Discriminations racistes contre les minorités religieuses en Iran l’Apartheid qui vise quotidiennement les Bahaïs

Discriminations racistes contre les minorités religieuses en Iran l’Apartheid qui vise quotidiennement les Bahaïs.

Bahaii_Symbol1

27 et 28 Mai 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’Agence Iranienne de défense des droits humain Human Rights News Agency ou HRANA une nouvelle illustration du racisme d’état institutionnalisé par les hautes sphères du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani qui frappent également sévèrement d’autres minorités religieuses ou régionales telles que les Kurdes, les Arabes du Khūzestān, les Azéris et les Turkmènes, les Baloutches, les Derviches Soufis et Gonabadi et certaines confréries mystiques Sunnites : Le journal proche du régime Saham News a publié un ordre et un rapport du chef de la Police Iranienne, datant du 8 Avril 2010, qui précise quels sont les secteurs économiques qui sont désormais officiellement interdits pour les Bahaïs. Même si la plupart des règles précises auxquelles ils doivent se plier n’ont pas été spécifiées.

Il faut savoir que les populations appartenant aux minorités Bahaïes en Iran, sont exclues de l’accès à l’emploi dans la fonction publique, dans les métiers de l’éducation et de la santé, ainsi que dans d’autres grands secteurs majeurs de l’économie du pays, c’est pour cela que beaucoup de Bahaïs ouvrent des petites boutiques ou des ateliers dans les rares secteurs qui leurs sont autorisés.

Cet ordre du chef de la police Iranienne a été transmis dans tous les bureaux de police du pays, comme une instruction à appliquer la plus sévèrement possible: « Afin de garantir et limiter les activités des Bahaïs pour qu’ils aient plus de présence significative dans la société ».

L’ordre du 8 Avril 2010 spécifie que les Bahaïs ne doivent pas être autorisés à gagner des revenus élevés, et qu’ils ne peuvent pas travailler ou être employés qu’en percevant le revenu minimum standard. Que les Bahaïs ne peuvent pas travailler dans des institutions culturelles, éducatives ou financières. Qu’ils ne doivent pas non plus être autorisés à travailler dans les secteurs de la publication et de l’imprimerie de journaux périodiques, dans les secteurs de l’orfèvrerie et de la vente de bijoux, dans les secteurs de l’horlogerie et de la mécanique de précision, dans les secteurs de la publication et de la vente d’estampes anciennes et d’œuvres d’art, dans les agences de voyage et les secteurs du tourisme, dans les entreprise de location de voiture, dans les secteurs de l’édition et des librairies, dans les métiers de la photographie, dans les métiers du cinéma et du théâtre, dans ceux de la vente de jeux sur Internet, dans tous les secteurs de l’informatique et de la vente d’ordinateurs , dans le secteur des Cafés Internet. Dans les secteurs de l’enseignement de la couture et des métiers du textile et de la mode, dans les secteurs de l’hôtellerie et de l’hébergement de voyageurs.

Ce nouveau diktat du régime se réfère à de vieilles croyances et des préjugés répandus dans la société Iranienne contre les Bahaïs qui ont été ravivés par l’arrivée au pouvoir de Khomeiny et du régime totalitaire des Mollahs qui ont émis plusieurs Fatwas disant que les Bahaïs sont : « Des êtres Impurs et des hérétiques ». Depuis lors des ordres successifs ont été donné aux bureaux et aux agences locales de la police Iranienne, de les empêcher de tenir des restaurants et des cafétérias, de tenir des commerces de vente d’ingrédients et de produits alimentaires, d’ouvrir et de tenir des supermarchés, d’ouvrir et de tenir des commerce de vente de plats à emporter (de style iranien), d’ouvrir et de tenir des cafés et des salons de thé, de tenir , d’ouvrir et de tenir des boucheries, et de ne pas tenir et ouvrir d’entreprise de production ou de distribution de vente de café, de glaces, de jus de fruits, de boissons gazeuses, de pâtisseries et de bonbons.

Depuis que cet ordre a été émis, les secteurs de l’optométrie et de l’optique de précision ont apparemment été rajoutés à cette liste avant le mois Décembre 2014. En plus de ces restrictions sur les endroits où les Bahaïs peuvent travailler, les agents du Ministère des Renseignements font régulièrement des pressions sur de nombreux patrons et entrepreneurs pour les : « Inciter à couper les entreprises musulmanes Chiites des liens sociaux et économiques qu’elles pourraient avoir avec des entreprises appartenant à des Bahaïs ».

Il convient également de noter qu’on a également pu assister depuis l’année dernière à une augmentation constante de fermetures pour de soi-disant « raisons administratives » de commerces et d’entreprises appartenant à des Bahaïs – qui selon les officiels a la solde du régime : « Ne respectent pas les lois sur le commerce Iranien parce qu’ils ferment systématiquement leurs commerces et leurs entreprises lors des jours saint de la foi hérétique Bahaïe ce qui est illégal ».

bahai-shogl-1Voir aussi sur : https://hra-news.org/en/irans-apartheid-rules-bahais-clarified

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s