Nouveaux refus de soins pour la prisonnière politique Kurde Iranienne Zeinab Jalalian alors qu’elle est gravement malade

Nouveaux refus de soins pour la prisonnière politique Kurde Iranienne Zeinab Jalalian alors qu’elle est gravement malade.

zeinab2

Zeinab Jalalian

23 et 24 Aout 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: Notre camarade la prisonnière politique Kurde Iranienne Zeinab Jalalian, qui en est actuellement à sa 8ème année de détention, est toujours privée de son droit légitime à pouvoir bénéficier d’une mise en liberté provisoire même de courte durée, alors qu’elle souffre de plusieurs graves maladies.

Selon les rapports précédents et récents publiés par les militant-es et activistes du site de l’Agence Iranienne de défense des droits humains HRANA. Notre camarade Kurde Iranienne Zeinab Jalalian avait été arrêtée en 2007 dans la ville de Kermânshâh par des Agents locaux des forces répressives du Ministère des Renseignements, elle fut ensuite jugée pour des accusations d’appartenance au groupe d’opposition et de résistance Kurde du Parti Pour Une Vie Libre Au Kurdistan -PJAK et d’être une « Moharebeh »- c’est a dire d’être considérée comme « Une ennemie de dieu en guerre contre celui-ci » selon la loi Iranienne –Ndlr. Se voit toujours refuser systématiquement d’avoir le droit à une mise en liberté provisoire dite de « Congé médical » depuis les premiers jours de son arrestation et sa mise en détention définitive.

Précisons que selon les règlements de l’Administration pénitentiaire Iranienne, les prisonnier-es politiques comme ceux et celles dit-es de « Droits communs » ont en principe le droit de bénéficier de mises en liberté provisoires, par exemple pour pouvoir se faire soigner dans des hôpitaux hors de prison quand ils sont malades, ou encore quand des deuils ou des graves maladies touchent des membres de leurs familles quand ils ont déjà passé plus de cinq ans en détention.

Selon les sources du Collectif de l’Agence HRANA, Mlle Zeinab Jalalian qui est né en 1982 dans la ville Kurde de Makou, a ensuite été condamnée à mort après un procès en première instance, mais plus tard, selon plusieurs médias Kurdes, cette peine initiale avait ensuite été commuée (après un deuxième procès en appel) en une peine de prison à perpétuité. Or Il convient cependant de rappeler qu’il y a peu de temps nous avons appris que cette nouvelle procédure serait en cours de modification, et que Zeinab qui n’a depuis toujours pas reçu de confirmation officielle de cette mise à jour dans son affaire, est toujours dans l’incertitude quand au sort qui lui sera réservé dans les mois a venir par les autorités Judiciaires Iraniennes.

Une source locale bien informée a indiqué que Zeinab avait été privée de soins médicaux approprié au cours des 8 années qu’elle à déjà passé en détention a déclaré à un journaliste du Collectif HRANA: « Elle souffre de graves problèmes de perte de vision dans ses deux yeux et douleurs aux intestins qui sont devenu chroniques, et n’a jamais eu le droit de bénéficier de traitement médicaux dignes de ce mon pour les soigner correctement » .Cette même source a rajouté au sujet d’une question sur ses problèmes Oculaires: « Ses deux yeux ne lui permettent actuellement que de voir très partiellement, mais sans traitements médicaux appropriés elle pourrait perdre la vue définitivement, cela pourrait aussi provoquer chez elle d’autres infections encore plus dangereuses pour sa santé ».

Cette source a également expliqué: « Ses problèmes intestinaux et oculaires sont le résultat de toutes les contraintes et de toutes les pressions physiques et psychologiques qu’elle a eu à subir depuis les débuts de sa détention, mais aussi probablement en second lieu, le résultat de toutes les grèves de la faim dans lesquelles elle s’est lancée pour protester contre ses conditions de détention inhumaines ».

Malgré tout cela les hautes sphères du Ministère des Renseignement du régime théocratique et fasciste des Mollahs et les fonctionnaires locaux de l’Administration pénitentiaire de la prison ou elle est actuellement enfermée qui sont sous leurs ordres directs, refusent toujours systématiquement qu’elle soit transférée dans un hôpital public où elle pourrait enfin être soignée dignement et correctement. Pire encore elles ont également récemment rejeté à plusieurs reprises, les propositions de sa famille de couvrir elle même tous les frais médicaux de Zeinab, alors que dans d’autre cas d’affaires similaires touchant d’autres prisonnier-es politiques gravement malades en Iran, ce genre de propositions et demandes de leurs familles ont déjà été accordées par le passé.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/zeinab-jalalian-deprived-medical-treatment-8-years-imprisonment

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s