Kurdistan Iranien condamnations à mort de trois prisonniers politiques accusés d’être des ennemis de Dieu

Kurdistan Iranien condamnations à mort de trois prisonniers politiques accusés d’être des ennemis de Dieu.

Three-Kurdish2

13 et 12 Avril 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du Kurdistan Human Rights Network -KHRN et celui de l’Agence de presse Kurde indépendante Rojhelat.info: Trois prisonniers politiques Kurdes Iraniens ont été jugés et condamnés à mort à la suite d’un procès qui s’était tenu dans l’enceinte du « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Mahabad, après avoir été accusé d’être des « Moharebeh » – c’est a dire d’être des « Ennemis de dieu […] en guerre contre celui-ci » -selon la loi Iranienne – NDLR, a déclaré une source locale, ajoutant que les verdicts se réfèrent également pour ces condamnés à mort, a leur participations présumées à un attentat à la bombe, et à leur appartenances au Komalah , un parti politique Kurde d’opposition interdit et considéré comme terroriste en Iran.

Selon cette source: « Le mardi 7 Avril 2014, Saber Sheikh Abdullah, Hossein Osmani et Diako Rasoulzadeh avaient été convoqués par le bureau des exécutions de la prison d’Urmiyeh, pour recevoir les mandats de confirmations de leur peines de mort émise par le Juge Ahmad Javadi Kia qui est le président de la Cour du « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Mahabad. Mais Hossein Osmani a refusé de signer son avis d’exécution« . La même source citée plus haut dans l’article a également déclaré qu’Hossein Osmani et Diako Rasoul Zadeh avaient été arrêtés le 3 Mars 2014, et que Saber Sheikh Abdullah fut arrêté 12 jours plus tard dans la ville de Mahabad. Et que par suite, ils furent tous trois transférés dans un centre secret de détention du bureau du Ministère des Renseignent de la ville d’Urmiyeh. Ils ont ensuite été violemment torturés, et obligés de signer une « Confession collective » indiquant qu’ils avaient été impliqués dans l’attentat à la bombe qui avait eu lieu en Septembre 2010 à Mahabad […]  » Ils ont subis tous les trois des séances de tortures très lourdes, puis été contraints par la force de signer des confessions qu’ils ont du réitérer ensuite, devant les caméras de la chaine de télévison du Régime Press-TV qui à diffusé ces prétendus Aveux » a rajouté cette source *1. Il convient également de noter qu’à l’époque des faits, Saber Sheikh Abdullah était encore un étudiant en master de dernière année à l’Université Allammeh Tabatabaï à Téhéran.

 –Falsifications et bidonnages manifeste des agences de propagande du régime.

Le 18 mai 2014, les agents du Ministère des Renseignement – ou EtelaatNDLR, avaient annoncé dans un communiqué publié sur l’un de leurs site web (Voir la première capture d’écran plus bas en Persan) que trois des « Terroristes » présumés, impliqués dans l’attentat à la bombe qui avaient eu lieu dans la ville de Mahabad en Septembre 2010 avaient étés arrêtés et placés en garde à vue. Cependant, le 26 Septembre 2014, Abdul Rasoul Mahmoudabadi, le commandant en chef de la base militaire Hamzeh Seyyed Ol’shohada des « Gardiens de la Révolution » de l’IRGC, avait affirmé que 30 terroristes liés à cette même attaque à la bombe avaient été tués en déclarant sur le site de l’Agence du Régime Fars News (Voir la seconde capture plus d’écran en Persan) : « Quelques heures après cet attentat à la bombe et grâce à l’aide d’habitants de Mahabad nous avions déjà commencé et largement avancé dans nos opérations de recherches. Celles-ci nous ont permis de recueillir des éléments importants de preuves qui ont contribué rapidement à l’élimination de ce réseau terroriste. Grâce à ces preuves recueillies nous avons également pu savoir que la CIA et le Mossad, étaient les principaux donneurs d’ordre de cet attentat terroriste qui avait eu lieu dans notre ville de Mahabad ».

etelaat-propaganda

farsnews-Mahmoudabadi

Les informations contradictoire des agences de propagande du Régime la première celle des Etelaat  et la seconde celle du commandant des « Gardiens de la Révolution ».

