Dernières nouvelles sur les centaines de manifestants Kurdes arrétés et détenus aprés le soulévement de Mahabad le 7 Mai dernier

Dernières nouvelles sur les centaines de manifestants Kurdes arrétés et détenus aprés le soulévement de Mahabad le 7 Mai dernier.

Mahabad-new2

3 et 5 Juin 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du réseau Kurde du Kurdistan Human Rights Network: La répression violente des manifestations qui avaient éclatées le 7 Mai 2015 derrnier dans la ville Kurde Iranienne de Mahabad après la mort suspecte de Farinaz Khosravani une jeune travailleuse et femme de chambre Kurde qui s’était jetée du 4ème étage d’un grand hôtel de la ville Mahābād où elle travaillait pour éviter d’être violée par un membre et Agent Etel’aat du Ministère des Renseignements Iranien. On conduit à l’arrestation et à des mises en détention arbitraires de centaines de manifestants Kurdes.

Plusieurs sources locales ont informé les militant-es et activistes du site du Kurdistan Human Rights Network-KHRN que les agents des services du Ministère des Renseignements Iranien continuent d’arrêter arbitrairement des gens qui avaient participé à ces manifestations, dont la dernière a eu lieu il ya plus de deux semaines.

Au moins 20 personnes ont été grièvement blessées lors de ces protestations et des centaines de jeunes Kurdes pour la plupart âgés de moins de 20 ont été arrêtés, selon des informations obtenues par le KHRN à partir de plusieurs sources basées à Mahabad et ailleurs dans le Kurdistan Iranien. Plusieurs réseaux sociaux Kurdes avaient rapportés il y à deux semaines avant, la mort d’un jeune manifestant de Mahabad âgé de 19 ans nommé Akam Talaj, après qu’il ait été grièvement blessé par balles pendant les manifestations du 7 Mai. Mais un de ses proches parents a déclaré au cours d’une courte entrevue qu’il a pu accorder aux activistes du KHRN que le jeune Akam Talaj , n’était pas décédé et qu’il se trouvait toujours dans un état critique au sein d’une unité de soins intensifs de l’hôpital Imam Khomeiny de la ville d’Urmiyeh :

« Les médecins affirment que sa moelle épinière a été gravement endommagé, et qu’a partir de maintenant, toute la partie inférieure de son corps restera paralysé ». A déclaré ce parent d’Akam Talaj

Des sources fiables provenant de la ville de Mahabad ont également déclaré qu’Omid Tork, un autre jeune manifestant qui avaient blessé le 7 Mai dernier, et qui avait subi de graves blessures aux yeux se trouvait en grave danger de cécité.

D’autres sources de la ville de Mahabad ont déclaré que des Agent des forces spéciales anti émeutes épaulés par des Agents du Ministère avaient arrêtés plusieurs manifestants blessés, dés qu’ils étaient allés se faire soigner dans des hôpitaux de Mahabad et des villes voisines. Ajoutant que de ce fait certains manifestants pourtant grièvement blessés eux aussi, ne s’étaient pas rendus dans les hôpitaux locaux de crainte d’être arrêtés à leur tour. Il convient de noter que ces détenus arrêtés dans les hôpitaux de la région, ont été emmenés ensuite vers les centres de détention des villes de Mahabad, Miandoab et Urmiyeh.

Les sorts réservés à ces manifestants arrêtés demeurent pour le moment incertains, car ces toutes prisons ont depuis ces événements été placée sous le contrôle direct des services du Ministère des Renseignements Iranien. Le KHRN a pu cependant identifier les noms d’un groupe de manifestants qui avaient été arrêtés dans la ville de Mahabad dans la soirée du 7 au 8 Mai et dont leurs familles étaient depuis sans nouvelles, les nom de ces personnes sont: Kaveh Enayati, Anvar Aboubakri, Foad Kaki, Ebrahim Gholamali, Saman Hariri, Mostafa Khdir, Mansour Mamadali, Sadegh Ahmadzadeh et Younes Melak.

Des sources provenant d’Officiels de l’administration pénitentiaire de la région, ont déclaré qu’au moins 68 des personnes arrêtées, avaient été transférées vers la prison centrale Darya de la ville d’Urmiyeh les 17-18 Mai 2015 dernier.
Environ 41 d’entre elles ont été transférées dans les Sections 3, 4, 14 et 13 connues comme étant des quartiers réservés aux prisonniers mineurs ou de moins de 21 ans, tandis que 27 autres d’entre elles ont été maintenues dans la « Zone d’accueil des nouveaux détenus », ont indiqué ces même sources.

