Le prisonnier politique Kurde Iranien Behrouz Alkhani a été exécuté et les autorités pénitentiaires de la prison d’Urmiyeh refusent toujours de rendre son corps à sa famille

Le prisonnier politique Kurde Iranien Behrouz Alkhani a été exécuté et les autorités pénitentiaires de la prison d’Urmiyeh refusent toujours de rendre son corps à sa famille.

behrouz3

26 Aout 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA ainsi que les sites des Agence Kurdes indépendantes Rojhelat.info et E Kurd.net: Le régime iranien continue ses exécutions de masse de prisonniers politiques en dépit de tous les appels et de les objections soulevées par Amnesty International et beaucoup d’autres organisations de défense des droits humains tant Iraniennes qu’Internationales.

Il y a trois jours 25 Aout 2015 Amnesty International avait signalé que Behrouz Alkhani, un jeune homme âgé de 30 ans originaire de la province du Kurdistan Iranien ou Rojhelat avait été transféré hors du Service général de la prison de la ville d’Urmiyeh et placé dans le Quartier des cellules d’isolement en vue de la préparation imminente de son exécution, malgré le fait qu’il était toujours dans l’attente de la décision d’un second procès en appel, une procédure lancée par son avocat et sa famille auprès de la Cour suprême de la « République Islamique d’Iran » qui aurait lui faire part de sa décision ces derniers jours.

Selon les informations fournies par des sources locales, Behrouz Alkhani et autres cinq prisonniers dits de « Droit communs » ont été exécutés à huis clos dans la cour de la prison d’Urmiyeh aux premières heures de la matinée du Mercredi 26 Aout 2015.

La veille de l’exécution de Behrouz Alkhani le Mardi 25 Aout 2015 les autorités pénitentiaires de la ville d’Urmiyeh, avaient accordée à sa famille le droit de lui rendre une dernière visite tout en la prévenant que leur fils allait être exécuté le lendemain, tandis que dans le même temps les familles des quatre autres condamnés à mort qui attendaient à l’extérieur de la prison ont improvisé une manifestation demandant l’arrêt de la peine de mort en Iran.

Après l’application des exécutions les corps de quatre de ces cinq condamnés à mort ont été remis à leurs familles. On apprendra quelques heures plus tard par le biais de rapports publiés par HRANA et d’autres Organisations de défense des droits de l’Homme Kurdes et Iraniennes que les autorités pénitentiaires d’Urmiyeh ont jusqu’à présent refusé de rendre le corps de Behrouz Alkhani à sa famille.

Le prisonnier politique Kurde Iranien Behrouz Alkhani est né dans la ville de Selmas en 1985, il avait été arrêté en Janvier 2010, puis maintenu pendant plus d’un an en Cellule d’Isolement période durant laquelle il a subi d’intenses pressions physiques et psychologiques, sans avoir le droit d’avoir accès à un avocat et de recevoir de visites de sa familles et de ses proches.

En 2011, il a été condamné a mort par un « Tribunal Révolutionnaire » local pour des accusations de collaboration le Parti Pour Une Vie Libre au Kurdistan-PJAK et celle d’être un « Moharebeh » – c’est à dire d’être considéré comme un « Ennemi de dieu en inimité contre celui-ci » selon la loi Iranienne –Ndlr, pour son rôle présumé dans l’assassinat du Procureur de la ville de Khoy, assortie d’une peine de 10 années de prison à purger avant son exécution pour des accusations de: « Transport d’armes avant son arrestation ». La peine de mort avait ensuite été annulée par la Cour suprême de la « République Islamique d’Iran » qui avait renvoyée l’affaire pour un second procès, devant la Direction générale numéro 10 de la Cour d’appel de la ville d’Urmiyeh. Cette Cour d’appel avait ensuite confirmée la peine de mort contre Behrouz en lui laissant le droit a faire de nouveau appel ce qu’il avait d’ailleurs fait. Mais il n’avait obtenu aucune réponse de cette même Cour avant le jour de son exécution.

Un autre prisonnier politique Kurde Iranien Sirwan Nejawî qui avait été arrêté le 5 Juillet 2012, également condamné à mort pour son appartenance présumée au Parti Pour Une Vie Libre au Kurdistan-PJAK, a lui aussi été exécuté par les bourreaux du Régime des Mollahs au cours de ce même mois d’Aout 2015.

