Province du Khuzestân auto-immolation d’un vendeur de rue Arabe Ahwazi pour protester contre la confiscation de l’étal de son épicerie

Province du Khuzestân auto-immolation d’un vendeur de rue Arabe Ahwazi pour protester contre la confiscation de l’étal de son épicerie.

immolation-ahwazi-2

15 Mars 2015 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Arabe Ahwazi Ahwazna.net nouvelle illustration des conséquences toujours plus tragiques du racisme institutionnel du régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani contre les populations Arabes du Sud du pays: Un vendeur de rue Arabe Ahwazi connu sous le nom de Younes Asakereh, et résident originaire de ville de Mohammareh (Khorramshahr en Persan) , s’est immolé par le feu en signe de protestation contre l’action des fonctionnaires municipaux à la solde de l’occupant Iranien du régime des Mollahs qui avaient ordonné la confiscation de l’étal de sa petite épicerie ambulante, alors que celle ci était son seul moyen de survenir aux besoins de subsistances de sa famille .

Cet incident s’est produit lorsque que des fonctionnaires municipaux à la solde du régime de Téhéran, se sont lancés dans un nouveau raid arbitraire contre les vendeurs de rue de la ville de Mohammareh, à qui ils extorquent régulièrement de l’argent, alors que ces vendeurs ambulants n’ont généralement pas d’autres moyens de gagner leur vie, malgré l’immense richesse économique de la province du Khuzestân qui connait pourtant les taux parmi les plus élevés de travailleurs pauvres et de chômeurs en Iran.

Les fonctionnaires municipaux et de police de la ville de Mohammareh rackettent et confisquent régulièrement les stands, les chariots et même les brouettes de ces vendeurs de rue, sous prétexte de « Lutte contre le trafics » en arguant comme « Justificatifs » que ceux ci ne paieraient pas de patentes commerciales régulières. Ces descentes musclées de la police Iranienne entrainent d’ailleurs régulièrement des bagarres et des incidents parfois violents avec ces travailleurs précaires.

Selon le témoignage de son frère, Younes qui est âgé de 32 ans, est un père de famille marié avec deux enfants résidant dans la ville de Mohammareh. Où il vendait des fruits depuis de nombreuses années, sa petite épicerie ambulante était la seule source de revenu de sa famille. Une famille qui est extrêmement pauvre qui est aussi sous le coup d’une expulsion de son logement depuis que leur propriétaire a augmenté le loyer et décidé de mettre de nouveaux locataires plus aisés dans cette maison. Younes Asakereh étant la seul personne à travailler dans sa famille, on comprend mieux pourquoi l’étal de sa petite épicerie était tout ce qui comptait le plus dans sa vie.

Le samedi 14 Mars 2015 dernier alors que Younes, se rendait dans la rue habituelle où se trouve son lieu de travail, les fonctionnaires municipaux de la ville de Mohammareh accompagné de membres des forces de police Iraniennes lui sont tombé dessus, puis lui ont confisqué et détruit son chariot ainsi que toutes ses marchandises. Younes désespéré n’a pas pu supporter cette énième attaque du régime et surtout la privation de son seul moyen de subsistance, il s’est ensuite dirigé vers le siège de la Mairie locale pour protester contre la confiscation de son étal. Une fois sur place il s’est arrosé d’essence avant de s’immoler par le feu devant la population horrifiée.

Des habitants se sont aussitôt portés à son secours, rapidement rejoints par des pompiers et des médecins locaux qui l’ont fait d’urgence transférer à l’hôpital municipal. En raison de la gravité de ses blessure Younes qui est brulé au troisième degré sur plus de 70 pour cent de son corps, a ensuite été admis à l’hôpital Taleghani de la ville voisine d’Ahwaz, où Il est maintenant hospitalisé dans une unité de soins intensifs

Les autorités d’occupation Persanes ciblent, rackettent, et humilient quotidiennement, les petits vendeurs ambulants Arabes Ahwazis, des principales grandes villes de de la province du Khuzestân. Alors même que ceux-ci vivent dans une extrême pauvreté. Il convient également de noter que l’immense majorité de ces vendeurs et travailleurs précaires qui n’ont pas d’autres solutions que de vendre à la sauvette des denrées périssables, sont souvent des gens instruits et diplômés, à qui ont à refusé systématiquement des emplois dans les administrations et les entreprises locales gérées depuis Téhéran. Parce que celles ci appliquent des politiques communautaristes et racistes de « Préférence Nationale » incitant les employeurs Iraniens à embaucher le moins possible de travailleurs d’origines Arabes Ahvazis.

