans même avoir pris connaissance des accusations portées contre lui, il avait ensuite été condamné à une peine 11 ans de prison. Au cours de sa deuxième grève de la faim, qui avait duré 50 jours, il avait perdu 24 kilos. Les sbires du régime iranien ont successivement refusé à Shahrokh de bénéficier de permissions (Même de courtes durées) pour assister aux funérailles de sa mère et au mariage de sa fille unique qui eurent lieu durant sa détention, alors même que ce genre de permissions sont inscrites et possibles dans les règlements de l’administration pénitentiaire de la « République Islamique d’Iran ». Les traitements particulièrement inhumains que les sbires du régime ont fait subir à notre camarade Shahrokh Zamani durant sa détention était sans doute due à ses croyances sans compromis de la lutte des classes et à ses conceptions idéologiques pour la création d’un parti Léniniste d’avant-garde pour défendre les intérêts de classe de notre prolétariat.

Malheureusement notre camarade Shahrokh n’est plus parmi nous. Nous allons cependant les jours prochains, continuer à nous réunir et à nous battre de toutes nos forces pour qu’on se rappelle de tous les combats auxquels Shahrokh avait participé. Et en sa mémoire nous déclarons que nous continuerons à nous battre pour faire libérer tous les militants syndicalistes et les prisonniers politiques arbitrairement détenus en Iran.

Réseau de Solidarité des travailleurs iraniens – Iranian Workers Solidarity Network – 13 Septembre 2015.

Notes Soliranparis nous envoyons bien sur également toutes nos sincères condoléances à la famille, aux ami-es et camarades de lutte de Shahrokh Zamani , et appelons tous-tes nos camarades militant-es Activistes syndicalistes, Anti Fascistes. Anti impérialistes, Anti capitalistes Français solidaires des luttes Internationales à faire de même.

Nous appelons également tous-tes les militant-es syndicalistes d’Europe solidaires des luttes de nos camarades travailleurs Iraniens emprisonnés à se mobiliser très largement et à exiger qu’une commission d’enquête internationale soit mise en place pour faire la vérité sur les circonstances exactes de la mort en détention de notre camarade syndicaliste Shahrokh Zamani, mais aussi à continuer de dénoncer les complicités manifestes pour le régime totalitaire des Mollahs des instances dirigeantes de l’Organisation Internationale du Travail –OIT qui accepte toujours lors à chacune de ses conférences annuelles à Genève des représentants et de « Délégations » de la « République Islamique d’Iran » *1 alors que cette Organisation qui est censée défendre les droits des travailleurs dans le monde, connait pourtant pertinemment les oppressions quotidiennes subies par la classe ouvrière et les population les moins aisées en Iran.

Les crimes du régime théocratique, fasciste et anti ouvriers des dictateurs Ali Khamenei et Hassan Rouhani doivent cesser d’être impunis !!!

Shahrokh1shahrokh2Shahrokh7ShahrokhZamanideath
Voir aussi sur le site du Réseau de Solidarité des travailleurs iraniens – Iranian Workers Solidarity Network : http://iwsn.org/2015/09/13/shahrokh-dead/
Sur le site d’opposition Radio Zamaneh: http://en.radiozamaneh.com/featured/labour-activist-found-dead-in-prison
Voir en persan sur le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains HRANA : https://hra-news.org/fa/letters/a-70
-*1 Relire sur le site de nos camarades et ami-es de l’Initiative Communiste Ouvrière – ICO Faire entendre la voix des travailleurs iraniens à l’OIT : http://www.communisme-ouvrier.info/?Faire-entendre-la-voix-des

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s