Le régime rackette et s’enrichit sur le dos les prisonniers de Gohardasht Rajaee Sharh à coup de marché noir et de prix de cantine prohibitifs

Le régime rackette et s’enrichit sur le dos les prisonniers de Gohardasht Rajaee Sharh à coup de marché noir et de prix de cantine prohibitifs.

gohardasht-rajaee-sharh

13 et 14 Novembre 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights Activists News Agency ou HRANA nouveau témoignage sur les conditions de détention inhumaines dans l’une des tôles les pires du régime de Khamenei et du prétendument nouveau président « Modéré » Hassan Rouhani: Les prisonniers de différents quartiers de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh – située dans la ville de Karaj dans la province de Téhéran-Ndlr. Se sont plaints à maintes reprises des prix prohibitifs et du marché noir pratiqué par certains gardiens et matons aux pratiques douteuses qui gèrent les « Magasins et épiceries internes» de ce centre de détention, en déclarant que la direction de l’administration pénitentiaire et le Ministère de la Justice Iranien, ne tiennent bien évidemment jamais compte de leurs plaintes légitimes contre ces agissements.

Selon le rapport et les témoignages parvenus aux militant-es et activistes du Collectif Iranien de défense des droits de l’homme HRANA, il faut savoir que chaque cour des Quartiers de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh – en y incluant le Quartier Numéro 3 (Qui est l’un des plus insalubres), disposent de « Magasins et épiceries internes » gérées par l’administration pénitentiaire.

Vu la piètre qualité de la nourriture très pauvre en calories et en vitamines servie dans les réfectoires « officiels », les détenus doivent compléter leurs besoins vitaux en achetant des produits de base dans ces « Magasins et épiceries internes » à des tarifs prohibitifs. Malgré les nombreuses plaintes des détenus à ce sujet, le « Gouverneur »*1 de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh n’a jamais daigné tenir compte de leurs demandes légitimes. Selon les témoignages des détenus et de leurs familles, les prix pratiqués des diverses marchandises vendues sur place, sont depuis plusieurs années deux fois plus chers que ceux pratiqués à l’extérieur de ce centre pénitentiaire.

Les prisonniers de Gohardasht Rajaee Sharh ont également déclaré que plusieurs hauts responsables chargés de la gestion des « Magasins et épiceries » de chaque Quartiers, font vendre une partie de leurs marchandises, par des gardiens corrompus et des « Gangs de prisonniers » *2 qui pratiquent ainsi un marché noir à grande échelle, pour leurs seuls profits et enrichissements personnels qu’ils se font sans vergogne sur le dos des prisonnier-es*3.

Un détenu de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh qui a pu prendre contact avec un journaliste du Collectif HRANA a déclaré: « La plupart des prix des marchandises dans les magasins de la prison sont deux fois chers que la normale. Cette semaine ils nous annoncé que le prix des tomates serait vendu ici à 6000 Tomans le kilo, à titre d’exemple il est de 3000 Tomans à l’extérieur, dès que nous voulons d’autres fruits frais, ils nous les vendent à 1500 Tomans le kilo, la encore c’est deux fois plus cher qu’a l’extérieur  ».

Ce prisonnier a également déclaré : « L’autre gros problème c’est que certains prisonniers sans scrupules, se coordonnent très bien avec les responsables du « Magasin » et nous vendent des produits de base dont nous avons besoin au marché noir, avec des prix plus chers qu’a l’extérieur. Le mois dernier pour citer un autre exemple, un de nos codétenus qui avait besoin pour réparer ses vêtements de ciseaux de couture qui valent 6000 Tomans à l’extérieur, a dû les acheter à 70 000 Tomans au marché noir, tout ça parce que ce produit n’est pas vendu dans les magasins de la prison ».

Ce prisonnier a également rajouté: «La qualité de la nourriture qu’ils nous servent au réfectoire est très pauvre voire infecte, nous avons déjà eu des cas ou des cafards et même des rats ont été trouvé dans nos aliments. Voilà pourquoi très peu de prisonniers ne mangent pratiquement jamais la nourriture  qui nous est servie officiellement, pour nous nourrir correctement nous n’avons pas d’autres choix que d’acheter à des prix scandaleux, ce dont nous avons besoin dans les magasins de chaque Quartiers, cela provoque une véritable exploitation financière de nos codétenus. Bien que celui qu’ils ont nommé comme étant notre représentant, ait parlé plusieurs fois au « Gouverneur » de cette situation, celui-ci n’a jamais daigné nous répondre positivement, ni tenir compte nos plaintes».

Voir aussi sur https://hra-news.org/en/high-prices-black-market-rajai-shahr-prison
 -*1 « Gouverneur » Nom donné  aux Directeurs de prison en Iran.
 -*2 Ces gardiens corrompus qui monnayent leurs « services » et divers « avantages » à certains « gangs de prisonniers » avec qui ils font régner la terreur dans nombres de prisons Iraniennes, sont appelés par les détenus de l’épithète de Chiens.
 -*3 Les mêmes genres de pratiques existent également dans le Quartier des femmes de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh, où les gardiennes et matonnes, usent elles aussi de ces mêmes pratiques scandaleuses de marché noir.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s