-Mise à Jour 27 Aout 2015 – 13h01 – heure locale de Paris: Les autorités pénitentiaires de la prison refusent de rendre le corps de Bherouz à sa famille. Communique d’Amnesty International publié avant hier sur le site d’HRANA.

Behrouz Alkhani, un jeune homme agé de 30 ans, et prisonnier politique originaire de la minorité kurde d’Iran, a été exécuté tôt dans la matinée du Mercredi 26 Aout 2015, heure locale Iranienne, a déclaré Amnesty International, malgré le fait qu’il attendait la décision d’un troisième procès en Appel de la part de la Cour suprême de la « République Islamique d’Iran ».

Plus choquant encore notre organisation a également appris que les autorités Iraniennes ont jusqu’à présent refusé de rendre le corps de Behrouz Alkhani à sa famille. L’empêchant ainsi de se recueillir et de faire leur deuil de la mort de leur fils.

« L’exécution ce Mercredi 26 Aout 2015 de Behrouz Alkhani, alors que celui-ci était toujours dans l’attente d’un nouveau procès en appel de la part de la Cours suprême de la République Islamique est un acte de cruauté sans pareille commis par les autorités Iraniennes. C’est un mépris manifeste du droit et des lois Iraniennes et internationales. De plus il est également consternant d’apprendre que les autorités Iranienne imposent encore plus de douleurs et de souffrances à la famille de Behrouz Alkhani en ne leur rendant pas le corps de leur fils, les empêchant ainsi de procéder dignement aux cérémonies de funérailles et à l’inhumation de leur enfant  » a déclaré Saïd Boumedouha, directeur adjoint du programme de défense des droits de l’homme d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« Le fait que les autorités Iraniennes aient procédé ce Mercredi 26 Aout à l’exécution de Bherouz, en dépit du fait qu’il était toujours dans l’attente d’un recours en appel contre une première condamnation à mort, fruit d’un procès qui avait manifestement été inéquitable et largement dénoncé par une immense majorité d’Organisations de défense des droits de l’homme Iraniennes et Internationale qui avaient mis tous leurs moyens en œuvre pour stopper son exécution, démontre une fois de plus le mépris et le déni manifeste de toute justice par le Régime Iranien. Cette exécution est juste une preuve supplémentaire de la volonté déterminée des autorités Iraniennes à poursuivre leurs vagues incessantes d’exécutions de masses qui se sont soldées pour cette seule année 2015 à plus de 700 mises à mort »-*1

 -Mise à Jour 27 Aout 2015-18h10 heure locale de Paris: Le père de Berhouz Monsieur Fars Alkani à quand a lui déclaré aux militants et activistes du site de l’Agence Iranienne de défense des droits de l’homme Iran Human Rights qui ont pu le contacter  » Les accusations de meurtre qu’ils ont mises sur le dos mon fils ont toujours été sans fondements, tout ce qu’ils voulaient c’est le charger encore plus pour avoir un prétexte pour le tuer »

Les militant-es et activistes du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA ont également publié des photos de la sentence prononcée contre Behrouz voir ci dessous*3:

behruz-alkhani2behruz-alkhani3behruz-alkhani4behruz-alkhani5Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/behruz-alkhani-executed-prison-uremia
-*1 Voir aussi le dernier rapport d’HRANA: Notre camarade Behrouz Alkhani a été exécuté malgré le fait que son procès devait passer une seconde fois devant une Cour d’appel https://hra-news.org/en/kurdish-man-executed-awaiting-appeal-death-sentence
Voir aussi sur: http://rojhelat.info/en/?p=8570
http://ekurd.net/iran-executes-kurdish-political-prisoner-2015-08-26
http://kurdistanhumanrights.org/sirwan-nejawi-a-kurdish-political-prisoner-charged-with-muharebeh-was-executed-in-tabriz-prison/
Voir en persan sur: https://hra-news.org/fa/execution/a-1996
-*2 Également sur Iran Human Rights: http://iranhr.net/en/articles/2292/
-*3 https://hra-news.org/en/hrana-published-full-text-behruz-alkhanis-court-sentence

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s