Tous les quartiers mentionnés sont connus faisant parti des pires Sections de la prison d’Urmiyeh, Rajoutons que depuis le mois de Décembre 2014 dernier il n’y a pas eu de nouveaux transferts de prisonniers vers la Section Numéro 12 de la prison qui est traditionnellement réservée aux prisonniers politiques. Les noms de ces détenus identifiés par le KHRN qui sont tous accusés de « Troubles à l’ordre public » sont les suivants: Neat Goli, Hawre Soltani, Abdulrahman Jamshidi, Hassan Amini, Osman Aziz’zade, gendre Karim Ashena de Milad Aziz’zade -Osman, Anvar Dervish, Saber Alkidan, Akam Purali, Jafar Talaneh, Shaho Isaloo, Hiwa Saiedi, Reza Abbasi Asl, Foad Shamshiri, Siamand Mohammadzadeh, Bakhtiar Sheikhi, Pezhman Ghasemi, Ali Ashk Talkh, Alireza Pahlevani, Soleiman Sohrabi, Keivan Toutun, Edris Sedighi, Yoosef Farzadian, Sherko Sebili, Ahad Ghazi, Yaqoub Nouri, Ebrahim Ovaisi, Pezhman Demokri, As’ad Hooshang , Armin Hosseinpur, Pezhman Hosseinpur, Omid Karimi, Naser Niko et Ali Ebrahimi..

D’autre source locales ont déclaré aux militant-es et activistes du KHRN que la plupart de ces prisonniers avaient été battus et violemment matraqués dés leurs arrivées dans cette prison. Et qu’un grand nombre d’entre eux avaient été torturés physiquement et psychologiquement dans le but de leur faire « Avouer leurs crimes » et de donner des noms d’autres manifestants.

Une source proche de la zone frontalière de la ville de Sardasht a déclaré que des militants kurdes qui avaient arrêtés lors d’une manifestation qui avait éclaté dans cette ville Kurde avaient été « Libérés sous caution » après la journée du 9 mai. Les noms de ces personnes identifiées par le KHRN sont les suivants: M. Zahedi, Taher Ghasemi, Ali Maroofi, Reza Rezazade, Iraj Mohammadi, Mostafa Beitooshi, Hemin Maroofi, Fayegh Amini, Safa Hassanpour, Awat Hashemzade, Nahid Vafiri, Mohammad Khezri et Soheila Zobeiri.

De violentes protestations avaient balayées toute la province du Kurdistan Iranien ou Rojhelat quelques jours après la mort suspecte de Farinaz Khosravani une jeune travailleuse et femme de chambre Kurde qui travaillait dans l’Hôtel Tara de la ville de Mahabad. Le 3 Mai 2015 Farinaz était décédée après s’être jetée du quatrième étage de cet Hôtel, pour échapper à une tentative de viol contre sa personne par un Agent Etel’aat du Ministère des Renseignements Iranien Go-organisée avec la complicité du directeur de ce même Hôtel-Tara du nom de Nadr Mawloudi qui espérait ainsi cyniquement obtenir une « Quatrième étoile » pour son établissement.

Quand la nouvelle se répandit à Mahabad quatre jours aprés, le 7 Mai 2015 une manifestation de colère populaire éclata dans la ville de Mahabad, suivie ensuite de l’incendie de l’Hôtel-Tara par les manifestants. En réponse le régime totalitaire des Mollahs fit brutalement réprimer les protestataires et ont déplora pour la seule ville de Mahabad des dizaines de blessés graves dont certains par des tirs à balles réelles, ainsi que des centaines d’arrestations arbitraires. La contestation suivie d’une grève générale le 14 Mai gagna ensuite la plupart des grandes villes Kurdes d’Iran. Conduisant le régime à décréter l’Etat de siège et à un déploiement (sans précédents depuis une dizaine d’années en arrière) des forces répressives de Téhéran dans toute la région du Rojhelat.

Ce dispositif militarisé c’est quelque peu « Allégé » depuis la semaine dernière. Mais selon des sources locales, plus de trois semaines après ces évènements, les forces répressives Iraniennes, continuent toujours d’arrêter des personnes qui ont été repérées par les Agents du Ministère des Renseignements et de la police politique Iranienne de la Vevak, pour avoir pris part aux manifestations du 7 Mai.

farinaz-2

Voir aussi sur: http://kurdistanhumanrights.org/latest-on-hundreds-of-detained-kurdish-protesters/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dernières nouvelles sur les centaines de manifestants Kurdes arrétés et détenus aprés le soulévement de Mahabad le 7 Mai dernier

  1. graillot dit :

    Je ne crois pas que ce sont des manifs qui rendront au Kurdes leurs liberté. À leurs place j’irai au Kurdistan et je me battrais sur place.

    • soliranparis dit :

      Le principal problème des Kurdes c’est qu’ils sont a cheval sur quatre pays Turquie,Irak,Iran et Syrie et que les régimes en place dans ces quatre pays les considèrent comme des humains de seconde zone.

      « À leurs place j’irai au Kurdistan et je me battrais sur place ».

      C’est ce qu’ils font déjà a Kobanê en Syrie ou l’on retrouve des volontaires Kurdes de Syrie, d’Iran, de Turquie et d’Irak qui se battent ensemble au sein des YPG contre les fous de Daech et de l’ISIS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s