Informations complémentaires pour les lecteurs qui ne sont pas familiers des politiques discriminatoires et racistes que subissent quotidiennement les populations Arabes Ahwazies du Sud de l’Iran:

La province du Khuzestân qui comprend les régions allant du Sud-Ouest à l’extrême Sud Est de l’Iran, sont aussi connues sous les noms de régions de l’Al Ahwaz et d’Arabistan, elles sont considérées par les populations locales comme une terre occupée par le régime de Téhéran où vivent plus de de 8 millions de personnes majoritairement d’origines Arabes. Les noms des trois principales régions de l’Al-Ahwaz ont été changés par les noms Persans de Khuzestân, Busher et Hormozgan en 1935, quelques années après l’invasion par l’armée Iranienne en 1925, de l’émirat de l’Al-Ahwaz et le renversement de l’Émir Khazaal Al-Kaabi dont la capitale se trouvait dans la ville de Mohammareh.

Les régimes Iraniens successifs depuis  ceux des despotes du Clan Pahlavi (Père et fils), puis plus tard de la « République Islamique d’Iran » de Khomeiny à Khamenei, ont toujours déployés les mesures les plus racistes et les plus discriminatoire, pour réprimer les populations Arabes Awhazies du sud du pays. L’absence de couvertures médiatiques impartiales par les grandes agences de presse Internationale, à propos de l’oppression que subi cette région de l’Al Ahwaz, a permis depuis des années au régime totalitaire des Mollahs ainsi qu’aux autorités des forces militaires d’occupation de Téhéran de commettre les crimes et les atteintes aux droits de l’homme les plus graves, contre les militants et activistes politiques et culturels Arabes Ahwazis qui luttent pour leur liberté et la libération de leur région qui est sous la domination Iranienne illégale depuis plus de huit décennies.

Les régions du Khuzestân et de l’Al Ahwaz sont parmi les plus riches d’Iran en ressources naturelles tels que le : pétrole, l’agriculture, la pèche, l’eau, et l’acier, malgré cela les populations locales d’Origines Arabes Ahwazies qui sont majoritaires dans ces régions, sont considérées par de nombreux observateurs et organismes de développement internationaux, comme faisant partie des populations les plus pauvres et les plus démunies du Moyen Orient.

Les faits les plus importants a noter sont les constats et les sentiments amers d’exclusions et de discriminations toujours plus croissantes, ressentis un peu plus chaque année qui passe par les populations locales de l’Al-Ahwaz, depuis que cette région qui avait été jadis indépendante, a été annexée de force et contre la volonté de ses habitants par l’Iran en 1925.

La région de l’Al Ahwaz est la principale source de revenus en pétrole et en gaz naturel de l’Iran, elle est de ce fait considérée comme intimement liée à la sécurité nationale et à la stabilité du régime théocratique et totalitaire des Mollahs, elle est également classée comme la deuxième région stratégique du pays par les forces militaires d’occupation Iraniennes. Et pour cause quand on sait que cette province du Khuzestân ou Al-Ahwaz détient 70% des ressources en pétrole de l’Iran et plus de 30% de ses ressources en eau, elle compte aussi plus de cinq fleuves majeurs, tels que le Karoun, le Dez et le Karkheh qui irriguent de vastes terres agricoles connues comme étant parmi les plus fertiles du pays.

Voir aussi sur: http://ahwazna.net/en/self-immolation-of-an-ahwazi-street-vendor-in-protest-against-the-confiscation-of-his-grocers-stall/

Al-Ahwaz2

Soliranparis contact  nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s