Nouvelles illustrations des humiliations et violences quotidiennes que subissent les travailleurs pauvres Kolbers dans le Kurdistan Iranien

Nouvelles illustrations des humiliations et violences quotidiennes que subissent les travailleurs pauvres Kolbers dans le Kurdistan Iranien.

Kolbers-Kurdistan

23 et 24 Novembre 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via l’agence Kurde indépendante Rojhelat.info: Les Kolbers Kurdes sont des travailleurs pauvres nomades de la province du Rojhelat (Nom donné à la partie Est du Kurdistan Iranien) dont nous allons parler dans cet article sont souvent principalement originaires de Bane – une ville située dans la province de Sine-Ndlr, ils font de fréquents passages entre le Sud et de l’Est du Kurdistan en traversant un gué frontalier nommé Sharbajer junction situé prés du village de Shabadin.

Selon un article d’un journaliste du site de l’agence de nouvelle Kurde ROJ News, ces travailleurs pauvres et nomades Kolbers locaux, se sont spécialisé dans le transport de petit matériel électrique, d’ampoules, et de rouleaux de tissus qu’ils vendent ensuite sur les marchés des villages de la région, afin de subvenir aux besoins de leurs familles.

Un jeune transporteur Kolber du nom d’Ibrahim Muhieddin Hussein qui vit dans une localité prés de la frontière du Sud du Kurdistan, a déclaré à un journaliste de ROJ News que bien que la plupart des Kolbers qui viennent du Sud de la région, aient des cartes d’autorisations frontalières qui sont émises par le gouvernement Iranien leur permettant de travailler sur place, ils sont régulièrement humiliés et parfois battus ou tués par les agents des gardes frontières de la « République Islamique d’Iran ». Des militaires et des hauts gradés des gardes frontaliers de Téhéran , qui bien qu’étant les responsables directs de ces violences commises quotidiennement le long des frontières Iran-Iraq-Turquie, tentent toujours de se « Justifier » auprès de la communauté internationale et des Organisations de défense des droits de l’homme locales, en les comparant cyniquement à de:  » La simple lutte contre la contrebande »

Ibrahim Muhieddin Hussein à rajouté que ces travailleurs Kolbers devaient traverser la rivière par le gué Sharbajer par tous les temps, et que ce travail qui est souvent leur seul moyen de subsistance était beaucoup plus difficile a faire en hiver du fait du froid et de l’humidité. Ibrahim a également rapporté qu’a de nombreuses reprises des officiers des Gardes frontiéres du régime de Téhéran avaient obligés en plein hiver , des Kolbers à rester les pieds dans l’eau glacée au milieu du gué: « Des Kolbers ont bien essayé de construire un pont de fortune sur place, mais toutes leurs tentatives ont échoué du fait de l’agressivité des gardes frontières , et des refus successifs du gouvernement Iranien ».

-Ibrahim Muhieddin Hussein:  » Récemment deux porteur Kolbers qui transportaient des charges très lourdes, ont perdu la vie, parce que les agents des gardes frontières Iraniens, les avaient bloqué dans le froid pendant un long moment en leur donnant ordre de ne pas bouger ».

Il faut remarquer et analyser que ces transporteurs nomades nommés Kolbers, sont des travailleurs pauvres Kurdes qui sont obligés pour gagner leurs vies et faire survivre leurs familles avec de très bas salaires , de transporter à dos d’homme des marchandises diverses qu’il vendent sur les marchés des villages éloignés de la région. Ils sont généralement originaires des régions et des quartiers populaires pauvres des villes Kurdes d’Urmiye, de Bane, de Sine et de Kermanshah qui connaissent des taux de pauvretés et de chômage records en Iran.

Dans un des dernier rapports publié par M. Ahmed Shaheed , le Rapporteur spécial sur les questions d’atteintes aux droits de l’homme en Iran à l’ONU , a souligné à plusieurs reprises que:  » Les tueries aveugles, les humiliations et les discriminations que subissent chaque année, les travailleurs nomades Kurdes Kolbers, étaient des violations manifestes et totales des lois nationales et des obligations internationales de l’Iran ».

Voir aussi sur: http://rojhelat.info/en/?p=7892

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s