Des prisonniers politiques ont rendu hommage au militant défenseur des droits de l’Homme Iranien Seyed Jamal Hosseini retrouvé mort en Turquie dans des circonstances suspectes

Des prisonniers politiques ont rendu hommage au militant défenseur des droits de l’Homme Iranien Seyed Jamal Hosseini retrouvé mort en Turquie dans des circonstances suspectes.

jamal-hoseini-3

7 et 8 Aout 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’Homme Human Rights News Agency: Des prisonniers politiques enfermés dans différentes prisons Iraniennes, ont rendu un dernier hommage à Seyed Jamal Hosseini, l’ancien rédacteur en chef, coordinateur et membre fondateur du site regroupant le travail de militant-es et activistes défenseurs des droits humains en Iran Human Rights News Agency.

Selon les derniers rapports parvenus d’Iran aux militant-es et activiste du site Human Rights News Agency ou Hrana, des prisonniers politiques enfermés dans la prison d’Evin, dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh et dans celle de la ville d’Ourmia, ont organisé des cérémonies funéraires et des mémoriaux improvisés en mémoire de Seyed Jamal Hosseini. Des prisonniers qui avaient pu travailler et rentrer en contact avec lui ces dernières années, ont prononcé des discours sur les magnifiques souvenirs qu’ils avaient de lui . Ces prisonniers ont également loué l’influence qu’avait eu l’énorme travail de militantisme accompli par Jamal pour la défense des droits de l’homme en Iran de son vivant.

Seyed Jamal Hosseini qui était aussi connu sous le nom d’Esfandiar Baharmas était âgé de 34 ans, il était l’un des principaux membre fondateur, coordinateur et rédacteur en chef de l’agence Iranienne de défense des droits humains Human Rights News Agency ou Hrana, La police Turque l’a découvert mort dans le bureau de son domicile dans les dernières heures de la nuit du 4 Aout 2014, et constaté qu’il y avait des traces de sans sur son visage et dans plusieurs autres pièces de son domicile.

Les Autorité et la police Turque affirment avoir commencé leurs enquêtes et leurs investigations sur la mort suspectes de Jamal, sans toutefois vouloir faire plus de commentaires pour le moment sur les circonstances exactes de ce décès tragique.

Notes Soliranparis: Nous nous joignons nous aussi à l’immense tristesse que ressentent aujourd’hui, les ami-es et proches de Seyed Jamal Hosseini, ainsi qu’a la peine de tous les prisonniers et de toutes les prisonnières politiques en Iran qui lui ont rendu hommage, du fond des sinistres prisons inhumaines du Régime théocratique, totalitaire et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani.

Nous n’avons trouvé pour notre part aucune informations publiées sur la mort de Jamal par les médias français, mis a part dans certains journaux et médias locaux de Turquie cette triste nouvelle n’est apparue nulle part.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/political-prisoners-iran-pay-tribute-seyed-jamal-hosseini
Vous pouvez aussi contacter Hrana ci dessous et sur: https://www.facebook.com/Hranews
https://hra-news.org/en/contact

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s