Émeutes de Mahabad confirmation de la mort du jeune manifestant Akam Talaj

Émeutes de Mahabad confirmation de la mort du jeune manifestant Akam Talaj.

AkamTalaj2

Akam Talaj

30 Juin et 3 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de l’Agence de presse Kurde E Kurd.net: Ville de Mahabad -Kurdistan iranien ou Rojhelat.Un des manifestants grièvement blessé lors des émeutes et des affrontements qui avaient éclaté dans la ville de Mahabad après la mort suspecte d’une jeune travailleuse Kurde Farinaz Khosrawani. Il ya deux mois est décédé ce Lundi 27 Juin 2015 à l’hôpital Imam Khomeini de la ville de Werme, a indiqué une source locale de l’intérieur de l’hôpital à l’Agence de presse Kurde Rudaw.

Selon cette source, Akam Talaj qui était âgé de 25 ans, avait été soigné à l’hôpital Imam Khomeini pendant 53 jours, est succombé tragiquement après avoir été victime d’une hémorragie interne grave. Akam était un étudiant de l’Université de Mahabad qui avait été grièvement blessé par des tirs à balles réelles venant des forces répressives du Régime de Khamenei, lors d’affrontements avec des manifestants Kurdes en colère qui avaient incendié en Mai 2015 dernier le grand hôtel du centre ville de Mahabad: « Il aurait été grièvement blessé à faible distance par des tirs d’une carabine qui l’ont touché dans le cou et dans la poitrine ». Avait précédemment déclaré cette même source de l’intérieur de l’hôpital à l’Agence de presse Kurde Rudaw.

Les tensions étaient restée très vives dans la ville Kurde de Mahabad située dans région du Kurdistan de l’Iran, où les manifestants avaient mis le feu à l’hôtel Tara, aprés la mort inexpliquée d’une jeune femme et travailleuse Kurde nommée Farinaz Khosrawani qui était employée dans ce même établissement. Après ces démonstrations, des responsables et des hauts gradés des forces répressives Iraniennes avaient cyniquement déclarée « Qu’un certain nombre de manifestants n’avaient qu’été légèrement blessés et qu’ils avaient tous quitté l’hôpital de la ville de Mahabad après y avoir été soigné ».

Dans les fait deux personnes ont été tuées et au moins 28 autres ont été grièvement blessées, on a déploré également le fait que plusieurs dizaine de manifestants ont été arrêtés puis transférés vers des centre de détention inconnus – à ce jour de nombreuses familles de ces manifestants sont toujours sans nouvelles de leurs proches –NDLR. Selon d’autres témoignages locaux on a également appris que plusieurs dizaines de domiciles de manifestants et d’activistes civils de Mahabad et de villes avoisinantes avaient été perquisitionné et fouillé de fond en comble par les forces répressives de Téhéran. La ville de Mahabad a également été totalement quadrillée pendant presque plus d’un mois par des Agents en « Civil » du Ministère des Renseignements appuyés par des renforts d’unités anti émeutes spéciales venues depuis la ville voisine d’Urmiyeh.

farinaz-2 (2)Farinaz Khosrawani

Des milliers de Kurdes à travers le monde se sont emparés des médias sociaux pour diffuser la nouvelle et ont organisé de nombreuses manifestations pour montrer leur solidarité avec la mort tragique de Farinaz Khosrawani tout en condamnant les prétendues « Réponses officielles » bien évidemment mensongères du Régime des Mollahs. La ville de Mahabad est considérée par les populations Kurdes de Turquie, de Syrie et d’Irak comme une ville symbole de la Résistance Kurde en Iran, parce qu’elle a été la capitale éphémère de la première et la seule république Kurde indépendante établie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en 1946.

Depuis son apparition en 1979, le régime de la « République Islamique » a imposé des règles et des lois discriminatoires contre les Kurdes dans tous les domaines sociaux, politiques et économiques. Des règles aussi brutales que celles qui avaient été édictées précédemment contre les Kurdes par la dictature précédente du Clan Pahlavi et du Shah Mohammad Reza Chah Pahlavi mise en place à l’aide d’un coup d’état organisé avec l’aide de l’impérialisme Occidental en 1953.

Les Kurdes vivent principalement à l’ouest et au nord-ouest du pays dans la région et province du Kurdistan Iranien ou Rojhelat. Ils sont victimes de discriminations dans leurs droits religieux, économiques et culturels. Les parents Kurdes Iraniens n’ont pas le droit par exemple d’enregistrer les naissances de leurs enfants s’ils leur donnent certains noms et prénoms Kurdes, tandis que d’autres minorités religieuses qui sont principalement ou partiellement d’origine Kurdes sont régulièrement ciblées par des mesures discriminatoires visant à les stigmatiser et à les isoler du reste des autres populations Iraniennes.

Les populations Kurdes d’Iran sont également victimes depuis l’arrivée au pouvoir de dictature théocratique et fasciste de la « République Islamique » en 1979. de discriminations dans leur accès à l’éducation, à l’emploi, au logement, elles vivent dans un perpétuel déni institutionnalisé de leurs droits politiques et humains, elles souffrent également d’une pauvreté endémique durablement enracinée résultant de toutes les mesures racistes récurrentes décidées en haut lieu par le Régime de Téhéran qui les marginalisent chaque année un peu plus. De nombreux militants et activistes défenseurs des droits humains, des militants syndicalistes et ouvriers, des militant communautaires et culturels, des écrivains, des intellectuels ou encore des Journalistes Kurdes indépendants, sont souvent harcelés et confrontés à des arrestations et à des poursuites judiciaires arbitraires.

D’autres – dont certains militants politique Kurdes emprisonnés et condamnés à mort, généralement après des procès grossièrement falsifiés et totalement inéquitables émis par les « Tribunaux Révolutionnaires » Iraniens, souffrent au cours de leurs détentions, de violences et de tortures quotidiennes, ainsi que d’autres vexations inhumaines telles que des refus de soins quand ils sont malades, des refus de droits de visites de leurs familles, et pire encore souvent même de refus de rendre leurs corps à leurs familles quand ils sont exécutés.

D’après de récentes estimations d’ONG et d’observateurs internationaux, il y a plus de 12 Millions de Kurdes qui vivent actuellement en Iran.

Voir aussi sur: http://ekurd.net/wounded-iranian-kurdish-protester-dies-2015-06-30
Mise à jour voir également le rapport sur la mort tragique d’Akam Talaj publié sur le site du Collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou HRANA:
https://hra-news.org/en/one-protesters-mahabad-dies-due-severe-injuries
Et sur: http://ekurd.net/kurdish-protesters-torch-a-hotel-in-mahabad-2015-05-07
http://ekurd.net/kurdish-women-organizations-call-for-protests-over-farinaz-khosrawanis-death-2015-05-08
http://ekurd.net/state-of-emergency-in-iranian-kurdistans-mahabad-amidst-reports-of-casualties-2015-05-08

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s