Rafles racistes et arrestations de centaines de réfugiés Afghans dans plusieurs grandes villes Iraniennes

Rafles racistes et arrestations de centaines de réfugiés Afghans dans plusieurs grandes villes Iraniennes.

afgansrefugeesiran1

11 et 19 Aout 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA: Les forces de police Iranienne ont lancé récemment une nouvelle vague d’arrestations, de rafles racistes et de harcèlements de toutes sortes contre des réfugiés et immigrés afghans.

Selon des rapports parvenus aux militant-es et activiste du site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains HRANA, les forces de police ont arrêté de nombreux immigrés clandestins afghans-dans différentes grandes villes d’Iran, en particulier à Mashhad, Varamin, Ispahan et Chiraz.

Un immigrant Afghan a déclaré à un journaliste d’HRANA, « Plus de 250 réfugiés d’origine Afghanes ont été arrêtées uniquement dans la seule ville de Golshahr*1. Plus de 90% d’entre eux sont des travailleurs actifs, qui sont parmi les classes et les personnes parmi plus pauvres et les plus vulnérables de la société Iranienne actuelle « . Selon cette même source, l’une des personnes arrêtées est un père qui a perdu son fils en Syrie.

Des sources locale qui ont pu rentrer en contact avec des journalistes et des militants du Collectif HRANA on décrit le comportement de la police et des forces répressives Iraniennes avec ces immigrés raflés et embarqués récemment dans la ville de Golshahr et dans d’autres grande villes du pays comme étant: « Cruels, humiliants et inhumains ».

Les comportement de la police et des forces répressives Iraniennes avec les immigrants clandestins Afghans qui sont pour l’immense majorité d’entre eux des réfugiés, fuyant la guerre, l’oppression des Talibans et la pauvreté, ont toujours régulièrement été critiqués depuis des dizaines d’années par les organisations Internationales et Iraniennes de défense des droits de l’homme.

On estime que ces réfugié-es Afgan-es sont entre Trois et Quatre millions en Iran, ils font l’objet depuis les deux mandats présidentiels d’Ahmadinejad de mesures de lois racistes et discriminatoires (Restrictions à l’accès à l’emploi sauf bien sur pour les métiers et les travaux les plus pénibles, a l’accès à la santé et à l’éducation, à l’accès au logement). Et survivent pour la majorité d’entre eux dans des conditions d’extrême précarité tout en étant exploités de manière éhontée par le Patronat Iranien dans des conditions dignes du quasi servage que l’on peut observer pour les travailleurs immigrés travaillant dans les Pétromonarchies théocratiques et réactionnaires des pays du Golfe, Arabie Saoudite, Qatar, Koweït, Bahreïn, Dubaï, Émirats Arabes Unis.

afgansrefugeesiran2

afgansrefugeesiran3

afgansrefugeesiran4

afgansrefugeesiran5

afgansrefugeesiran6

                      Sources Photo Human Rights News Agency – HRANA
Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/mass-arrests-afghani-immigrants-multiple-cities
*1 Golshahr est une petite ville d’environ 10 000 habitant-es située dans la le district central de la province d’Ispahan.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s