Derniers rapports sur les manifestations contre les agressions sexistes et misogynes à l’Acide en Iran

Derniers rapports sur les manifestations contre les agressions sexistes et misogynes à l’Acide en Iran.

babol-3

27 et 25 Octobre 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Freethought blog de la militante féministe Iranienne Maryam Namazie: Il y a eu d’énormes manifestations et des mobilisations contre les récentes attaques sexistes à l’acide dont plusieurs jeunes femmes ont été victimes en Iran. Voici des vidéos de nos déclarations condamnant ces agressions et où nous rendons le régime responsables de celles ci, tout en exprimant notre solidarité avec les milliers de manifestant-es qui sur place en Iran se mobilisent contre ces attaques au droits des femmes, a leur liberté et à leur dignité;

Vidéos en solidarité avec les manifestations organisées par les femmes en Iran ce 25 Octobre 2014:

علیه اسید پاشی به زنان در ایران و در حمایت از تظاهرات کنندگان

– Vidéo des protestations à Téhéran.

Voici certaines positions exprimée lors des manifestations du 25 Octobre en Persan et en Anglais que vous pourrez trouver sur la page face book: Women’s Revolution Facebook page.

Voici quelques-unes des actions qui ont eu lieu le 25 Octobre 2014 , relatées dans des rapports qu’ont pu recevoir les militant-es et activistes du Parti communiste-ouvrier d’Iran:

  25 Octobre 2014 Prison de Gohardasht Rajaee Sharh- ville de Karaj province de Téheran : 14 prisonniers politiques de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh, se sont lancé dans une action de grève de la faim, en solidarité avec les manifestants qui protestaient contre les agressions sexistes par jets de bouteilles d’acides.

Ville et Université de Shahr-e Kord- Les étudiants se sont massivement en grève pour protester contre les récentes agressions sexistes par jets d’Acide, avec pour résultats que la faculté est resté pratiquement fermée toute la journée, en solidarité les commerces et les boutiques des Boulevard Kashani, Sa’di Road, du Nord du Boulevard Hafez, et ceux de l’ensemble des rues Mir-Abad Est et Mellat et Farabi situées dans l’Ouest de la villes sont également restés fermées.

– 25 Octobre 2014 Téhéran une manifestation ou il y avait une majorité de femme à débuté à 13 heures, heure locale dans le quartier Fatemi : Les forces répressives avaient été massivement déployées à partir de 12 heures devant le Ministère de l’Intérieur. Un certain nombre de policiers anti émeute à moto de la Police Naja ont essayé d’intimider les manifestant-es en faisant vrombir leurs moteurs. Ils étaient accompagnés d’un nombre impressionnant d’Agents en « Civil » qui bloquaient toutes les rues du quartier. A 13 h30 les forces de sécurité ont commencé à attaquer un certain nombre de groupe de femmes qui se déplaçaient vers le bâtiment du ministère de l’Intérieur. Les slogans se sont ensuite radicalisés, et des échauffourées ont éclatées entre la police et des groupes de manifestant-es qui ont ensuite été violemment dispersés.

Samedi 25 Octobre 2014 10 heures -heure locale- dans un autre quartier de la ville de Téhéran non loin de la Place de la Révolution plusieurs groupes d’étudiant-es, ont organisée une collecte en soutien aux victimes de deux agressions à l’acide, les manifestant-es protestaient également contre l’exécution brutale le matin même, de la jeune prisonnière âgée de 26 Reyhaneh Jabbari qui fut condamnée à mort après avoir été accusée du meurtre d’un ancien employé du Ministère du Renseignement, qui avait essayé de la violer quand elle n’avait que 19 ans, la encore les forces répressives ont violemment attaqué la manifestation et un certain nombre de manifestant-es ont été arrêté-es.

25 Octobre 2014 la ville d’Ispahan a connu une atmosphère lourde de tensions qui a durée pendant tout le reste de la journée. De nombreuses écoles et lycées de filles on été fermées. A l’université centrale d’Ispahan une majorité d’étudiant-es ont refusé d’assister au cours, et 50% des classes ont été fermées. En réponse les responsables de la sécurité de l’Université ont déployés un nombre impressionnant de gardiens pour tenter de reprendre le contrôle des entrées et des sorties du Campus. Plusieurs commerces et boutique ont également fermés en solidarité sur la place de l’ Imam Ali Square, et dans les rues Sabzeh Square, Shohada et Sharif Vaghefi , ainsi que dans celles avoisinant le quartier Darvazeh Dowlat qui étaient entièrement quadrillé par la police anti émeute et les milices en « Civil » du régime

Dans le quartier Darvazeh Dowlat vers 13:00 heures- heure locale, environ 2000 à 3000 personnes se sont rassemblées malgré un déploiement impressionnant de forces anti émeute de la Police Naja et de miliciens Bassidj’is en « Civil ».

Vers 15 heures -heure locale, malgré plusieurs attaques et charges de la police les manifestant-es ont continué courageusement à scander des slogans. Jusqu’à l’arrivée d’un groupe des forces spéciales des forces de sécurité des SSF qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et de coups de matraque pour disperser la foule. Dans les échauffourées qui ont suivies un certain nombre de personnes ont été arrêtées.

Ville de Shiraz 13h30 heure locale : Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées autour de la place de la mairie, et ont commencé à scander des slogans. Les routes menant à la place ont été ensuite entièrement bloquées par les forces de la Police Naja. Un certain nombre de personnes ont été ensuite encerclées puis arrêtées.

Ville de Rasht : Les étudiants de l’Université centrale de Rasht ont organisé une manifestation devant le bâtiment de la Faculté des sciences. Environ une demi-heure plus tard, les forces répressives ont violemment attaqué et chargé la manifestation, arrêtant deux personnes. La foule s’est ensuite dirigé vers un parc à proximité afin de poursuivre la démonstration avant d’être à nouveau bloquée puis dispersée par la police.

Ville de Saqez 13h30 heure locale , une foule de plusieurs centaines de personnes s’est rassemblée devant le bureau du Gouverneur local, en scandant des slogans contre les agressions sexistes à l’acide et des slogans plus radicaux tels que le fameux cri de colère Marg Bar Diktator – Mort au Dictateur ( en Persan). La encore des incidents et des bagarres ont éclatées entre les manifestant-es et les forces répressives. Environ 10 personnes auraient été arrêtées au cours de cette démonstration.

 Voir aussi sur: http://freethoughtblogs.com/maryamnamazie/2014/10/27/against-acid-attacks-on-women-in-iran/
Et sur la page Face Book des mobilisations: https://www.facebook.com/womens.revolution1
Ainsi que les articles consacrés au sujet sur le site de nos camarades et ami-es du site de l’Initiative Communiste Ouvrière : http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/10/27/le-regime-diran-recolte-la-colere/
http://communismeouvrier.wordpress.com/2014/10/26/iran-rapports-sur-les-manifestations-contre-les-agressions-misogynes-a-lacide/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s