Province du Khuzestân des dizaines de milliers d’Arabes Ahwazis sont descendus dans les rues pour commémorer la mort tragique de Younes Asakereh

Province du Khuzestân des dizaines de milliers d’Arabes Ahwazis sont descendus dans les rues pour commémorer la mort tragique de Younes Asakereh.
91-awhaz71ahwaz

Ci dessus arrivée du corps de Younes porté par ses proches

23 et 24 Mars nouvelles qui nous sont parvenues via le site Ahwazna.net: Des milliers de citoyens Arabes Ahwazis sont descendus dans les rues de la ville Mohammareh-Koramshar , ce Lundi 23 Mars 2015 pour pleurer la mort de Younes Asakereh un jeune vendeur de fruits et travailleur précaire, mort quelques jours après s’être immolé, en signe de protestation contre les actes cruels à son égard des autorités iraniennes qui avaient confisqué l’étal et la charrette de sa petite épicerie ambulante, alors même que c’était la, les seule sources de revenus de sa famille.

Le taux de participation des personnes présentes aux funérailles de Younes était massif et impressionnant la plupart des manifestant Ahwazis arboraient de grande pancartes avec son portrait et des photos de lui, avant et après son auto-immolation. Une immense banderole à son effigie ainsi qu’à celle de ses deux enfants maintenant orphelins de leur père, a également été portée sur une camionnette tout au long de la manifestation.

Des centaines de mères en deuil Ahwazies, venues de diverses régions rurales et urbaines pauvres  de la province du Khuzestân ont également participé à l’enterrement. Ces mères courageuses ont prononcé plusieurs discours honorant le sacrifice de ce travailleur, tout en exprimant leur sincère sympathie à toute la famille de Younes Asakereh qui a laissé une veuve et deux enfants orphelins, pour défendre la cause et les voix des Arabes Ahwazis opprimés.

Les habitants de la ville de Mohammareh -Koramshar (En Persan) ont ensuite scandés des chants nationaux Arabes, et des messages d’avertissement aux autorités d’occupation Iraniennes, leur disant qu’ils ne renonceraient jamais à leurs combats pour défendre leurs droits quelles-que soient les mesures oppressives engagées à leur encontre par le régime totalitaire des Mollahs. La foule a ensuite entamé des chants à la mémoire de Younes disant qu’il resterait à jamais présent dans leurs cœurs et leurs esprits comme un martyr inoubliable de la nation Ahwazie.

Younes a ensuite été enterré aux premières heures de la matinée du 23 Mars 2015 dans son lieu de repos final du cimetière municipal de la ville de Mohammareh -Khoramshar. Quelques heures après le rapatriement de son corps d’un hôpital de Téhéran où ses médecins l’avaient fait transférer quelques jours avant son décès.

Les membres des forces de la police anti-émeute Iranienne qui étaient très nerveux et surtout très inquiets de l’ampleur incontrôlable qu’auraient pu prendre les éventuels troubles qui auraient pu éclater dans la ville, sont arrivées et se sont déployés aux alentours du cimetière ou se déroulait la cérémonie de funérailles en la mémoire de Younes. Les sbires policiers du régime ont ensuite essayé de disperser la foule en colère  sans grand succès apparemment en tentant de lancer des appels au calme à l’aide de mégaphones et de hauts parleurs.

Un groupe de militants et d’activiste défenseurs des droits de l’Homme locaux de la ville d’Ahwaz ont rapporté que les forces de police, avaient un peu plus tard arrêté quelques dizaines de personnes en deuil qui s’étaient rassemblées dignement dans le calme pour prier autour de la tombe de Younes.  Ces derniers mois, la région du Khuzestân et de la ville d’Ahwaz a connu une vague de cas d’auto-immolations, venant de la part de gens désespérés dont c’est devenu le dernier ressort pour déclarer leur rejet des discriminations et de la répression commise par un régime qui opprime sans relâche depuis plus de 8 décennies les populations Ahwazis

Le symbole de cette résistance douloureuse s’est répété une fois de plus avec Younes Asakereh quand poussé au désespoir par les harcèlements dont il avait été victime, il s’est rendu devant la Mairie de Mohammareh-Khoramsharh, s’est aspergé d’essence pour s’immoler. Le cas de Younes a ensuite agi comme un catalyseur dans la vague actuelle d’indignation et de colère populaire qui a touché l’ensemble des populations d’origines Arabes Awhazies vivant dans les villes et les zones rurales pauvres de la province du Khuzestân.

Les principales causes de l’auto-immolation de Younes Asakereh, qui est décédé ce Lundi 23 Mars 2015, sont les politiques discriminatoires et d’oppression menées par le régime des Mollahs contre les populations d’origine Arabes Ahwazies qui depuis plus de 8 décennies subissent des vagues constantes de répression dirigées contre les activistes et militants politiques et culturel locaux, généralement suivies d’emprisonnements , de violences, de tortures de condamnations à mort, d’exécutions extrajudiciaires , d’enlèvements à caractères politique que le régime tente de faire passer pour des « Disparitions » , la marginalisation économique systématique des populations locales issues de véritables politiques racistes de Préférence nationale au dépens de celles-ci institutionnalisées en haut lieu par Téhéran, des destruction majeures de l’environnement et le pillage incessant des ressources naturelles, des évictions et des spoliations de terres d’agriculteurs et de pécheurs locaux, l’assimilation culturelle forcée et le déni total de l’identité culturelle des population Ahwazies.

-Notes Soliranparis selon le site de l’Ahwaz Human Rights Organisation -AHRO Ce ne est pas la première fois qu’un citoyen Ahwazi s’immole pour protester contre les conditions de vie difficiles dans la province du Khuzestân, le Mardi 16 Avril 2013 un autre travailleur pauvre Ahwazi du nom de Mehdi Hadi Mujaddam*1 qui était âgé de 32 ans, s’était lui aussi immolé devant l’officine du bureau du Gouverneur de la ville d’Ahwaz, il décéda tragiquement quelques jours seulement après cet incident.

Ci dessous quelques photos des manifestations-sources Ahwana.net:

81ahwaz

211ahwaz

33awhaz

61ahwaz

41ahwaz

Ci dessus l’un des deux enfants de Younes – a droite sur la photo
Voir aussi sur: http://ahwazna.net/en/ahwazis-mourn-younes-the-man-who-set-himself-and-al-ahwaz-on-fire-2/
-*1 Relire sur: https://soliranparis.wordpress.com/2013/04/23/province-du-khuzestan-madhi-hadi-mojadam-un-chomeur-desespere-simmole-par-le-feu-dans-le-hall-du-bureau-du-gouverneur-regional/
Sur le site de l’AHRO: Funeral of the Ahwazi Arab who set himself on fire turned into demonstration: http://ahwazhumanrights.org/en/stories/502
Sur le site de l’UNPO Football Match Results in Arrest of Arab Fans: http://unpo.org/article/18066

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Province du Khuzestân des dizaines de milliers d’Arabes Ahwazis sont descendus dans les rues pour commémorer la mort tragique de Younes Asakereh

  1. Ping : Hamid Farrokhi un travailleur précaire harcelé par le régime originaire de la ville de Tabriz meurt des suites de ces brulures après s’être auto-immolé |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s