Province de Yazd les grévistes arrêtés de la mine de fer de la petite ville de Bafgh ont tous étés libérés sans conditions

Province de Yazd les grévistes arrêtés de la mine de fer de la petite ville de Bafgh ont tous étés libérés sans conditions.

BafghIronMineworkers2

5 et 7 Septembre 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Radio Zamaneh: Selon des rapports publiés par l’agence Iranienne de nouvelles liée au monde du travail de l’ILNA News -proche des courants « réformistes » de Juin 2009 –Ndlr. Nous avons appris avec une immense joie que tous nos camarades grévistes de la mine de fer de la ville de Bafgh située dans la province de Yazd (Centre de l’Iran) qui avaient été arrêtés pour leurs participations à un mouvement de grevé dure et massive débuté en Mai 2014 dernier, contre la privatisation de leur entreprise avaient tous été libérés, alors même qu’en début de la semaine dernière, les « Autorités judiciaires » du régime Iranien et de la ville de Yazd, réclamaient encore des sommes hallucinantes de plusieurs dizaine de millions de Tomans par grévistes arrêtés, pour qu’ils puissent « Bénéficier de mise en libération sous caution ».

Le mouvement de grève avait repris de manière encore plus déterminée à la Mi-Aout 2014. Aprés une période de quelques semaines relatives d’accalmies, faisant suite à une » Première vague » de promesses mensongères venues de la préfecture de Yazd , stipulant que la mine ne serait pas privatisée et que les grévistes convoqués et arrêtés en Juin, Juillet et début Aout dernier seraient libérés « Sans conditions ».

Les « Promesses » faites par la direction des « Ressources Humaines » de la mine et la préfecture de la ville de Yazd n’ayant bien sur pas été tenues. Plus de 5000 mineurs soutenus par leurs familles- et même une première en Iran depuis des années par un Imam et clerc religieux local, décidèrent de continuer la grève, tant que tous leurs camarades arrêtés pour « Constitution d’organisations illégales et trouble à l’ordre public » ne seraient pas libérés.

L’Assemblé générales des mineurs grévistes décida ensuite que le mouvement social continuerait tant que les paiements des sommes astronomiques exigées par le procureur du « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Yazd: «  Pour leurs mises en libérations sous caution » ne seraient pas purement et simplement annulées. Il convient également de noter que les montants des cautions exigées pour les libérations conditionnelles des neuf grévistes emprisonnés, avaient alors été fixé par le procureur de la ville voisine de Yazd à cette période, à des sommes équivalentes à 50 à 60 Millions de Tomans pour chacun des travailleurs grévistes arrêtés.*1.

Finalement après prés 16  de tensions le pouvoir réactionnaire, fasciste et anti ouvrier d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani décida de retirer les troupes anti émeutes du site de la mine, et d’envoyer enfin depuis Téhéran une délégation officielle de la « Sécurité politique » pour « Dialoguer et négocier avec les grévistes ».

Les négociations débutèrent en début de semaine dernière, elles furent suivies par la libération d’un premier camarade gréviste le 2 Aout 2014, et de huit autres de ses collègues durant tout le reste de cette semaine sans les paiements des cautions exigées.

Les tous derniers rapports parvenus par le biais du site internet de l’ILNA News. Nous ont appris que suite aux libérations des grévistes arrêtés, l’annulation des montants des cautions exigées, et enfin à l’assurance écrite de la Direction générale de la mine déclarant que celle ci ne serait pas privatisée comme annoncé ces mois derniers. Tous les grévistes avaient annoncés la reprise du travail ce Lundi 8 Septembre 2014.

Voir aussi sur: http://archive.radiozamaneh.com/english/content/release-detained-workers-ends-strike
– 1: Nous ne pouvons pas vous donner avec des précisions exactes le montant des taux de change entre le Toman, le Rial de l’I.I.R.I et l’Euro ou encore le Dollar U.S vu les fluctuations et les dévaluations continuelles de la monnaie locale, sachez juste que le salaire minimum d’un ouvrier ou d’un employé de base Iranien en 2014 se situe entre 145 et 185 €.
Relire à ce sujet: http://alencontre.org/moyenorient/iran/une-annee-2014-peu-prometteuse-pour-les-peuples-en-iran.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s