Selon les témoignages de cette source recueillis par les activistes du Kurdistan Human Rights Network -KHRN, on sait que les interrogateurs du bureau du Ministère des Renseignements locaux ont essayé des les débuts des séances d’interrogatoires de ces trois prisonniers politiques Kurdes de les intimider dans le but de les contraindre par tous les moyens, même les plus ignobles à faire des « Confessions » signées. Quand ils se sont aperçus que ces trois prisonniers politiques ne coopéreraient pas comme ils l’entendaient, ils on changé de stratégies en leur faisant toute une série de fausses promesses de « Grâce » tout en les menaçant simultanément de condamnations à mort qui seraient basée uniquement sur les « Témoignages » des interrogateurs.

Ils ont ensuite été transférés et maintenus au secret dans un centre de détention du Ministére des Renseignement de la ville d’Urmiyeg pendant presque une année, sur place ils ont subis des pressions et des tortures atroces, et été obligé a faire des « Confessions » enregistrées et filmées qui on été diffusées par la chaîne iranienne Press TV en Août 2014. Quelque mois plus tard en Février 2015, ils ont été transférés devant le « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Mahabad pour assister à une parodie de procès en première instance sans possibilités d’avoir accès à des avocats. Cette Cour les a ensuite fait condamner à mort, après les avoir accusé de participation à l’attentat à la bombe de 2010 à Mahabad et pour leur appartenances présumées au Komalah un parti politique Kurde d’opposition interdit en Iran.

Hossein Osmani a rejeté et nié toutes les accusations dont il fait l’objet, et déclaré au Juge qu’il avait été contraint d’avouer sous la torture, tout en lui montrant toutes les cicatrices qu’il a sur tout le corps, bien évidemment conséquentes aux violences que lui avait fait subir les agents du Ministère des Renseignement lors des séances d’interrogatoires, mais ce même Juge a refusé de tenir compte de son plaidoyer et de ses déclarations. Juste après le procès, ils ont de nouveau tous trois été transférés vers la prison de la ville d’Urmiyeh. Une fois sur place un agent du Ministère des Renseignement a donné l’ordre au Gouverneur de ce centre de détention, de faire transférer Hossein Osmani dans le Quartier numéro 10 qui est habituellement réservé aux trafiquants de drogues, d’envoyer Saber Sheikh Abdullah dans le Quartier numéro 2 et Diako Rasoul Zadeh dans celui des mineurs.

Aux dernières nouvelles, ont a également appris qu’ Hossein Osmani, Saber Sheikh Abdullah, Diako Rasoul Zadeh, faisaient toujours l’objet de menaces de violences de la part des matons de la prison d’Urmiyeh qui leur ont formellement interdits de parler de leurs affaires et d’informer les médias à sur ce sujet.

*1 Notes Soliranparis depuis deux ou trois ans on voit régulièrement à Paris des correspondants « Reporters » et « Cameramen » de Press-TV et de Hispan-TV la branche en langue espagnole de l’IRIB deux des pires chaines de propagandes du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani venir « Couvrir » diverses manifestations et luttes sociales et interviewer des acteur-Euses de celles-ci.

Comment pouvons nous tolérer que de tels individus qui osent se prendre pour des « Journalistes » , alors qu’ils bossent pour le compte de médias officiels de propagande d’un régime totalitaire Iranien qui emprisonne chaque années, des milliers d’activistes politiques, de militants syndicalistes et ouvriers, de journalistes, de militantes féministes, de militant-es défenseur-Es des droits de l’Homme, et pire encore dont l’une des  principales spécialités sont de filmer et de diffuser des « Aveux et confessions » de prisonniers politiques Iraniens condamnés a mort Extorqué-es par la Torture, puissent tranquillement parader dans nos manifs et sur nos lieux de luttes sans que personne ne leur demande d’explications sur les méthodes ignobles de leur « Employeurs ». Nous reviendrons prochainement dans un article plus détaillé sur ces sbires médiatiques du Régime de Khamenei que nous avons identifiés.

Voir aussi sur: http://kurdistanhumanrights.org/three-kurdish-political-prisoners-sentenced-to-death-on-charge-of-enmity-against-god/
Et sur Three Kurdish Political Prisoners sentenced to death charged with ‘enmity against God’
: http://rojhelat.info/en/?p=8347
Voir pour: Hispan-TV la version en espagnol de l’IRIB Wold service:
http://en.wikipedia.org/wiki/HispanTV
Comment Press-TV filme et diffuse des « Confessions » de prisonniers politiques condamnés à mort Extorquées par la Torture:
http://www.ahwaziarabs.info/2013/11/press-tvs-torture-confessions-by-ahwazi.html
http://www.ahwaziarabs.info/2013/11/global-outrage-over-press-tv-torture.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s