Nouvelle manifestation et protestations des travailleurs et mineurs de la ville de Bafgh devant le siégé du Ministère de l’Industrie à Téhéran

Nouvelle manifestation et protestations des travailleurs et mineurs de la ville de Bafgh devant le siégé du Ministère de l’Industrie à Téhéran.

bafgh-workers

18 Janvier 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iranien d’opposition Radio Zamaneh : Les travailleurs mineurs à la mine de fer de Koshk située près de la ville de Bafgh (Province de Yazd dans le centre de l’Iran), se sont rendus en délégation à Téhéran où ils ont organisés une manifestation devant le siège Ministère de l’Industrie, des Mines et du Commerce, pour protester contre les négligences et toutes les non-réponses dans la gestion de leurs revendications .

L’Agence d’opposition semi légale proche des courants « réformateurs »  spécialisée dans les affaires liées au monde du travail en Iran de l’ILNA News, a rapporté qu’une photo de la manifestation avait a été prise, par un agent « déguisé » en travailleur depuis les bureaux de sécurité du Ministère de l’Industrie. Les mineurs qui sont arrivés dans leurs vêtements de travail avec le logo de leur entreprise, ont déclaré à un journaliste de l’agence ILNA, qu’ils représentaient un groupe de 260 travailleurs de la mine de fer de Kooshk située près de la ville de Bafgh qui n’ont pas été payés depuis plus de deux mois.

Les mineurs de la ville de Bafgh avaient déjà fait grève deux mois auparavant, et fait arrêter la production pendant plus d’une semaine, pour exiger le paiement de trois mois d’arriérés de salaires non payés par la direction. Après d’âpres négociations avec le bureau du Gouverneur et du « Conseil du Travail » local ils avaient pu obtenir le paiement d’un mois complet de salaire.*1

Le représentant syndical des mineurs a également déclaré a un journaliste de ILNA, qu’ils avaient déjà écrit deux fois de suite des lettres de revendication aux ministres de l’industrie et du travail, mais que celles sont bien entendue restées jusqu’à présent sans réponses positive. Ces deux lettres contenaient aussi les griefs précis concernant leurs conditions de travail et de vie – que les mineurs trouvent de plus en plus dégradée et inhumaines.

Au printemps et au début de l’été 2014 dernier , plus de 5000 mineurs de la mine de Fer de la ville de Bafgh s’étaient déjà lancés dans une grève très dure qui dura plus de deux mois, comme dans d’autres mouvements sociaux récents en Iran la répression ne s’était bien sûr pas faite attendre, et après l’envoi par Téhéran de troupes spéciales anti émeutes de la police politique, 19 militants syndicalistes avaient été arrêtés et un juge local exigea des sommes astronomiques pour leurs « Libérations sous cautions » . Ce qui n’eut pour résultats que de renforcer la détermination des grévistes, et surtout amplifier le mouvement à d’autres secteurs de la mine qui ne s’étaient pas mis en grève.

Après de 16 jours de tensions faisant suite aux arrestations arbitraire de nos camarades grévistes Iraniens le pouvoir réactionnaire, fasciste et anti ouvrier d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani décida de retirer les troupes anti émeutes du site de la mine, et d’envoyer enfin depuis Téhéran une délégation officielle de la « Sécurité politique » pour « Dialoguer et négocier avec les grévistes ».

Craignant que ce mouvement social qui recevait une grande sympathie dans toute l’opinion publique du pays ne fasse tache d’huile et gagne d’autres mines en Iran et d’autres secteurs de l’Industrie, les autorités politiques et patronales du régime, ainsi que autorités locales finirent par céder, et les 3 et 4 Septembre 2014 les grévistes reprirent le travail après avoir remporté une victoire sans précédents dans le pays depuis des années qui incluait : les paiements de leurs arriérés de salaire, le quasi retrait des plans de privatisations d’une partie de la mine, et surtout l’essentiel c’est-à-dire les réintégrations et les libérations sans conditions ni paiement de « Cautions », des 19 de leurs camarades qui avaient été précédemment arbitrairement emprisonnés.

Voir aussi sur : http://archive.radiozamaneh.com/english/content/bafgh-mine-workers-protest-tehran-back-wages
Et sur les liens suivants : http://www.iranhumanrights.org/2014/08/bafgh-workers-strike/
https://soliranparis.wordpress.com/2014/09/07/victoire-des-mineurs-de-bafgh-en-iran/
http://iwsn.org/2014/09/04/bafgh-release/
http://iranlaborreport.com/?p=2468
Leçons à tirer des mouvements de grèves de la mine de fer de Bafgh (en Anglais) sur le site de l’International Alliance in Support of Workers in Iran :
http://www.workers-iran.org/index.php?option=com_content&view=article&id=242:lessons-from-mineworkers-strike-in-bafgh&catid=11:articles&Itemid=129&lang=en
Notes :
-*1 En Iran que ce soit dans les secteurs nationalisés comme privatisés, les retards et les arriérés de salaires atteignant parfois plus de six mois ( avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer pour les conditions de vie de millions de travailleurs Iraniens qui les subissent au quotidien) , sont des pratiques courantes du patronat réactionnaire local.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s